Mme Li Yaping a été battue et reste détenue au camp de travaux forcés pour femmes du Hebei

Mme Li Yaping, âgée de 38 ans, habite à Tangshan, province du Hebei. En mai 2011, elle a été transférée du camp de travaux forcés de Tangshan au camp de travaux forcés pour femmes du Hebei. Quand elle est arrivée au camp, elle était en bonne santé. Puisqu'elle n’avait pas abandonné sa croyance dans les principes d'Authenticité-Bienveillance-Tolérance, les gardiennes l'ont maintenue menottée pendant trois jours et l'ont mise dans une cellule pendant presque deux mois. Mme Li a refusé de faire le travail d’esclave, alors elle a été forcée à rester debout pendant 20 jours. Au début, les gardiennes l’ont forcée à rester debout dans l'atelier, puis dans les toilettes et ensuite dans sa cellule. Les gardiennes Zang Zhiying et Hou Junmei ont ordonné à la collaboratrice Zhang Ning de tabasser Mme Li.

Il faisait très chaud en août. Les murs de la cellule étaient couverts d’une épaisse couche de moisissure. Il n'y avait aucune fenêtre et l'air ne circulait pas. Mme Li n’était pas autorisée à boire de l'eau, utiliser les toilettes ou dormir. Elle a été forcée à rester debout pendant plus de 20 heures par jour. En conséquence, elle a senti que sa poitrine était serrée, elle avait mal au dos et ses jambes ont enflé. Elle n’arrivait plus à uriner. Elle se sentait très faible et engourdie partout dans son corps. Par conséquent, il lui était difficile de marcher.

Dans la nuit du 5 décembre 2011, Mme Li a rapporté qu'elle se sentait mal à la gardienne Hou Junmei en précisant qu'ils violaient les droits de l'homme en la traitant de cette façon. Cependant, cela n'a abouti à rien de bon. Quand elle est rentrée dans sa cellule, les collaboratrices Zong Zhirong, Li Chunxi et Zhao Nana ont fermé la porte, éteint la lumière et l’ont brutalement battue. En conséquence, Mme Li avait mal à l'abdomen. Tout son corps tremblait et elle délirait. Les gardiennes Wu Yuna, Gu Hongye et Fan Miaolu ont également participé à cette torture.

Mme Li Yaping devait être libérée le 27 novembre 2011, mais elle reste toujours détenue et maltraitée au camp de travaux forcés pour femmes du Hebei.

Traduit de l’anglais en Suisse

Version chinoise disponible à:
http://www.minghui.org/mh/articles/2012/4/5/255198.htm

Version anglaise disponible à:
http://en.minghui.org/html/articles/2012/4/15/132713.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.