525 pratiquants de Falun Gong de la ville de Hefei, province d’Anhui, poursuivent Jiang Zemin

Du début du mois de mai au 23 août 2015, 525 pratiquants de Falun Gong de la ville de Hefei, province d’Anhui, ont déposé des plaintes pénales contre Jiang Zemin, l'ancien chef du Parti communiste chinois.

Selon les informations recueillies par le site Internet Minghui, en date de la fin août 2015, 2 288 pratiquants de toute la province d'Anhui avaient envoyé leurs plaintes à la Cour populaire suprême et au Parquet populaire suprême.

Les pratiquants accusent Jiang d'avoir initié la répression brutale à l’encontre du Falun Gong en juillet 1999, les amenant à être arrêtés et condamnés pour avoir refusé d'abandonner leur croyance en Falun Gong.

La majorité d'entre eux ont enduré les arrestations, détentions, condamnations, tortures physique et mentale et eu leurs maisons fouillées et leurs effets personnels confisqués.

Voici les détails de plusieurs de ces cas :

Mme Bi Xiaojun (毕小俊), 51 ans, est une musicienne qui travaillait avant au théâtre d'opéra de Huangmei à Anhui. Elle a été arrêtée 6 fois entre juillet 1999 et 2006. Pendant cette période, elle a été détenue au centre de lavage de cerveau et au centre de détention de la ville de Hefei. Elle a plus tard été condamnée à 4 ans à la prison pour femmes de Suzhou à Anhui.

Mme Bi a été sauvagement torturée pendant sa détention, comme être attachée à un lit du mort avoir les mains menottées et les jambes enchaînées, être obligée de s'asseoir sur une chaise pendant 72 jours et être privée de sommeil. Elle a été également incarcérée dans une cellule d'isolement et battue jusqu'à ce qu'elle perde conscience. Elle a été forcée à effectuer des tâches épuisantes non-rémunérés pendant plus de 10 heures par jour.

Dans sa plainte, Mme Huang Liping (黄丽萍) de la ville de Hefei a écrit : " J'ai été arrêtée en septembre 2005 lors d'une visite chez mon ami. J'ai été détenue à l'hôtel de Xinhua pendant un mois. Quand j'ai été interrogée, la police m’a menottée à une fenêtre et m'a interrogée pendant plus de 10 heures par jour. La police m’a également menacée, en disant que si je laissais les gens savoir comment j'avais été torturée, ils se vengeraient sur mon fils.

J'ai été plus tard condamnée à huit ans à la prison pour femmes de Suzhou. J'ai été privée de sommeil. La garde a mis des substances inconnues dans ma tasse et j'avais l'esprit embrumé et ma mémoire s'est détériorée. "

Avant que Mme Huang soit condamnée, les gens du département de police local, du poste de police et du comité résidentiel l’ont fréquemment harcelée en lui rendant visite ou en téléphonant. Chaque fois que le téléphone sonnait, ses parents et son fils avaient peur.

Mme Wu Lanying (吴兰英), 69 ans, a écrit dans sa plainte : " J'ai été arrêtée le 20 mai 2005, alors que je distribuais des documents d'information sur le Falun Gong et la persécution. Un mois plus tard, j'ai été envoyée au camp de travaux forcés local pour femmes de la province pendant un an et demi.

J'ai été soumise à des séances de lavage de cerveau pendant deux mois dans une tentative de me faire renoncer à ma croyance. J'ai aussi dû travailler de 16 à 18 heures par jour et n'ai pas été autorisée à dormir sans avoir rempli le quota. Pendant ma détention, ma famille a dû payer 5 000 yuans. »


Mme Li Shaocong (李绍聪), 58 ans, a été arrêtée au travail en octobre 2011 pour la quatrième fois. Elle a été emmenée au centre de lavage de cerveau de Qingxilu à Hefei.

Les gens qui ont essayé de lui laver le cerveau ont mis des substances inconnues dans sa soupe, dans le but de détruire son système nerveux central pour tenter de l’amener à renoncer à sa croyance. Après avoir bu la soupe, elle avait l’esprit embrumé. Ils ont essayé de lui faire écrire une declaration de garantieselon laquelle elle renonçait à sa croyance, mais elle a refusé. Par la suite, ils l'ont obligée à apposer ses empreintes digitales sur les déclarations.

Les pratiquants suivants ont également déposé des plaintes pénales :

Mme Jin Shaolian (金绍莲), 69 ans, professeur.
Cui Huaixiu (崔怀修), 79 ans.
M. Yao Shenchuan (姚圣川), 77 ans.
Mme Zhang Shanying (张善英), 73 ans.
Wang Guohua (汪国华), 90 ans.
Yu Jun (余俊), 95 ans.


Historique

En 1999, ignorant les autres membres du Comité du Politburo, Jiang Zemin, alors chef du Parti communiste chinois, lançait la répression violente du Falun Gong.


La persécution a entraîné la mort de nombreux pratiquants de Falun Gong ces 16 dernières années. Beaucoup été torturés pour leur foi et même tués pour leur organes. Jiang Zemin est directement responsable d'avoir lancé et poursuivi la persécution brutale.


Sous sa direction personnelle, le Parti communiste chinois a créé le 10 juin 1999 un organe de sécurité extrajudiciaire, le"Bureau 610". Ignorant les forces de police et le système judiciaire l’organisation exécute la directive de Jiang s’agissant du Falun Gong : ruinez leurs réputations, acculez-les financièrement et détruisez les physiquement.


La loi Chinoise autorise les citoyens à se porter partie civile dans les affaires criminelles, et de nombreux pratiquants exercent actuellement ce droit en remplissant des dossiers de plaintes au pénal contre l’ancien dictateur.


Version chinoise :
安徽省合肥市逾五百人控告首恶江泽民

Traduit de l’anglais :
525 Falun Gong Practitioners from Hefei City, Anhui Province Sue Jiang Zemin

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.