Plus de dix ans de persécution pour n’avoir fait que persister dans ses convictions

Résumé des principaux faits de la persécution

Nom : Sun Chengshun (孙成顺)
Genre: masculin
Âge : 57 ans
Adresse : village de Bada, district de Aimin, ville de Mudanjiang
Date de la dernière arrestation : 6 mai 2012
Dernier lieu de détention : camp de travaux forcés de Suihua (绥化劳教所)
Ville :Suihua
Province : Heilongjiang
Persécution endurée : travaux forcés, condamnation illégale, coups, emprisonnement, isolement, torture, gavage, contrainte physique, domicile saccagé, interrogatoire, détention

Le matin du 6 mai 2012, juste après que M. Sun Chengshun soit rentré chez lui du travail, Wang Zhi, le chef du village de Bada dans le district de Aimin, ville de Mudanjiang, est venu lui rendre visite. Pendant leur conversation, Wang Zhi a demandé à M. Sun s'il pratiquait toujours le Falun Gong. M. Sun a répondu : "Oui, je pratique toujours". Il a également clarifié la vérité à propos du Falun Gong et avisé Wang Zhi de cesser de persécuter des pratiquants, ce qui n'était pas bon pour sa famille ni pour ses amis. Wang Zhi ne voulait pas écouter M. Sun et a dit : "Je suis le chef du village. Je dois t'empêcher de pratiquer. Comme tu vis ici, le fait que tu continues de pratiquer me cause des ennuis. Déménage, mais donne-moi ton numéro de téléphone portable pour que nous puissions rester en contact."


Comme ils sont parents, M. Sun n'y a pas trop réfléchi et a donné son numéro de téléphone portable. Cinq minutes après que Wang Zhi soit parti, Li Song, un policier du département de police de Xinhua est entré par effraction chez M. Sun et lui a dit qu'il devait lui parler. Il a appelé le département de police et leur a dit qu'il avait une discussion avec M. Sun. Il a ensuite dit à M. Sun d'aller au marché et de lui acheter des boissons gazeuses.

Peu de temps après, une voiture du poste de police de Xinhua est arrivée. Li Jungang a dit à M. Sun qu'il devait aller au département de police. M. Sun a été emmené au département et a été interrogé au sujet des personnes qu'il avait contactées, de l'endroit où il avait pris ses livres de Dafa et des activités auxquelles il avait participé. M. Sun n'a pas coopéré avec eux. Ils l'ont ensuite emmené dans un centre de détention.

Alors que M. Sun était au département de police, les policiers sont entrés par effraction chez lui et ont saccagé son domicile. Ils ont pris des livres et des documents de Dafa, des "preuves " pour persécuter M. Sun.

Le 18 mai, M. Sun a entamé une grève de la faim pour protester contre la persécution. Le 25 mai, ses ravisseurs ont commencé à lui insérer des tubes dans l'estomac pour le gaver. Le 5 juin, trois policiers, dont Li Song, ont transporté M. Sun dans une voiture de police. Ils ont conduit jusqu'à un endroit proche du centre de détention. Ils ont poussé M. Sun par terre et l'ont gavé. Plus tard, M. Sun a été envoyé au camp de travaux forcés de Suihua pour deux ans. Il y est toujours détenu.

La simple mention du mot " pratique " et M. Sun est illégalement condamné à l'emprisonnement

M. Sun était autrefois en mauvaise santé. Après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa, il a de nouveau retrouvé sa bonne santé. Il aidait aussi dès que ses voisins et ses amis avaient besoin de lui. Cependant, simplement parce qu'il a continué à pratiquer le Falun Gong, il a été persécuté à maintes reprises au cours des dix dernières années.

En 2000, Tang Haisheng, un policier du 3e poste de police de la ville de Hailin, est entré par effraction chez M. Sun et a vu qu'il lisait le Zhuan Falun. Il a pris le livre de M. Sun et a dit : " Le PCC n'autorise pas les gens à pratiquer le Falun Gong. Tu as continué à pratiquer, mais à partir de maintenant, tu n'es plus autorisé à pratiquer". M. Sun a dit : " Il n'y a rien de mal à être une bonne personne et à pratiquer le Falun Gong. Les nombreuses maladies que j'avais auparavant sont toutes parties. Le Falun Gong m'a sauvé la vie, comment pourrais-je l'abandonner ? Lorsque je souffrais de nombreuses maladies dans le passé, pourquoi ne venais-tu pas me rendre visite ? "


Tang Haishen a vu que M. Sun n'allait pas lui obéir. Il a dit : " Tu dois venir avec moi et parler au directeur du poste de police ". Lorsque M. Sun a rencontré le directeur du poste de police, il a répété la même chose, soit qu'il était déterminé à continuer de pratiquer. Il a ensuite été arrêté et emmené au centre de détention de la ville de Hailin et y a été incarcéré pendant plus de 50 jours avant d'être libéré.

Le 16 novembre 2002, Tang Haisheng et quatre autres policiers du département de la ville de Hailin sont entrés par effraction chez M. Sun à 8 h et ont exigé de savoir s'il pratiquait toujours le Falun Gong. M. Sun a répondu : "Oui ! " Un policier a dit : "Le PCC ne te permet pas de pratiquer. Si tu le fais, tu défies le Parti communiste. Tu dois remettre tes livres ou nous t'emmènerons dans un camp de travaux forcés ou te condamnerons à la prison ". M. Sun leur a dit : " La constitution garantit la liberté de croyance. Pratiquer le Falun Gong est légal. Ne pas me permettre de pratiquer c'est cela qui est illégal ". Il a refusé de remettre les livres et a refusé de coopérer avec eux.

Les policiers ont commencé à saccager son domicile et ont pris ses livres de Dafa et quelques documents. Ils l'ont également arrêté lui et ses deux filles et les ont emmenés au département de police de la ville. Même si les policiers ont menacé les filles, elles ont refusé de coopérer et ont été libérées.

Les malfaiteurs ont interrogé M. Sun et ont exigé qu'il leur dise où il avait obtenu les documents et les livres de Dafa, avec qui il était en contact, avec qui et dans quelles activités il avait participé. M. Sun n'a rien dit. Un policier dénommé Jiang a ensuite mis de l'huile de moutarde dans le nez et les yeux de M. Sun, l'a ensuite menotté et a couvert sa tête avec un sac en plastique jusqu'à ce qu'il perde connaissance. Ils lui ont versé de l'eau froide sur la tête et l'ont torturé encore et encore de cette manière. Plusieurs mois plus tard, M. Sun a été condamné à six ans d'emprisonnement et a été envoyé à la prison de Mudanjiang.

En 2002, M. Sun a été envoyé à la prison de Mudanjiang, la plus grande prison de la province du Heilongjiang. La 11e section est le pire endroit de la prison. Les travaux forcés dans cette prison consistaient à faire des coussins de sièges de voitures et la charge de travail était très intense. Les détenus qui n'avaient pas terminé leurs tâches étaient battus.

À ce moment-là, M. Zhang Yutang, un pratiquant de Mishan, ne pouvait terminer son quota. Ils le frappaient avec un bâton chaque soir et par la suite, il ne pouvait plus bouger. Lorsque M. Sun a entendu parler de cela, il a dénoncé les mauvais traitements au responsable d'équipe, qui n'a même pas considéré ces faits.

Un soir, le détenu Li Jungang a envoyé quelqu'un pour emmener M. Sun dans sa cellule. Li Jungang a frappé le cou et la zone du cœur de M. Sun plus de dix fois. Lorsqu'il a vu que M. Sun ne disait rien et n'abandonnait pas, il lui a donné des coups de pied dans la partie inférieure de son corps jusqu'à ce qu'il s'effondre et ne puisse plus bouger. Les côtes de M. Sun et les membres inférieurs l'ont fait souffrir pendant plus de deux mois et son état de santé s'est détérioré.

Dans la prison, les pratiquants n'avaient aucun droit. Il leur était très difficile de rencontrer leur famille. Beaucoup de familles des pratiquants étaient renvoyés par la prison lorsqu'ils venaient rendre visite. M. Di Shijie, un pratiquant de la ville de Qitaihe, en est un exemple. Sa mère, qui avait presque 80 ans, a tenté de rendre visite à son fils à maintes reprises. Elle a attendu pendant une matinée complète à l'entrée de la prison, mais elle n'a en fin de compte pas été autorisée à voir son fils. Elle est partie en larmes.

En avril 2005, deux années après que M. Sun ait été envoyé en prison, son épouse et sa sœur sont venues lui rendre visite. Lorsque son épouse l'a vu, elle a été bouleversée par son état affligeant. Sans voix, elle ne pouvait cesser de pleurer. Sa sœur a dit :" Nous sommes venues te rendre visite à sept ou huit reprises, mais nous n'étions pas autorisées à entrer. Que t'ont-ils fait pour te rendre comme cela ? Tu nous manques tellement à tous. Reviens à la maison ! "


De nombreuses familles de pratiquants sont venues pour voir leurs êtres chers, mais sont repartis en larmes. M. Sun a parlé avec le directeur de la section et lui a demandé à voir le directeur de la prison pour cesser la persécution des pratiquants. Le directeur de la section ne lui a pas prêté attention et lui a dit de le laisser tranquille.

M. Sun a donc refusé de faire des travaux forcés. Wang Hui et Guo Hushan, les responsables d'équipe, l'ont enfermé dans une cellule d'isolement, l'ont menotté et lui ont mis des chaînes aux pieds. M. Sun a continué de cette manière pendant un mois. Ils lui ont seulement donné quelques petits pains cuits à la vapeur chaque jour et une bouteille d'eau tous les cinq jours.

Tout juste avant les Jeux olympiques de 2008, la 6e section de la prison de Mudanjiang a fouillé les effets personnels des pratiquants à maintes reprises. Yu Zonghai, un pratiquant, a été battu par les gardes Ge Hua et Wang Hui et le détenu Xie Shide. Le garde Zhang Qingshan a électrocuté M. Guan Lianbin, un pratiquant, avec des matraques électriques. Le garde Zhao Lichun a injurié M. Sun Chengshun et a fait en sorte que des détenus fouillent les effets personnels des pratiquants.

Le 15 novembre 2008, M. Sun a finalement été libéré après six ans de persécution.

Clarifier la vérité et être envoyé dans un camp de travaux forcés

L'après-midi du 6 septembre 2009, M. Sun clarifiait la vérité sur le Falun Gong à deux étudiants sur la route de Xinping et a été signalé à la police. Il a été arrêté par les policiers Sun Jun, Yang Lin, Du Yuanqiu et d'autres du poste de police de Xinping. Le 7 septembre, il a été transféré du poste de police de Xinping au deuxième centre de détention de Mudanjiang.

Après que M. Sun ait été détenu, le comité du village de Bada a coupé l'eau et l'électricité à son domicile et l'ont forcé à déménager du village. Ils ont forcé la famille a écrire une " déclaration de garantie " afin de les laisser vivre dans le village. M. Sun a été condamné à un an et demi de travaux forcés. Il a été envoyé au camp de travaux forcés de Suihua. Il a été libéré en mars 2011.


Participants dans la persécution de M. Sun Chengsun :

Li Song (李松), agent de police, département de police de Xinhua : +86-13836300812 (téléphone portable)
Wang Zhi (王志), chef du village de Bada, district de Aimin : +86-453-6578111, +86-453-7772400 (domicile)


Traduit de l'anglais au Canada

Version anglaise
Mr. Sun Chengsun Suffers Over Ten Years of Persecution Simply for Persisting in His Beliefs


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.