Une manifestation pacifique près du Consulat de Chine, à Zurich, attire l'attention sur l'interdiction de voyager faite à Wang Zhiwen par le régime chinois

Le 16 août 2016, une manifestation pacifique à proximité du Consulat chinois à Zurich, Suisse, a attiré l'attention de nombreux passants sur la situation M. Wang Zhiwen, illégalement emprisonné et persécuté en Chine depuis plus de 15 ans. M. Wang a récemment été empêché de quitter la Chine pour retrouver sa famille aux États-Unis.


Une manifestation à côté du Consulat chinois à Zurich appelle la Chine à redélivrer un passeport à Wang Zhiwen et à le laisser aller retrouver sa fille aux États-Unis.
Simone une pratiquante de Zurich souhaite que Wang Zhiwen soit enfin libre de retrouver sa fille aux États-Unis.
Outre la situation de Zhang Zhiwen les passants apprennent les atrocités de prélèvement forcé d'organes sur des pratiquants de Falun Gong pour le profit en Chine

Wang Zhiwen est un des prisonniers politiques de la Chine parmi les plus lourdement persécutés. En 1999, il a fait l’objet d’un simulacre de procès et écopé d’une condamnation à 16 ans de prison surmédiatisés, pour son rôle en tant que coordinateur volontaire du centre d’assistance du Falun Gong. Wang est actuellement sous assignation à domicile et sous la surveillance 24h sur 24 de policiers en civil et d’un grand nombre d’informateurs infiltrés.


M. Wang a été emprisonné pendant presque 15 ans et fréquemment torturé. Il y a perdu ses dents et a eu les deux clavicules cassées. On lui a enfoncé des cure-dents sous ses ongles, l’a privé de sommeil pendant sept jours d'affilée et menotté et enchaîné avec des chaînes de 22 kilos lors de son incarcération à l'isolement. Il a fait une attaque juste avant sa libération le 6 août 2014.


En janvier, sa famille a réussi à lui obtenir un passeport chinois et un visa des autorités consulaires américaines. Wang a pu échapper à l’attention de nombres d’agents secrets et de policiers en civil. Malgré ses efforts, il a été arrêté par des agents des douanes le 6 août, juste avant de pouvoir entrer à Hong Kong. Ils lui ont arraché son passeport dont ils ont coupé un coin pour l’invalider. Ils n’ont donné pour toute explication que le fait que le passeport avait été annulé.


Les pratiquants de Zurich ont également remis une lettre ouverte aux fonctionnaires consulaires, les encourageant à ne pas suivre les ordres du régime en persécutant le Falun Gong, et demander au gouvernement chinois de lever l'interdiction de voyager faite à Wang Zhiwen et lui délivrer un nouveau passeport.


Version chinoise ;

l苏黎世中领馆前抗议中共阻王治文出境(图)

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.