Atrocités commises dans les installations de lavage de cerveau du régime communiste chinois

Le régime communiste chinois a mis en place de nombreux centres de lavage de cerveau dans toute la Chine pour détenir, laver le cerveau et torturer les pratiquants de Falun Gong, dont des femmes âgées et des femmes enceintes. Ces installations sont appelées par euphémisme des "Centres du système judiciaire" pour mieux tromper le public.


1. Les centres de lavage de cerveau existent pour « transformer » les pratiquants de Falun Gong

Le lavage de cerveau fait partie de la structure gouvernementale officielle du Parti communiste chinois. Voici 2 exemples :

L'acte de procédure des « principales responsabilités » du centre de lavage de cerveau de Shouguang à Weifang, province du Shandong, stipule clairement : « Persécuter le Falun Gong pour les contraindre à se « transformer » et renoncer à leur foi. »

D'après le document des « Responsabilités du centre de formation du système judiciaire de la ville », rendu public par le Comité des affaires politiques et juridiques de Qingzhou à Weifang, province du Shandong, les responsabilités du centre n'ont rien à voir avec la « formation judiciaire » et tout à voir avec la « transformation » des pratiquants de Falun Gong.

Le centre de formation du système judiciaire (alias centre de lavage de cerveau) de Qingzhou à Weifang

2. Les tactiques utilisées dans les centres de lavage de cerveau

a) La détention de bébés et de jeunes enfants

Deux bébés de quelques mois ont été détenus avec leurs mères (les pratiquantes Mme Li Hu et Mme Chen Huilan) au centre de lavage de cerveau du district de Zhuhai dans la ville de Guangzhou le 15 décembre 2000.

Centre de lavage de cerveau du district de Zhuhai dans la ville de Guangzhou

Un jeune de cinq ans, a été arrêté avec sa grand-mère (la pratiquante Mme Rao Huoli) dans le centre de lavage de cerveau du Fujian par le Bureau 610 du canton de Changting, le 3 août 2011.

b) La détention et la maltraitance envers des personnes âgées

La détention des pratiquants âgés de plus de 50 dans les centres de lavage de cerveau est une pratique courante.

M. Zhu Xianghe, 64 ans, a été battu à mort au centre de lavage de cerveau du village de Sutang du canton de Suining, ville de Xuzhou, le 4 mai 2005. Ses yeux ont retirés et ses organes ont été prélevés.

M. Liu Shaobo, 65 ans, a été torturé à mort dans le centre de lavage de cerveau du district de Zhuhai de la ville de Guangzhou.

Mme Jiang Meilan, 65 ans, a été injectée de substances inconnues, assaillie d'électrochocs avec des matraques électriques et torturée à mort dans le centre de lavage de cerveau de Laodaohe, ville de Changsha.

Le centre de lavage de cerveau de Laodaohe

Le centre de lavage de cerveau de Gongjiawan de la ville de Lanzhou a suspendu pendant 12 jours et nuits la pratiquante Mme Luo Qingshu par des menottes. Qi, un gardien de l'établissement, se vantait en lui disant : « Tu es contre le Parti communiste, alors je vais te pendre par les menottes 100 fois. »

Le centre de lavage de cerveau de Gongjiawan de la ville de Lanzhou

c) La détention des femmes enceintes et l'avortement forcé

Les femmes enceintes sont également détenues dans les centres de lavage de cerveau.

La pratiquante enceinte Mme Luo Zhixiang a été torturée à mort dans le centre de lavage de cerveau du district de Huangpu, ville de Guangzhou, en 2002.

Le centre de lavage de cerveau du district de Zhuhai de la ville de Guangzhou a exécuté un avortement forcé sur une pratiquante nommée Lin. Une autre pratiquante enceinte, nommée Zhou, a été détenue au centre de lavage de cerveau dans la ville de Jinan.

d) Formes brutales de torture

Les services de lavage de cerveau ont utilisé différents types de torture, dont le lit de mort, forcer les pratiquants à se tenir debout pendant de longues périodes, les coups de pied en brisant les côtes, l'injection de substances inconnues, l'application de produits de combustion dans le nez et les yeux, mettre un casque sur la tête de la victime et frapper sur le casque avec un bâton, les brûlures de cigarettes ou d'eau bouillante, boucher le nez avec des cigarettes tout en couvrant la bouche, les coups de pied à la partie inférieure du corps, des gifles au visage, la suspension des pratiquants par des menottes ou par la tête en bas, pousser la tête dans les toilettes, des coups avec une tige d'acier, transpercer avec des aiguilles, verser du détergent dans l'estomac, frapper la poitrine avec une verge de fer, décoller les ongles avec des pinces, percer les doigts avec des cure-dents, serrer le pénis, tirer pour enlever les poils pubiens, couvrir la bouche avec du ruban adhésif, renverser les globes oculaires, etc.

Reconstitution de torture : la chaise de fer

Le centre de lavage de cerveau à Weifang, province du Shandong, a lié le pratiquant M. Fu Jian à une chaise de fer avec les deux mains et les poignets liés aux chevilles. Ils l'ont empêché de dormir jour et de nuit. Ils l'ont giflé au visage, frappé au menton, tiré en arrachant la barbe, et l'ont suspendu par les menottes dans une tentative de le « transformer ». Les autorités ont également volé sa voiture et l'ont garée à l'intérieur de la cour du centre de lavage de cerveau. M. Fu a été détenu du 15 au 21 avril 2013.

3. La persécution systématique à l'aide du lavage de cerveau

Prenons le centre de lavage de cerveau de Shouguang à Weifan, province du Shandong, à titre d'exemple. La directive de la persécution systématique à l'aide de lavage de cerveau là-bas comprend :

a) Les arrestations

Vérifier l'état d'esprit de tous les pratiquants de la ville. Arrêter, détenir et « former » les pratiquants enregistrés avec le gouvernement, groupe par groupe.

b) Le lavage de cerveau

Pour ceux qui ne se « réforment » pas, suivre les étapes pour les abattre un par un. Assujettir chacun à un lavage de cerveau dans le centre, en ciblant les diverses raisons pour lesquelles ils pratiquent le Falun Gong. Pour les pratiquants âgés et les personnes trop faibles pour se rendre au centre, se rendre chez eux pour leur laver le cerveau.

Les pratiquants qui terminent leurs peines de prison ou de camp de travail ne sont pas libérés. Ils sont envoyés dans un centre de lavage de cerveau. Un « entraîneur adjoint » leur est assigné pour parler avec eux là-bas et évaluer à quel point ils se sont « bien transformés » après avoir été détenus dans la prison ou un camp de travaux forcés. Après cette évaluation, le lavage de cerveau commence.

Typiquement, les centres de lavage de cerveau disposent d'une « salle d'exposition » avec diverses propagandes pour laver le cerveau des gens qui sont envoyés là-bas. Depuis environ 2009, ils ont organisé des sessions de lavage de cerveau pour plus de 6 000 personnes, venant entre autre des organismes gouvernementaux, des entreprises et des usines, des enseignants et des étudiants.

Les centres de lavage de cerveau ont également mis en place une chambre de torture. La police et le chef du centre conspirent ensemble généralement pour persécuter les pratiquants par la torture et d'autres moyens.

Les pratiquants qui sont allés à Pékin faire appel pour le droit de pratiquer le Falun Gong sont particulièrement visés par la détention dans des centres de lavage de cerveau. En outre, les autorités locales sont contraintes par les organes de niveau supérieur à maintenir le contrôle pendant les dates dites « sensibles ».

4. L'extorsion

Les autorités extorquent régulièrement de l'argent aux pratiquants et à leurs familles. Voici quelques exemples :

Le centre de lavage de cerveau du district de Dongshan de la ville de Guangzhou a extorqué 30 000 yuans au pratiquant Zhang Anmei en 2001.

Le centre de lavage de cerveau du district de Dongshan de la ville de Guangzhou est entouré de clôtures en fer.

Un centre de lavage de cerveau et le comité syndical dans la province du Fujian ont fait payer une amende de 10 000 à 20 000 yuans à l'employeur de chaque pratiquant.

Le centre de lavage de cerveau à Jieluqiao, Yongzhou, province du Hunan, a extorqué 10 000 yuans à chaque pratiquant. Entre octobre et décembre 2011, 47 pratiquants ont été illégalement arrêtés et emmenés au centre de lavage de cerveau à Yongzhou, la somme de l'extorsion s'élevait à au moins 470 000 yuans.

L'énorme quantité d'argent soutirée aux pratiquants s'est retrouvée entièrement dans les poches de ceux qui travaillent dans les centres de lavage de cerveau. Par exemple, Yu Jingzhi du centre de lavage de cerveau de Yichun dans la province du Heilongjiang obtient mensuellement 1 500 yuans pour sa torture des pratiquants.

Au centre de lavage de cerveau situé à Lannigou, au village de Jinzhu de la ville de Guiyang, plus de 400 agents du personnel obtiennent plus de 48 000 yuans chaque année pour la persécution des pratiquants de Falun Gong, en sus des primes et indemnités.

Le centre de lavage de cerveau de Lannigou fait de l'argent en persécutant le Falun Gong.

5. Un gaspillage de l'argent des contribuables

Le régime communiste chinois construit des centres de lavage de cerveau et met en place des systèmes de surveillance pour persécuter des personnes innocentes. C'est un énorme gaspillage de l'argent des contribuables. Voici quelques exemples :

Le centre de lavage de cerveau dans la ville de Huaihua, province du Hunan, était auparavant un dortoir pour les ouvriers de l'usine d'impression des arts de la ville de Huaihua. En octobre 2005, le Comité des affaires politiques et juridiques et le Bureau 610 de la ville de Huaihua ont dépensé 2,8 millions de yuans pour acheter ce bâtiment et mettre en place un centre de lavage de cerveau. Il n'y avait pas de signalisation en place pour indiquer aux étrangers qu'il s'agissait d'un centre de lavage de cerveau.

Le centre de lavage de cerveau de la ville de Huaihua a coûté 2,8 millions de yuans.

Le centre de lavage de cerveau de la ville de Jinan, province du Shandong, a dépensé 103 035 yuans en mai 2012 pour installer un système de surveillance pour cibler et persécuter les pratiquants de Falun Gong.

La province du Hunan a dépensé en 2011 près de 20 millions de yuans seulement pour le lavage de cerveau.

Le centre de lavage de cerveau de Laodaohe, situé dans le district de Kaifu de la ville de Changsha, était utilisé comme une résidence en copropriétés pour les personnes âgées. En 2002, le Bureau 610 de la province du Hunan a dépensé une grande somme d'argent pour acheter ce bâtiment. Ils ont construit tout autour une clôture métallique et ont étroitement fermé les portes, même pendant la journée. Ils ont également mis des barreaux aux fenêtres.

Au cours des 10 dernières années, ils ont arrêté près de 1 000 pratiquants de Falun Gong de partout dans la province du Hunan.

Le centre de lavage de cerveau à Pékin a été construit en utilisant des dizaines de millions de l'argent des contribuables. D'après les informations fournies par certains policiers, les dépenses quotidiennes là-bas y sont aussi élevées que 400 000 à 500 000 yuans aux heures de pointe.


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise :
http://en.minghui.org/html/articles/2013/10/8/142586.html

Version chinoise :
http://www.minghui.org/mh/articles/2013/8/14/中共洗脑班的罪恶-278144.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.