Royaume Uni : Un vieux monsieur chinois est heureux de prendre le parti de la justice en s’opposant aux crimes brutaux de Jiang

M. Wang est un client régulier du restaurant chinois dans lequel je travaille. Il a plus de soixante ans, de petite taille, mais très vif et efficace. Il est né en Chine, où son père tenait une petite boutique avec un peu de terrain et des pavillons. Mais tous ces biens furent confisqués au début du « Mouvement de Libération ». Sa famille passa de la prospérité à la misère en une nuit. M. Wang avait dix ans à l’époque et fur forcé d’aller à Hong Kong avec son père. Après avoir voyagé dans de nombreux endroits, M. Wanf finit par s’installer seul au Royaume Uni. Alors, Londres n’avait pas de chinatown ni de boutiques chinoises, il n’y avait que quelques restaurants chinois. M. Wang commença sa propre affaire et passa par plusieurs décennies d’épreuves. Il est maintenant retraité et tient une grande propriété familiale après avoir durement travaillé. Chaque jour il passe son temps libre dans le restaurant où je travaille et nous sommes devenus bons amis. M. Wang admire beaucoup mon Maître, M. Li Hongzhi . Il a dit une fois en levant le pouce, « il est encore si jeune et pourtant tant de gens pratiquent sa méthode. Cinquante ans c’est encore si jeune ! » Après avoir écouté l’enregistrement de « Zhuan Falun « pour la première fois, il a de nouveau levé le pouce et dit « Vôtre Maître est formidable, il sait tant de choses ! »

Le 20 juillet, je suis allé à l”Ambassade chinoise où les pratiquants du Royaume Uni faisaient un appel pacifique appelant à la fin de la brutale et criminelle persécution du Falun Gong par Jiang Zemin. L’activité fut suivie par une parade dans chinatown. Lorsque je revins au restaurant, M. Wang s’ inquiétait pour ma sécurité. Il a demandé si l’ambassade de chine avait pris des photos. Je lui ai dit que l’ambassade avait peur du Falun Gong ! Ils se cachent toujours derrière les rideaux lorsqu’ils prennent des photos des pratiquants et nous ne leur accordons pas beaucoup d’attention. M. Wang a demandé les yeux écarquillés : « Vous n’avez jamais eu peur ? » j’ai répondu « ce sont eux qui ont peur de nous, nous n’avons jamais eu peur d’eux. » M. Wang a fait le signe du pouce levé et dit tout joyeux, « Ils ont peur du Falun Gong, ils n’osent même pas accepter une lettre des pratiquants. » Puis il a demandé de nouveau « Teniez vous des bannières durant la parade ? « j’ai dit « oui, je tenais une bannière qui disait, « le principe céleste est clair. Le mal ne peut échapper à son châtiment. Traduisez Jiang en justice mondialement ! » Après avoir entendu cela, M.Wang, tout excité a agité le poing en l’air et dit, « bien que je ne pratique pas le Falun Gong, je veux me joindre à vos activités si j’en ai l’opportunité ! » je l’ai regardé étonné. Il a poursuivi, « je veux défendre le Falun Gong contre l’injustice ! Pourquoi le gouvernement traite t-il le Falun Gong de cette façon ? Vous êtes si paisibles, gentils et ne recourrez jamais à la violence. » En regardant le noble visage de M. Wang, j’ai souri de tout cœur.

Je lui ai aussi raconté l’histoire de quelque chose qui s’était passé devant l’ambassade chinoise ce jour-là. Un gentleman britannique s’est approché de moi devant nos panneaux d’ exposition et m’a dit qu’il travaillait dans le quartier. Il a dit être très touché après nous avoir vu faire appel chaque jour devant l’ambassade. Voilà plus d’un an que nous y sommes 24 heures sur 24. Il est lui-même rentré à l’ambassade pour leur demander pourquoi ils n’autorisaient pas les pratiquants de Falun Gong pratiquer les exercices et faire appel directement devant l’ambassade, au lieu de les envoyer s’asseoir de l’autre côté de la rue. Les fonctionnaires lui ont donné l’excuse que le trottoir devant l’ambassade était trop étroit. Le gentleman est immédiatement venu dire aux pratiquants de Dafa que l’ambassade avait peur du Falun Gong et que ce qu’ils disaient était puéril et absurde. Après avoir entendu l’histoire M. Wang a approuvé, « Exactement, ils ne sont pas rationnels, ils sont totalement déraisonnables ! »

Quatre ans de brutale persécution n’ont pas éliminé le Falun Gong. Bien au contraire, cela l’a fait connaître à de plus en plus de gens et de pays et le monde tout entier sait que le gouvernement chinois ment, cela leur a fait réaliser la nature brutale de Jiang et de son régime. Les bonnes personnes font la différence entre le bien et le mal. Je suis heureux pour ces personnes qui ont pris le parti de la justice et de la bonté, et s’opposent aux crimes contre l’humanité du régime de Jiang.


Version chinoise disponible à
http://www.yuanming.net/articles/200307/22666.html
Traduit de l’anglais
http://www.clearharmony.net/articles/200307/14175.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.