Un patient atteint d'un cancer de la vessie guérit après avoir commencé à pratiquer le Falun Dafa

J'ai maintenant 70 ans. En 2003, on m'a diagnostiqué un cancer de la vessie en phase terminale. En 2006, lorsque j'ai failli perdre la vie à cause de cette maladie, j’ai rencontré le Falun Dafa. Depuis que j'ai commencé à pratiquer Dafa, ma santé n'a cessé de s'améliorer ; à présent ma peau est très lisse et je peux facilement monter l'escalier jusqu'au troisième étage en portant un bébé dans les bras, ce que la plupart des gens de 70 ans ne peuvent plus faire.

Avant que je ne commence à pratiquer le Falun Gong, je travaillais dans un restaurant. Un jour, j’ai uriné avec douleur et mon urine contenait de petits grains non identifiables. J'ai assimilé ça au fait d'avoir trop de chaleur à l'intérieur de mon corps et ne m'attendais pas à ce que les symptômes s'aggravent. Cependant, tout mon corps a commencé à enfler et je me sentais fatigué, même après un travail léger. Je suis allé à l'hôpital local de mon canton et j’ai reçu des injections pendant quatre ou cinq jours. Sur la suggestion de mon médecin, je suis allé faire un bilan dans un plus grand hôpital : le diagnostic était un cancer de la vessie en phase terminale, réputé difficile à soigner. Quelques jours après le bilan, la vessie a commencé à faire mal quand j'urinais, comme si mon urètre avait été coupé avec un couteau et rempli de sel. J'ai perdu le contrôle de ma vessie et je mouillais souvent mon pantalon. J'étais en très mauvais état.

Un parent dans le Shandong, un célèbre médecin de médecine allopathique et chinoise, a offert de soigner ma maladie. J’ai déménagé dans le Shandong et acheté une maison là-bas. Chaque jour, j'avais des injections, quatre bouteilles de perfusions et assez de médicaments pour remplir un lavabo. Ce régime a coûté environ 2 000 yuans par mois pendant trois ans.

Le traitement, au début, a résolu ma douleur et la perte de contrôle de la vessie, mais le cancer a continué à se développer. Après un certain temps, mes symptômes se sont aggravés. Je savais que je n'en avais plus pour longtemps à vivre.

Alors que j'avais presque perdu espoir, j'ai rencontré Dafa. Ma parenté pratiquait le Falun Gong. Lorsque je suis allé chez eux, ils m'ont dit les faits du Falun Dafa et que pratiquer Dafa m'amènerait une bonne santé. Après avoir écouté mes parents, j'ai commencé la pratique. À ce moment-là, j'ai eu cette pensée : désormais, je vais couper mes liens avec ce monde matériel et suivre seulement ce chemin de cultivation.

À cette époque, la persécution contre le Falun Gong était très sévère. Je suis sorti pour distribuer des documents clarifiant la vérité. Au début, j'avais peur de sortir tout seul et je demandais à d'autres pratiquants de m'accompagner. La marche me fatiguait beaucoup et j’étais trempé de sueur à travers mes manteaux d'hiver. Nous couvrions une distance de 5 à 16 km chaque fois que nous sortions. Au fil du temps, ma peur a disparu. Parfois, ma famille ne me laissait pas sortir, disant : " Ne sors pas ces jours-ci ; le Parti communiste chinois (PCC) pervers tient une conférence. " Je me disais : plus la situation est tendue, plus il est nécessaire que je sorte distribuer les documents. Cela signifie-t-il que si le parti est toujours en réunion, je ne pourrai plus sortir distribuer les documents clarifiant la vérité ?

Le Maître m’a aidé à nettoyer mon corps. La maladie à l'intérieur a été expulsée vers la surface, ce qui s'est manifesté comme d'avoir périodiquement du sang dans mes urines. Après le nettoyage, ça ne s'est plus jamais produit. Une fois, je n'arrivais pas à uriner, même après avoir passé une demi-journée dans les toilettes. Une personne ordinaire serait immédiatement allée à l'hôpital. Je n'avais aucun sentiment d'inconfort, juste une petite douleur. Ma fille et mon gendre avaient très peur : comment un vieil homme pourrait-il survivre sans aller à l'hôpital ? Je ne suis pas allé à l'hôpital. Je me suis dit que j'avais le Maître et que j'avais Dafa. Je n’abandonnerai jamais ma pratique. En conséquence, j'ai complètement guéri après deux ou trois jours. Maintenant, tous les membres de ma famille me soutiennent dans ma pratique du Falun Gong.

Je pratique le Falun Gong depuis sept ans maintenant, et ma santé s'est progressivement améliorée. Je ne suis plus jamais allé à l'hôpital. J'aide ma fille à s'occuper de ses enfants, un adolescent et un bébé. Je prépare le petit-déjeuner pour le plus âgé. Le petit est très coquin et je le tiens toujours dans les bras. Je monte et descends les escaliers en portant le bébé et je ne ressemble pas à un vieillard de 70 ans.


Traduit de l'anglais
http://en.minghui.org/html/articles/2012/8/26/135156.html
Version chinoise


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.