4322 morts confirmées

  • Cong Guixian, une pratiquante de Falun Gong de la ville Songyuan, province du Jilin, est persécutée à mort

    Mme Cong Guixian, une pratiquante du Falun Gong de la ville Songyuan, province du Jilin, a été torturée brutalement par des agents du Parti communiste de la Chine (PCC). Elle a été illégalement condamnée à une peine de prison de dix ans et a été détenue à la prison des femmes de Changchun, de Heizuizi. Durant sa détention elle a développé de très graves symptômes de maladie et elle a dû être relâchée sur parole médicale. La maladie de Cong Guixian a empiré et elle est décédée le 28 mars 2006.
  • Trois pratiquants sont persécutés à mort dans les provinces du Hubei, Sichuan et Shandong

    M. Yin Xiguo, 62 ans, vivait dans le village de Dayudao dans l’agglomération de Rongcheng, province de Shandong. Il commença à apprendre le FalunGong en 1997. Après le 20 juillet 1999, la police pilla sa maison de nombreuses fois et le menaça. La police arrêta également sa femme, Zhou Dienwu, et l’emprisonna de nombreuses fois. Le 25 octobre 2005, sa femme fut de nouveau arrêtée et envoyée au travail forcé dans le Camp de travail forcé Wang Chuan de Shandong. Sous la grande pression, M. Yuan a soudain eu une attaque en janvier 2006 et est décédé le 11 mars 2006. Avant sa mort, le camp de travail ne l’a pas autorisé à voir sa femme une dernière fois.
  • Mme Wu Junying encore arrêtée peu de temps après sa libération d’un camp de travail, meurt après davantage de persécutions.

    Le 17 janvier 2006, six personnes de l’Équipe de la Sécurité Nationale du District de Daxing, à Beijing sont allées au village de Dawangzhuang et ont arrêté illégalement une femme du village, âgée de 54 ans. Elle s’appelait Wu Junying et était une pratiquante de Falun Gong. Par la suite elle a été envoyée aux travaux forcés pour une période de deux ans et demi. Ceux qui la maltraitaient l’ont envoyée ensuite à la Division de répartition de la ville de Beijing pour y subir d’autres persécutions. Le 29 mars, peu après 19 h, elle a été envoyée au camp de travaux forcés de Xin’an, Beijing. Le 31 mars on a informé sa famille de son décès.
  • M. Zhou Yongliang est torturé à mort

    M. Zhou Yongliang, un pratiquant de Falun Dafa, âgé de 51 ans vivait dans la ville de Jiamusi, province du Heilongjiang. Le 28 avril 2002, il a été arrêté chez lui par des policiers du commissariat de Songjiang, et illégalement condamné à deux ans de travaux forcés. Il a été torturé par le feu et privé de sommeil dans le camp de travail de Xigemu dans la ville de Jiamusi. Quand il a été libéré le 28 avril 2004, il était très pâle, ses jambes étaient engourdies et glacées, et il avait du mal à respirer. La police est venue à son domicile deux fois pour le harceler. Ils l'ont menacé et lui ont demandé s'il pratiquait toujours le Falun Dafa. Très inquiet et de plus en plus faible, il est mort le 6 janvier 2006.
  • Zhang Keming du comté de Yilan, province du Helongjiang, est mort en raison de la persécution

    M. Zhang Keming, ayant une ferme croyance en Falun Dafa, a souffert de la persécution brutale pendant plusieurs années. Il a été condamné à deux ans de travaux forcés en 2002, en dépit de son faible état physique. Il a été gravement torturé dans le camp de travail de Changlinzi. Zhang Keming est décédé le 26 mars 2006.
  • La pratiquante Chen Xingtao est morte après avoir subi la torture au camp de travail forcé de Baimalong en 2002 – Sa famille demande que justice soit rendue (Photos)

    Chen Xingtao, âgée de 39 ans, est décédée en mai 2002, après avoir été sauvagement torturée au camp de travail forcé de Baimalong, ville de Zhuzhou, province du Hunan. Au cours de ces quatre dernières années, son mari, Li Yuejin, est allé voir plusieurs départements gouvernementaux pour demander justice. Il a déclaré : " Je dois obtenir justice pour ma femme et traduire en justice les gardes du camp de travail et d’autres fonctionnaires gouvernementaux qui sont responsables de son décès. Je ne renoncerais pas. Le Falun Gong est innocent! Il n’y a rien de mal à être une bonne personne! "
  • Monsieur Wang Jianguo, 30 ans, est persécuté à mort au centre de détention no 1 de la ville de Jilin (Photos)

    Wang Jianguo était en très bonne santé avant son arrestation. Il avait pratiqué les arts martiaux à une époque et n’avait jamais eu de problèmes de santé. Pourquoi est-il mort soudainement de troubles respiratoires au centre de détention lors du gavage forcé? Cela indique clairement que le gavage au centre de détention a été pratiqué brutalement et non pour des raisons humanitaires ou pour sauver sa vie. C’est en réalité une méthode de torture en guise de représailles contre des manifestants pacifiques.
  • Mme. He Zhengxiu meurt en résultat d’une persécution à long terme

    Mme He est retournée chez elle après deux ans de torture. Le Parti communiste chinois (PCC) l’a surveillée de près. Ils sont constamment venus chez elle, et la harcelaient même lorsqu’elle allait faire ses courses. En résultat d’une torture physique et mentale à long terme, la santé de Mme He a décliné et elle est décédée le 18 mars 2006. Mme alors que Mme He Zhengxiu était mourante, le personnel des services de police, le poste et le bureau de voisinage ont pillé sa maison, et ont envoyé des gens surveiller sa maison à tour de rôle jusqu’à ses funérailles.
  • Le pratiquant de Qinhuangdao, M. Hong Fei, est mort après avoir été arrêté

    le 7 mars 2006. À l'instigation de Lu Pin, un membre du Corps de sécurité nationale de Qinhuangdao, Wang Mingxue du commissariat de police de Daonan, Li du comité résidentiel du district de Meichang et d'autres ont illégalement pénétré par effraction dans la maison de Wu Wenjin et ont arrêté deux personnes à l'intérieur. Puisque M. Hong était très faible, il a été effrayé et est devenu physiquement incapable. Cependant, les autorités l’ont traîné jusqu’à leur véhicule. En route vers le commissariat ils ont découvert que M. Hong se mourait et qu’il ne pouvait pas être secouru. Craignant d'avoir à en être responsables, ils l'ont jeté sur le bord d'une route.
  • Le pratiquant M. Yang Xiaojie de la ville de Shijiazhuang meurt suite à la torture infligée à la prison n° 4 de la province du Hebei (Photos)

    Le 28 décembre 2005, toute la famille de M. Yang Xiaojie a demandé à la prison provinciale n° 4 du Hebei (Prison de Beijiao) dans la ville de Shijiazhuang et au bureau dirigeant de la prison provinciale du Hebei de relâcher M. Yang Xiaojie. Après des entrevues répétées, ils ont finalement accepté de relâcher M. Yang. A ce moment là, il était à l’article de la mort et la prison n° 4 ne pouvait plus le dissimuler. A sa libération, la famille de Yang l’a emmené chez le médecin, et la première chose qu’a dit le médecin a été ”Pourquoi amenez vous une telle personne ici? C’est trop tard!”.
  • La police de Changzhou et Shanghai interdit aux amis du pratiquant décédé Wu Dianhui de rendre visite à sa famille (photo)

    Wu Dianhui habitait dans la ville de Changzhou, province du Jiangsu. Il est décédé le 11 février 2006 après avoir subi des tortures brutales pendant plus de six ans. Afin d'arrêter la propagation des informations, le bureau de la sécurité publique de la ville de Changzhou, ainsi que la police de la ville de Shanghai, ont illégalement interdit aux camarades de classe et amis du défunt d’aller à Changzhou rendre visite à son épouse, ses enfants et ses parents terrassés par la nouvelle.
  • Appel à secourir d’urgence plusieurs pratiquantes de Dafa de Fushun, dont le transfert secret est prévu

    On a appris récemment que plusieurs pratiquantes de Dafa de Fushun, province du Liaoning, qui avaient souffert de la persécution à long terme, seraient transférées "dans un certain endroit." Selon la source qui a exposé le Camp de Concentration de Sujiatun, des pratiquants de Falun Gong des provinces du Liaoning, Jilin et Heilongjiang dans le nord-est, et ceux des provinces en Chine centrale, étaient transférés dans un endroit secret. La situation actuelle des pratiquants de Dafa de Fushun, mentionnés ci-dessus, est extrêmement inquiétante.
  • L’ancien maire de la ville de Panjin, M. Zhou Shouzhong meurt en raison de la persécution

    Après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, M. Zhou Shouzhong, ancien maire de la ville de Panjin, province du Liaoning, a retrouvé la santé et une maladie autrefois incurable a disparu. Quand la persécution du Falun Gong a commencé, M. Zhou a été soumis à toutes sortes de pressions et de tribulations. Il est mort vers la fin de l’an 2000.
  • Les décès de vingt-quatre autres pratiquants survenus à la suite de la persécution ont été confirmés en février (Photos)

    Reportage de Li Ming, correspondant de Minghui : en février, des filières civiles ont confirmé les décès de 24 pratiquants de Falun Gong survenus à la suite de la persécution en Chine continentale. Depuis que le régime communiste chinois, sous les directives de Jiang, a commencé à persécuter le Falun Gong le 20 juillet 1999, il a été confirmé qu’au total 2 838 pratiquants ont été torturés à mort.
  • Le pratiquant M. Zhen Yongguang est torturé à mort lors de sa deuxième détention dans un camp de travail

    M. Zheng Yongguang vivait dans le district de Shuangyang, ville de Changchun, province de Jilin. Il persistait à pratiquer le Falun Dafa. Les représentants du régime communiste l’ont détenu pendant cinq ans en allant contre la constitution et il a été envoyé en camp de travail à deux reprises. Durant la première détention dans un camp de travail, il a été battu si impitoyablement qu’il a eu un éclatement de la rate. M. Zheng a dû être opéré pour qu'on lui retire la rate. Durant la deuxième incarcération dans un camp de travail, il a développé une cirrhose du foie et la tuberculose. Il est mort le 9 mars 2006.