Une photo vaut mille mots

Ça ne dérange pas mon patron que je pratique le Falun Gong, mais il n’a pas compris pourquoi j’ai pris un conge pour assister aux activités un peu partout dans le monde. Je lui ai dit que les conférences de partage d’expériences du Falun Gong sont très enrichissantes. Presque chaque pratiquant qui suit vraiment les principes de « Vérité-Compassion-Patience » a une histoire sur l’amélioration de son état d’esprit et de son bien-être. Mais il restait sceptique. Je lui ai dit que les pratiquants comme moi sont forcés d’abandonner leur croyance en Chine sinon ils seront persécutés, et certains ont été battus à mort. Je lui ai dit que je devais faire ce que je pouvais pour faire cesser ces injustices. Il pensait que le dictateur en Chine était si répressif, comment nos efforts pouvaient ils aider ceux qui sont persécutés ? Je lui ai dit que si chacun dans le monde prenait position, la perversité pourrait être vaincue. Il ne comprenait toujours pas.

Cette fois Durant le voyage à Genève, j’ai emprunté sa camera et pris quelques photos. En rentrant, je les lui ai montrées. En regardant la dignité et le sacré de chaque visage sur les photos, son cœur a été touché. Il m’a laissé mettre les photos sur l’ordinateur de l’entreprise de sorte que tout le monde puisse les voir. Il a aussi demandé à tous de regarder ces photos.

Je sais que je ne lui ai pas complètement expliqué la vérité auparavant, mais les images glorieuses de chaque pratiquant sur les photos étaient en fait la meilleure manière de lui montrer la vérité.
Voici quelques séries de photos de pratiquants à Genève durant la Commission des Nations Unies pour les Droits de l’Homme.


      

Pratique collective


   

   



   



   



Marche à travers Genève


   

   

Conférence de presse face au bâtiment des Nations Unies


Traduit de l’anglais

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.