Souvenirs inoubliables
 

Souvenirs inoubliables

  • Tout au long de notre vie l’immense compassion du Maître ne peut pas être oubliée

    "Ce soir là, après la première conférence, ma façon de voir le monde a complètement changé. Je me sentais comme une nouvelle personne. Le loi du Maître m’a profondément touchée. Je ne voulais vraiment pas que ces conférences se terminent. En effet, plus je l’écoutais plus j’avais l’intime conviction que j’entendais la vérité. Je savais pourquoi la mort ne voulait plus de moi. Je savais combien nos vies étaient précieuses. Je savais également ce pourquoi j’allais vivre dans le futur."
  • Souvenirs de la cérémonie inaugurale de la publication du livre Zhuan Falun

    La cérémonie inaugurale de la publication du livre « Zhuan Falun » était prévue pour le 4 Janvier 1995. Beaucoup de pratiquants de mon groupe de pratique en ont prévenu d'autres de l' événement. Chaque pratiquant était impatient que ce jour arrive et espérait obtenir un ticket pour la cérémonie. Le coordonniteur de notre site de pratique n’avait seulement qu’une douzaine de tickets pour plus de 100 pratiquants. Il a été suggéré que nous donnions les tickets aux pratiquants qui n'avaient pas encore rencontré le Maître, donc je n'espérais pas obtenir de ticket.
  • Trouver Falun Dafa sur Internet

    Mes compagnons de pratique pensent que j’ai obtenu la Loi de façon assez particulière. C’est grâce à un logiciel antiblocage que j’ai obtenu la Loi sur Internet en 2003. J’ai entendu parler du Falun Gong pour la première fois en juillet 1999 à la télévision. La propagande accablante et négative des médias m’a fait me demander : « Qu’est ce donc ce Falun Gong ? Est-il vraiment si terrible qu’on le dit? »
  • Souvenirs précieux: Souvenirs de fois où j’assistai aux enseignements du Maître dans différentes villes

    "Tout le monde se sentait comme un enfant en face du Maître et personne ne trouvait cela bizarre. Assis dans le puissant champ d’énergie du Maître, nous étions très contents et à l’aise et nos pensées étaient si pures. Il est vrai que nous nous sommes sentis proches du Maître plus que d’aucun membre de notre famille. Nous oubliions tout et nous nous sentions simplement heureux. Le Maître nous encourageait à cultiver diligemment."
  • Souvenirs mémorables: Le vénérable Maître enseigne la Loi à Qiqihar

    En juillet 1993, Maître est venu à Qiqihar à l'invitation de l'association de qigong locale afin d'y enseigner la Loi. Le 15 juillet, Maître a donné une conférence préliminaire sur le qigong au Centre Culturel du Secteur Electrique. J'y ai participé avec quelques-uns de mes amis. Je n'ai jamais été aussi exalté après avoir entendu ce discours, tellement il m'a semblé que tout d'un coup je comprenais tout ce que je n'avais pas pu comprendre de toute ma vie. Ce jour-là, mes amis et moi-même, transportés de joie, dansions pratiquement sur le chemin de retour chez nous. Nous nous sommes tous inscrits aux conférences des jours suivants
  • Ma mère et moi avons eu tellement de chance de rencontrer le Maître à trois reprises

    "Le 27 mars 1994, à l’auditoire de l’université des langues étrangères de Dalian, ma mère et moi avons participé à la première conférence que le Maître a donnée à Dalian. En ce temps-là, je ne comprenais tout simplement rien à la cultivation et pratique. Je pensais que tous les maîtres de Qigong devaient être assez vieux. Quand j’ai vu le Maître, j’ai eu quelques doutes, car il semblait si jeune. Ses paroles captivaient l’attention de tout le monde et il souriait tout le temps. Il avait l’air normal et ordinaire, mais en même temps génial."
  • Quelques souvenirs des enseignements du Maitre et des démonstrations des exercices

    "Quand Maître enseignait la Loi alors, il avait l’air d’avoir seulement une vingtaine d’années. Il a enduré beaucoup d’épreuves en propageant la pratique et il a dû faire beaucoup de choses par lui-même. Un compagnon de pratique a dit qu’une fois avant un repas, ils demandèrent aux pratiquants qui voyageaient avec le Maître ce qu’ils voulaient manger. Un pratiquant a dit : " N’importe quoi sauf des nouilles instantanées. " Apparemment Maître et les pratiquants avaient mangé des nouilles instantanées à la plupart des repas."
  • Témoigner pour l’histoire : Le séminaire de Falun Dafa du Maître dans la ville de Taiyuan, province de Shanxi

    "Le séminaire de Falun Gong à Taiyuan fut une des premières, la plus longue et la moins chère des classes de Falun Gong dans le pays. Ce fut également la classe où le plus grand nombre de gens ont été guéris de leurs maladies. Le Maître a commencé à transmettre la Loi en 1992. L’impact de ces premières classes de Falun Gong à Pékin fut immense dû aux effets miraculeux de guérison."
  • Souvenirs des enseignements du Maître à Wuhan et Zhengzhou

    "J’avais mal partout dans le corps et n’avais jamais le moral, la douleur était constante. Je ne supportais plus de vivre et j’attendais la mort. Mais j’attendais aussi que Dieu me montre le chemin pour sortir de cette souffrance. En mars 1993, une relation prédestinée m’a amené à pouvoir écouter les conférences de Maître Li Hongzhi, et j’ai commencé le xiulian*."
  • Se rappeler d’histoires au moment de l’enseignement donné par le Maître lors de sa deuxième visite en Australie

    "Je me rappelle les précieux souvenirs pendant la tournée d'enseignement de la Loi du Maître en Australie et tout est aussi vivant que si c’était arrivé hier. L'enseignement plein de compassion et la sollicitude attentionnée du Maître émeuvent encore aux larmes ceux qui ont vécu cela en personne, lorsqu'ils se le rappellent aujourd'hui."
  • Souvenir des derniers enseignements de la Loi donnés en Chine en 1994.

    M. Lin Xiongyi, qui vit aujourd’hui en Amérique du Nord, a assisté à la dernière conférence tenue par M. Li Hongzhi en décembre 1994. Ici, M. Lin évoque pour un journaliste comment il a entrepris de cultiver et pratiquer, et parle de l’enseignement.
  • Souvenir du temps où le Maître enseignait la Loi à Tianjin

    "Durant les conférences, j’ai obtenu des réponses à des questions que je m’étais posées auparavant sans y trouver de réponse. J’ai trouvé la vérité et le but de la vie. J’ai aussi ressenti ce que veut dire être en bonne santé, sans maladie. Dans le passé, j’avais des problèmes de dos, des maux de tête et les jambes lourdes, j’avais du mal à marcher et à rouler à bicyclette. Au bout de la deuxième ou troisième conférence, j’ai eu l’impression que quelqu’un me poussait dans le dos quand j’étais à bicyclette. Et mes pieds étaient si légers que j’avais l’impression de flotter quand je marchais."
  • Souvenirs inoubliables

    Du 14 au 17 juillet 1994, j’ai passé les 4 jours les plus inoubliables et les plus heureux de ma vie. J’ai pu participer aux enseignements du Falun Gong donnés par le Maître en personne et qui ont eu lieu au Centre d’Entraînement de Volley-ball pour les Femmes de Chenzhou à Hunan.
  • Souvenir du temps où le Maître enseignait la Loi à Changchun – 1ère partie (Photos)

    Le Maître vivait à l’angle nord-est de la rue Jianshe et de l’avenue Jiefang. C’était un vieil immeuble et Maître vivait dans un appartement exposé au sud au 4ème étage (Photo 1). L’appartement n’avait que deux pièces et faisait moins de 30 m2. La pièce principale contenait un lit et une armoire, l’autre pièce un bureau, un fauteuil et une étagère pour les livres. Sur l’étagère était posé une brûle encens rempli de cendres à moitié. C’est dans ce minuscule appartement que le Maître a écrit ses premiers livres -- Falun Gong, Falun Gong (Version Révisée), Zhuan Falun, Zhuan Falun (Volume II), et Explaining the Content of Falun Dafa.
  • Souvenirs de notre Maître alors qu’il propageait la Loi dans la ville de Dalian il y a dix ans de cela (2ème partie)

    "En juillet 1994 à la seconde classe à Dalian, j’ai vu quelque chose de miraculeux. Maître a purifié le corps d’un enfant en France. Cet enfant avait été frappé par une étrange maladie, qui le rendait incapable de bouger ou de marcher. Il restait étendu chaque jour sur son lit dans un état végétatif. Afin de le soigner, toute la famille a cherché partout le bon docteur et le bon traitement, mais tous leurs efforts sont restés vains. Ils ont prié pour de l’aide mais rien ne s’est produit. Un pratiquant de Qigong a dit qu’une pratique appelée Falun Gong, enseignée en Chine, pouvait traiter l’enfant. Alors le grand-père et le père ont pris l’avion jusqu’à Pékin ... "