Slovaquie : Appeler à la liberté pour Wang Zhiwen devant l’Ambassade de Chine à Bratislava

Le jeudi 11 août 2016, les pratiquants de Falun Gong se sont retrouvés devant l’Ambassade de Chine à Bratislava, en appelant à la liberté pour M. Wang Zhiwen. M. Wang, un pratiquant de Falun Gong ayant été soumis à une grave persécution en Chine, a récemment été empêché de se rendre à l’étranger pour retrouver sa famille.


La radio nationale et des sites de média en ligne ont couvert le rassemblement.


Les pratiquants ont également laissé une lettre dans la boîte aux lettres de l’ambassade, réclamant la liberté pour Wang Zhiwen.


La banderole tenue par les pratiquants devant l’Ambassade de Chine à Bratislava déclare “Persécuté pour faire cela ?” et les pancartes “Libérez Wang Zhiwen – Laissez le retrouver sa famille”.
Les pratiquants manifestent pacifiquement devant l’Ambassade de Chine à Bratislava, Slovaquie.
Remettre une lettre " Liberté pour Wang Zhiwen " dans la boîte aux lettres de l’Ambassade chinoise.

Wang Zhiwen est un des prisonniers politiques de la Chine les plus lourdement persécutés. En 1999, il a fait l’objet d’un simulacre de procès et écopé d’une condamnation à 16 ans de prison surmédiatisée, pour son rôle en tant que coordinateur volontaire du centre d’assistance du Falun Gong. Wang est actuellement sous assignation à domicile et sous la surveillance 24h sur 24 de policiers en civil et d’un grand nombre d’informateurs infiltrés.


M. Wang a été emprisonné pendant presque 15 ans et fréquemment torturé. Il y a perdu ses dents et a eu les deux clavicules cassées. On lui a enfoncé des cure-dents sous ses ongles, l’a privé de sommeil pendant sept jours d'affilée et menotté et enchaîné avec des chaînes de 22 kilos lors de son incarcération à l'isolement. Il a fait une attaque juste avant sa libération le 6août 2014.


En janvier, sa famille a réussi à lui obtenir un passeport chinois et un visa des autorités consulaires américaines. Wang a pu échapper à l’attention de nombres d’agents secrets et de policiers en civil. Malgré ses efforts, il a été arrêté par des agents des douanes le 6 août, juste avant qu’il ne puisse entrer à Hong Kong.


Là, Ils lui ont arraché son passeport dont ils ont coupé un coin pour l’invalider. Ils n’ont donné pour toute explication que le passeport avait été annulé.


L’appel à Bratislava s’inscrivait dans le cadre des efforts internationaux pour assurer la liberté de Wang Zhiwen.


Version en anglais :
Slovakia: Appeal for Wang Zhiwen’s Freedom Held in Front of Chinese Embassy in Bratislava

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.