Grandir sur le chemin de la 'cultivation'

Ma mère m'a emmené sur un site de pratique tout proche dans la soirée du 1er janvier 1997 afin de regarder les neuf conférences du Maître. Un pratiquant nous a enseigné les exercices, et je les ai appris attentivement. Sur le chemin du retour, ma mère m'a dit : "Nous devons cultiver diligemment. Voilà comment j'ai commencé à pratiquer le Falun Dafa.


Grandir sur mon chemin de cultivation

Quinze ans ont passé depuis, et j'ai maintenant 20 ans. Avant que je ne commence à pratiquer à cinq ans, j'avais une mauvaise santé et étais souvent malade. Par conséquent, je devais voir des docteurs régulièrement. Après avoir pratiqué Dafa, Le Maître m'a aidé à purifier mon corps, et je n'ai plus eu besoin de voir de docteurs.


Il y a eu une fois en fin 1998 quand les compagnons de pratique avaient projeté d'aller à la capitale provinciale afin de clarifier la vérité. Ma mère voulait y aller, mais elle était aussi très inquiète parce que j'avais des symptômes de fièvre. Je lui ai dit: "Vas y, ça ira pour moi." Elle a dit: "S'il te plait récite le Fa (Loi), et le Maître t'aidera." La fièvre est partie peu après le départ de ma mère.


Falun Dafa m'a appris à être une meilleure personne

Ma mère m'amenait au groupe d'étude du Fa chaque soir. Je ne pouvais pas encore lire, aussi j'écoutais tranquillement pendant que les autres pratiquants lisaient le Fa. J'ai pu finalement mémoriser la première moitié de chacune des leçons dans Zhuan Falun.


Un jour au jardin d'enfant, un garçon m'a jetée par terre. Je me suis relevée lentement et n'ai pas pleuré. Pensant qu'il ne l'avait pas fait exprès, je n'ai rien dit non plus au professeur. Après être rentrée à la maison ce jour là, j'en ai parlé à ma mère et ai dit : "Je n'étais pas fâchée contre le garçon. Mon xinxing s'est amélioré."


Comme je continuais à étudier le Fa, j'ai réalisé l'importance de regarder en soi quelle que soit la situation. Un jour j'ai vu deux élèves qui se battaient, et je me suis souvenu des mots du Maître dans "Enseignement de la Loi à la Conférence de loi de l'Est des Etats-Unis." :


    "…lorsque deux personnes ont un conflit et qu'une tierce personne le voit, même cette personne doit se demander si il y a un problème de son côté—Pourquoi ai-je été amené à voir cela?"


J'étais confuse car je me suis rarement battue avec d'autres élèves. Je suis allée trouver ma mère et lui ai parlé de cela. Elle a dit: "Peut-être est ce pour te rappeler d'être plus amicale avec tes camarades de classe. Par exemple, d'être plus tolérante lorsque tu rencontres des conflits avec les autres." Je me suis souvenue de ses paroles et j'ai toujours suivi les principes d'Authenticité-Compassion-Tolérance. Lorsque mes camarades de classe avaient des problèmes, ils aimaient bien venir me trouver pour de l'aide, et je leur ai souvent dit comment je voyais les problèmes du point de vue du Fa.


Alors que je marchais un jour avec une autre étudiante pour aller à une session de cours du soir, un groupe de jeunes gens nous ont arrêtées, et un d'eux voulait que je sois sa petite amie. J'ai refusé, et il était vexé : "Réfléchis à cela, et je reviendrai te voir." Puis ils sont partis. Ma camarade était effrayée et m'a demandé de faire attention. J'ai ri car je savais que tout irait bien avec l'aide di Maître. En attendant j'ai réalisé que la sentimentalité dans la société ordinaire était quelque chose qu'un pratiquant devait abandonner. Cette personne ne s'est plus jamais montrée. J'ai été très reconnaissante pour l'aide de Maître.


Maître m'a aidée à sauver des gens

Après le début de la persécution en juillet 1999, le Parti communiste chinois (PCC) a fabriqué des mensonges afin de diffamer le Maître et le Falun Dafa. En conséquence, beaucoup de gens ont été empoisonnés. J'ai trouvé des occasions de clarifier la vérité sur cela aux autres étudiants et leur ai demandé de quitter le PCC et ses organisations affiliées. Un jour, j'ai parlé à une étudiante de la vérité sur Dafa, c'était la surveillante de classe. Elle n'a pas écouté et est allée faire un rapport au professeur. A la fin de la classe ce jour là, mes professeurs et le principal ont parlé avec moi de cela. Je n'ai pas eu peur et leur ai clarifié la vérité. Plus tard, le principal et les professeurs sont partis, sauf le professeur de math, qui en chuchotant, m'a demandé de l'aider à quitter le PCC.


Je n'en ai pas voulu à la surveillante de classe après cet incident et je m'entendais toujours bien avec elle. Je savais qu'elle avait été profondément empoisonnée, vu que son père était un fonctionnaire dans le département de police. Un jour elle m'a invitée chez elle. Aussi je lui ai expliqué ainsi qu'à sa mère et une autre mère qui se trouvait là à ce moment là beaucoup de choses sur Dafa. Toutes deux ont été d'accord pour quitter le PCC et ses organisations affiliées.


Je suis très reconnaissante pour l'attention aimante du Maître, et je ferai encore mieux.

Contribution pour Commémorer le Vingtième anniversaire de la transmission du Falun Dafa


Version chinoise
Traduit de l'anglais de http://en.minghui.org/html/articles/2012/6/17/133998.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.