Perth, Australie : "Luttons ensemble pour mettre fin au prélèvement forcé d’organes"

Depuis que le réseau TV national SBS a diffusé le documentaire " Human Harvest ", les pratiquants de Falun Gong à Perth, Australie, ont continué à éveiller les consciences sur l’ assassinat validé par l’état de pratiquants de Falun Gong pour leurs organes en Chine.


De nombreuses personnes ont signé la pétition pour condamner le crime et soutenir la résistance pacifique du Falun Gong et certains ont décidé de quitter le Parti communiste chinois après avoir appris les atrocités commises par le régime.


Une femme embrasse une pratiquante après avoir signé la pétition.


" Le mal à l’état pur"

Après avoir vu la bande-annonce du documentaire, Michael Bate pouvait difficilement croire qu’un tel crime puisse se dérouler dans le monde aujourd’hui. " Ce n’est pas possible, parce que c’est le mal à l’état pur, c’est insidieux. C’est au-delà de ça. Je n’ai pas de mots. Les mots ne peuvent pas l’expliquer " a t-il déclaré.


Mme Singleton a demandé si le gouvernement australien faisait quelque chose à ce sujet. Un pratiquant lui a répondu, que pour des raisons économiques, entre autres, le gouvernement n’a pas encore entrepris d’action réelle.


Mme Singleton a alors demandé si l’Angleterre, sa terre natale, faisait quelque chose. Le pratiquant a répondu négativement, mais a noté que l’Espagne et Israël avaient passé des lois interdisant les voyages en Chine pour des greffes d’organes. Singleton a dit que le gouvernement australien devrait faire de même.


" Cela doit être stoppé. S’il vous plait, dîtes-moi ce que je peux faire " a t-elle demandé. Le pratiquant a répondu qu’elle pouvait en discuter autour d’elle pour que davantage de personnes puissent être informées.


Jonathan, un membre d’Amnesty International, a expliqué aux pratiquants qu’il était informé à propos du prélèvement forcé d’organes. "De nombreux gouvernements sont au courant, mais ils n’osent pas dire grand-chose pour des raisons économiques. La communauté internationale s’en inquiète."


Après avoir signé la pétition, Jonathan a encouragé les pratiquants, "Luttons ensemble."


Un homme d’affaires chinois quitte le Parti communiste et fait passer l’information

Un homme d’affaire bien connu dans la communauté chinoise s’est arrêté devant le stand des pratiquants. Il a été d’accord pour quitter le Parti communiste chinois et déclaré être informé sur la persécution de Falun Gong après avoir lu les journaux et surfé sur Internet. Il a même aidé les pratiquants à distribuer des dépliants aux passants.


Le 18 avril, les pratiquants ont organisé un événement dans le centre-ville de Perth et distribué des liens Internet pour accéder au documentaire " Human Harvest. " De nombreux chinois de Pékin, et des provinces du Sichuan, du Hunan et du Heilongjiang ont signé la pétition et quitté le Parti.


Une femme chinoise a déclaré: " Ma grand-mère a pratiqué le Falun Gong durant 20 ans. Je ne l’ai jamais vue malade. Maintenant, je veux pratiquer aussi. "


Elle a pris une pile de dépliants et de copies du livre Neuf Commentaires sur le Parti Communiste. " J’en parlerai à mes amis " a-t-elle dit.


Version anglaise :
Perth, Australia: “Let's Fight Together to Stop Forced Organ Harvesting"

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.