Le Camp de Travail forcé de Shibalihe essaie de dissimuler la vraie raison de la mort d’une pratiquante âgée

Rapport du 24 mai : une pratiquante de Dafa dans la soixantaine, Mme Sun Guilan, était ouvrière agricole et vivait à Yucheng, dans la ville de Shangqiu, province de Henan. Sun Guilan fut illégalement détenue au Camp de Travail Forcé de Shibalihe dans la ville de Zhenzhou. Son terme avait expiré depuis longtemps mais le camp avaient encore plus injustement refusé de la libérer, et ne permettait pas aux autres de lui parler. Ils ont aussi forcé la vieille dame à faire un travail dur et épuisant et l’ont torturée mentalement et physiquement. Les autorités ont souvent demandé des informations à propos de son mari, qui lui aussi est pratiquant de Dafa. Ils ont ordonné à son mari d’écrire une « déclaration de garantie » disant que Sun Guilan avait abandonné la pratique.

Un matin, Sun Guilan alla comme d’habitude dans un atelier faire le ménage. Plus tard, elle fut découverte morte à côté d’un lavabo à la sortie de l’atelier. Wang Yan, le chef du camp de travail, a dit que Sun Guilan s’était elle-même pendue à une corde à une canalisation des toilettes. » Cependant, selon les observations, la canalisation n’était pas à plus d’un mètre du sol, et il aurait donc été impossible que Sun Guilan meurt pendue à ce tuyau. Le camp de travail a essayé d’utiliser divers moyens pour dissimuler la mort de Sun Guilan.
Le camp de travail pour femmes de Shibalihe: 86-371-6802210
Chef: Wang Yan

Chinese version available at
http://www.minghui.org/mh/articles/2003/5/24/50934.html
Traduit de l’anglais

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.