Des conseillers municipaux australiens condamnent les atrocités de prélèvement d'organes

Deux conseillers municipaux de Parramatta, banlieue et important quartier d'affaires de Sydney, ont assisté à un rassemblement local du Falun Gong le 22 mars 2015. Ils ont exprimé leur soutien à la résistance pacifique du groupe face à la persécution cruelle en Chine.

Les pratiquants de Falun Gong ont mis en place un panneau d'information sur la persécution et tenu une campagne de pétition lors de l'événement pour mettre fin au prélèvement d'organes approuvé par l'État sur des pratiquants de Falun Gong illégalement emprisonnés.


James Shaw, conseiller municipal de Parramatta.

Andrew Wilson, conseiller municipal de Parramatta.

Les conseillers municipaux, James Shaw et Andrew Wilson, se sont prononcés contre la persécution du Falun Gong, aussi appelé Falun Dafa.

"Personne ne devrait faire l'objet de prélèvement d'organes", a déclaré le conseiller Shaw, qui a lu divers rapports sur les prélèvement d'organes pratiqué sur des pratiquants de Falun Gong en Chine. Il a poursuivi : " Le prélèvement d'organes est épouvantable et n'auraient jamais dû se produire où que ce soit dans le monde et sur qui que ce soit. Les gens devraient avoir le droit de croire en qu'ils croient et de pratiquer ce qu'ils pratiquent, tant qu'ils ne font de mal à personne."

Le conseiller Wilson a également parlé de l'importance de dénoncer de telles atrocités. Il a dit : "Peu importe ce en quoi nous croyons et nos désaccords, je pense que nous devrions tous essayer de faire ce qui est bon pour l'humanité et défendre les droits de l'homme. Ce qui arrive aux pratiquants de Falun Dafa en Chine est clairement une persécution et je ne le soutiens pas. "

Le conseiller Shaw est un partisan de longue date du Falun Gong et des droits de l'homme. Lors de l'événement, il a déclaré : " Il n'y a rien qui m'empêche de parler des droits de l'homme. J'ai personnellement la forte conviction que tout le monde a le droit de pratiquer sa religion ou ses croyances culturelles sans être persécuté. C'est ce que j'ai dit dès le premier jour au Falun Gong à Parramatta. Je leur ai rendu visite un certain nombre de fois et leur ai parlé, et j'ai fortement exprimé ce point de vue. "

Le conseiller Shaw a lancé une campagne en tant que candidat du Parti travailliste pour le parlement de l'État. Il a dit :" En tant que conseiller, j'ai exprimé ce point de vue et si je suis élu, cela continuera d'être mon point de vue. "

En ce qui concerne les efforts antérieurs d'introduire une législation interdisant le tourisme d'organes en Chine, Shaw a dit : " Je serais heureux de travailler au sein de mon parti pour soutenir des mesures de ce genre. Je serais heureux d'être une voix pour cela. "

Le conseiller Wilson a dit qu'après avoir assisté à des rassemblements de Falun Dafa, il avait reçu des courriels du consulat chinois attaquant le groupe ."Il a dit : " Le Parti communiste sont de terribles menteurs."

" Ils [le consulat chinois] m'ont demandé directement pourquoi j'étais là-bas, apportant mon soutien au Falun Dafa. J'ai dit : " Je défends les principes. Je soutiens les droits de l'homme. Je soutiens la vérité. Je soutiens le fait que les gens soient traités correctement."

Le conseiller Wilson a condamné la brutalité de la persécution que les pratiquants de Falun Gong chinois connaissent depuis maintenant 15 ans. Il a dit croire que le monde serait un meilleur endroit si tout le monde pratiquait "Authenticité-Bienveillance-Tolérance. "

De nombreuses personnes ont signé la pétition lors de l'évènement.

M. West, un homme de 65 ans qui s'est arrêté pour signer la pétition, a parlé de son expérience récente en Chine. Il a été maltraité par les autorités chinoises pour avoir fait appel en faveur des droits de l'homme pour le peuple chinois. Il a dit : " Les autorités chinoises sont injustes. Tout le monde devrait avoir accès aux droits de l'homme. Les pratiquants de Falun Gong ne devraient pas être torturés. "


Version anglaise : Australian City Councillors Condemn Organ Harvesting Atrocities

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.