RFI (Radio France Internationale): L’ “auto-immolation” sur la place Tiananmen a été manigancée par un dirigeant chinois

Le matin du 15 mai 2003, RFI diffusait le reportage suivant en mandarin à la population chinoise à Paris et en Chine continentale.

Des informations de Central News Agency antenne de Vancouver déclaraient que l’ « Organisation Mondiale d’Enquête sur la Persécution du Falun Gong » a tenu une conférence de presse à Vancouver, au Canada, hier. L’organisation publiait le résultat de son enquête sur l’’auto-immolation » de la Place Tiananmen, qui a été diffusée sur CCTV [Télévision centrale chinoise] le 23 janvier 2001. [Le reportage indiquait que l’ « auto-immolation » de pratiquants de Falun Gong sur la Place Tiananmen n’était qu’un canular manigancé par un dirigeant chinois.

La preuve fournie par l’ "Organisation Mondiale d’Enquête sur la Persécution du Falun Gong" durant la conférence de presse indiquait que Wang Jindong, une des cinq personnes qui ont participé à l’auto-immolation sur la Place Tianamen, était joué par un soldat en activité.

Central News Agency rapportait aussi qu’un laboratoire de son situé dans une Université d’état de Taiwan, en était venu à conclure que la voix de Wang Jindong, dans la première partie du programme CCTV « Focus Talk » (débat mise au point) différait de la voix entendue dans les deux autres parties. Par conséquent, on peut en déduire que ce n’est pas la même personne qui est apparue dans les trois parties de « Focus Talk ». Le 23 janvier 2003, l’ Organisation Mondiale d’Enquête sur la Persécution du Falun Gong établissait le Comité d’Investigation sur l’Auto-Immolation de Tiananmen. Après ce [reportage] l’organisation était convaincue que le soi-disant incident de pratiquants de Falun Gong s’auto-immolant sur la place Tiananmen était truqué.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.