J’ai échappé à la mort dans un accident de mine

Je suis du nord-est de la Chine. J’ai eu la chance de commencer à pratiquer Falun Dafa le 20 octobre 1998. Il y a juste un mois, à 1h00 du matin le 21 novembre 1998, mes collègues et moi-même avons été témoins de la nature miraculeuse de Dafa.


Je travaillais de nuit dans la mine à charbon. Avant de descendre au fond de la mine le surveillant du puits m’a dit qu’il y avait un tunnel dont le bois nécessitait d’être recyclé, ce qui était très dangereux. Il m'a prévenu de faire très attention. Il y avait une pente de 30 degrés et le bois devait être extrait de 30 mètres de profondeur dans le tunnel. L'espace de travail était d'environ 5 mètres de large au fond et un peu plus de 5 mètres de large au sommet et plus de 5 mètres de haut, Le toit était fait de gangue et de roche après extraction et exploitation minière et il était dangereux de travailler en dessous. J'ai donc envoyé deux ouvriers expérimentés, Lao Zhou et Xiao Liu.


J'ai réfléchi un peu après les avoir envoyés. Etant préoccupé pour leur sécurité, je me suis dit que je devais échanger avec Lao Zhou. (Je ne l'aurais pas fait si je ne pratiquais pas le Falun Gong.) Je suis monté dans le tunnel et ai dit à Lao Zhou, “Je suis plus jeune que toi, laisses-moi faire” Au début il a hésité, mais comme j’ai insisté, il m'a laissé prendre sa place. En fait, comme une explosion de poussière de charbon, un effondrement du toit (où des roches portantes tombent d'en haut) est extrêmement dangereux car les travailleurs ont une infime chance de s'échapper. Les travailleurs ne prennent jamais de risques dans ce genre de situation, ils ne le font que si leur expérience leur dit que tout va bien.


Peu après, un effondrement du toit a effectivement eu lieu. En un instant, tout était noir et j'ai été renversé et me suis retrouvé face à terre. Je ne pouvais pas bouger et ne pouvais entendre que les roches qui s'entrechoquaient ainsi que le grondement au- dessus de ma tête. J'ai crié le nom de Liu Xiao et il a répondu près de moi. J'ai demandé comment il allait, il a dit qu'il ne pouvait pas bouger. Avec le bruit continu de grondement au-dessus de nous, il a dit : “Mon pote, nous sommes condamnés. Avec cette quantité de roches, nous allons mourir suffoqués si nous ne sommes pas écrasés.” Je lui ai dit : “ Ne t’inquiètes pas. Je pratique le Falun Gong. Mon Maître me protège. Tout ira bien! ”


Lao Zhou a entendu un bruit sourd et a compris que quelque chose n'allait pas. Il a immédiatement informé les travailleurs au-dessus pour organiser le sauvetage. Ceux qui étaient au-dessus ont pensé qu’il était impossible pour nous de survivre. Trois heures plus tard, quand ils sont arrivés près de nous et ont entendu ma réponse, je les ai entendus dire: “toujours en vie.”


Quand ils nous ont sortis, je n’étais pas blessé du tout, mais Xiao Liu avait une lésion du nerf dans le bras lorsque les sauveteurs l'ont tiré dehors et il n’a pas pu travailler pendant plus d'un an. Quand nous sommes sortis de la mine, le directeur de la mine, le surveillant de puits et les autres m'ont tous encouragé à consulter un médecin. Je leur ai dit : “je vais bien. Je pratique le Falun Gong, je vais parfaitement bien. Si je n'avais pas pratiqué le Falun Gong, nous aurions probablement été tués tous les deux. ”


Ils ont tous trouvé cela inconcevable. Pris dans un accident aussi grave, enterré sous trois mètres de roches et je n’étais pas mort. De plus, je n'étais même pas blessé. Ils ont trouvé encore plus étrange que deux salles remplis de roches et de gangue soient tombées d'en haut et se soient empilées comme une montagne dans le tunnel sans qu'aucune des roches n’ait roulé sur la pente.


Je suis allé regarder le site plus tard et ai découvert que les roches, qui étaient censées tomber sur nous, avaient formé un mur de pierre au-dessus de nous et avaient empêché d’autres roches de tomber. Selon la loi de la nature, la force des chutes de roches aurait dû déverser toutes les roches sur et autour de nous, ce qui aurait été un gros problème. Dans un endroit aussi étroit avec une pente de 30 degrés, on peut imaginer combien le sauvetage aurait été difficile et dangereux. De gros rochers ne peuvent qu'être pulvérisées pour dégager la voie, mais il est impossible d'utiliser de la dynamite lors d'un sauvetage. Le fait que des roches qui s'effondrent ont pu naturellement former un accès facile de sauvetage est incroyable pour la plupart des gens. Le surveillant du puits m'a dit plus tard : “Il y avait une roche qui pesait plusieurs centaines de kilos. Je ne pouvais pas envoyer deux personnes pour la retirer parce que l'espace était trop étroit. Je ne sais pas d’où ma force est venue, je l’ai déplacé tout seul.” Je savais que c'était un arrangement de Shifu pour me sauver.


Un soir d'été, j'allais en moto avec ma femme à un endroit éloigné de 10 km pour acheter des médicaments à un ami. Il était environ 22h00 sur notre chemin du retour. Il faisait très sombre et il a commencé à bruiner. Ayant peur que la pluie ne soit de plus en plus forte, j'ai accéléré sur une section de la route qui était droite. Ma femme m'a demandé de ralentir, mais je l'ai ignorée. Je roulais très vite. Un virage est soudainement apparu devant moi plus tôt que j'avais prévu et il était trop tard pour ralentir. J'ai crié: “Shifu s'il vous plaît protégez nous!” En un instant, la moto et tous les deux avons été projetés dans un fossé de deux mètres de profondeur et nous avons heurté un gros tronc d'arbre. (Il n'est pas rare de voir des arbres dans les fossés le long des routes à la campagne.)


J’ai senti une force me pousser en arrière et j'ai atterri sur le sol assis. La même chose est arrivée à ma femme. Je suis allé voir comment elle allait, elle allait bien. Nous nous sommes levés, ressentant une grande reconnaissance pour la protection de Shifu. Ma femme a appelé un ami pour sortir la moto hors du fossé. L'ami est arrivé avec une lampe de poche. Nous avons vu que les pièces de devant de la moto, le phare et les poignées avaient disparus.


Le troisième jour, nous avons tiré la moto jusqu’à un atelier de réparation pour traitement des déchets. La personne nous a demandé : “quelle pagaille. Comment va le conducteur? “Ma femme m’a montré du doigt et a répondu : il est juste là ! ” Elle ne l‘a pas cru. Nous lui avons dit que nous pratiquons le Falun Gong et que nous étions sains et saufs grâce à la protection du Maître. Il a crié au miracle.


Traduit de l'anglais


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.