Travailler comme un corps uni et abandonner l’égo

Salutations Maître bien aimé !
Salutations compagnons de pratique!


Bien que plusieurs articles que j’avais soumis pour les conférences de partage d'expérience précédentes sur Internet n’aient jamais été sélectionnées pour la publication, je veux malgré tout écrire mon expérience de cultivation pour cette conférence afin d’examiner ma cultivation, répondre à la demande d’articles du Maître et partager mes expériences avec les compagnons de pratique.


Le Maître a dit : "…vous êtes différents du Xiulian du passé et de celui de l'avenir’ (‘Disciples de Dafa pendant la période de la rectification de la Loi’ de Points essentiels pour un avancement diligent II). C’est la façon dont chacun de nous est descendu par l’intermédiaire de différentes couches cosmiques et est arrivé dans ce monde afin d’assister le Maître à rectifier la Loi et à sauver les êtres vivants. Ma compréhension sur la manière de bien parcourir ce chemin est de remplir la mission d’un pratiquant en suivant les principes de Dafa.


Abandonner l'égo afin de collaborer avec les compagnons de pratique

Lors de mes premières années à valider la Loi, je n’aimais pas travailler avec d’autres pratiquants. Au lieu de cela, je sortais distribuer des documents clarifiant les faits de ma propre initiative. Lorsque j’ai dû partir de chez moi pour éviter la persécution, j’ai tout particulièrement préféré travailler seul m'inquiétant pour ma propre sécurité. Cependant, en étudiant la Loi davantage, j’ai réalisé que mon idée n’était pas juste et que cela reflétait non seulement ma mentalité égocentrique mais allait aussi à l'encontre des exigences du Maître envers nous, à savoir de travailler et nous améliorer en tant que corps uni. Le Maître a dit :

    “un responsable est en réalité un coordinateur, s’il peut faire que davantage de gens y participent, c’est ça qui est important. Vous seul, quel effet pourrez-vous avoir ? Si dans l’ensemble chacun peut jouer son rôle, là on peut dire que le responsable a bien fait. Si vous-même avez très bien fait en tant que responsable, même si vous faites bien ce n’est qu’un seul élève qui a bien fait, alors autant que vous soyez un simple élève. Ce qui est crucial, c’est que le responsable a une responsabilité, il faut que vous jouiez ce rôle..” (“Enseignement de la Loi à la conférence internationale de Loi de l'ouest des États-Unis ”)


Afin d’aider plus de gens à apprendre les faits concernant Dafa, les pratiquants locaux ont décidé que chaque groupe de l’étude de Fa devrait être responsable pour les villages de leur région. J’ai aimé travailler de cette façon et me suis souvent rendu dans les villages de ma région afin de valider la Loi, pensant que les autres pratiquants auraient fait de même. Cependant, j’ai appris plus tard que tel n’était pas le cas, certains pratiquants n’ayant pas été dans les villages dont ils étaient supposés se charger. J’ai remarqué que j’avais la notion de ne vouloir bien travailler que sur ce qui m’était assigné, au lieu de considérer le travail des autres pratiquants. Je m’inquiétais du fait que passer du temps sur les tâches des autres pratiquants, n'affecte mon propre engagement envers les projets de Dafa. Cette notion était en réalité égoïste parce que je n'étais concerné que par ma propre réussite et non par l’amélioration de tous les pratiquants en tant que corps uni.

En partageant et en discutant avec les compagnons de pratique, nous avons réalisé qu’il y avait quelques problèmes dans le travail local de Dafa et nous avons proposé des plans pour les améliorer. Nous avons identifié les régions qui n’avaient pas reçu assez d’informations sur Dafa et nous y sommes allés ensemble en même temps pour clarifier les faits. De cette façon, non seulement nous avons travaillé efficacement mais l’influence sur la population locale a été aussi considérable et beaucoup ont eu une bonne impression de Dafa.

Après avoir distribué des documents clarifiant les faits dans la campagne, nous sommes allés dans les régions urbaines, car la plupart des pratiquants locaux vivaient à la ville. Nous avons prêté attention aux régions voisines difficiles d’accès et leur avons distribué les documents clarifiant les faits, ce qui n’a pas en réalité nécessité beaucoup de temps ni d’efforts.


Comment assigner les tâches et harmoniser le Fa pour sauver les gens

Il n’est pas facile de réussir à mettre en œuvre tous les projets dans lesquels on est impliqué. Parce que plus de projets de Dafa ont été nécessaires, nous avons essayé d’assurer la qualité des projets à la fois nouveaux et existants. La capacité technique des pratiquants locaux est devenue une question critique. Le Maître nous a donné un exemple sur la manière d’être plus professionnels dans notre travail de Dafa en dirigeant Shen Yun Performing Arts. Donc j’ai commencé à travailler sur moi-même, choisissant les régions avec lesquelles j’étais familier. J’ai fait des recherches sur le site Minghui et j’ai appris des compagnons de pratique, ce qui a induit une amélioration de mes connaissances techniques et de mes compétences. Puis un pratiquant a suggéré que je forme davantage de pratiquants aux questions techniques dans le travail de Dafa. Lorsqu’au départ j’ai fait ça, cela ne s’est pas bien passé. Certains pratiquant avaient des préoccupations personnelles, d’autres ne voulaient pas apprendre et certains ont un peu appris mais ont trouvé difficile de continuer. Donc, seulement le peu d’entre nous qui avions initié le projet sommes restés.

J’ai cherché à l'intérieur afin de trouver les raisons pour lesquelles nous avions autant de difficultés. Je savais que j’avais tendance à dire aux autres pratiquants ce qu’il faut faire ; quelque chose qui venait de mon attachement à me placer au-dessus des autres. Le Maître a dit :

    ‘C’est pourquoi toute activité doit s’organiser selon les situations du lieu et des disciples, il faut éviter d’aller à l’extrême, même apprendre Dafa est volontaire, à plus forte raison la participation à des activités !’ (‘Lucidité’ de Points essentiels pour un avancement assidu)

En suivant les enseignements du Maître, j’ai trouvé que la réponse était évidente. Chacun ayant sa propre préférence, sa propre force et son propre chemin de cultivation, il ou elle serait capable d’utiliser ses forces et de jouer un rôle unique dans le travail de Dafa. Lorsque nous devions faire certaines choses, les compagnons de pratique faisaient ce qu’ils pouvaient afin de bien coopérer entre eux. Certains avaient la patience et la connaissance pour faire face aux problèmes techniques, d’autres avaient des compétences dans les affaires pour acheter les fournitures et les matériaux, alors que d’autres avaient des personnalités sociables et trouvaient le travail de coordination facile à mener. Nous ne sommes pas tous nécessaires dans chaque projet, tout comme le Maître l’a dit dans son commentaire sur l’article d’un pratiquant : ‘Ne pas considérer les projets de travail de la rectification de la loi séparément, "la grande voie est sans forme", l'ensemble est toujours là' :

    ‘Les différentes approches sont tout simplement les moyens dont la Loi partage organiquement les tâches s’harmonisant tout en opérant, quant à la puissance de la Loi c'est une manifestation de l'ensemble..’ (‘Commentaire du Maître d’après l’article d’un élève’)


Abandonner l’attachement à l’émotion humaine

L’affection entre mari et femme a été mon plus grand attachement pendant la période où je me suis retrouvé sans abri, tandis que les sentiments pour mes parents et mon enfant ont été les plus évidents lorsque j’ai pu rentrer chez moi. Lorsque j’étais détenu dans un camp de travaux forcés, j’ai souvent rêvé que ma mère âgée me sortait de là. Ma femme et moi expérimentons actuellement beaucoup de tests de xinxing concernant la relation avec nos parents.

Par exemple, je considérais ma femme, qui est aussi une pratiquante, comme étant trop attachée à ses parents, tandis qu’elle pensait la même chose de moi. Nous nous sommes souvent disputés sur cette question, oubliant que nous sommes des pratiquants. Lorsque j’ai regardé au-dedans, j’ai trouvé que je n’étais pas tolérant d’après le principe de Ren (tolérance) – ‘n'éprouver aucune colère et aucune haine, n'avoir aucun sentiment d'injustice c'est le Ren du pratiquant.’ (‘Ce qu’est le Ren’ d’après Points essentiels pour un avancement assidu)

Parfois j’arrêtais de me disputer avec elle mais j’étais incapable de sincèrement lâcher prise. Parce que je n’avais pas sérieusement fait face à mes attachements émotionnels, les conflits entre ma femme et moi-même demeuraient. Connaître mes erreurs n’est pas suffisant, car suivre les principes de Dafa et abandonner les notions humaines sont la clef pour générer des pensées droites. Autrement, ce serait juste comme certains catholiques qui vont se confesser à l’église mais une fois sortis continuent à commettre des méfaits. La cultivation sincère de Dafa est représentée dans le moindre instant de nos vies.

Mes attachements émotionnels envers mes parents sont une autre épreuve sur mon chemin de cultivation, particulièrement dans le processus de chercher un emploi. Grace au réseau social de mes parents, après mon diplôme, on m'a fait une offre pour travailler au sein d’un service gouvernemental. C'était considéré par la plupart des gens comme une position très bénéfique mais concurrentielle. Tout ce que je devais faire pour obtenir le job était d’écrire ou de dire quelque chose contre ma volonté, d'annoncer que je renonçais à ma croyance en Dafa aux agents du Bureau 610 local. Je ne voulais pas faire ça parce que je savais que mentir et dénoncer Dafa sont contre les principes de Dafa. Mais voir la déception de mes parents et leur mécontentement me faisait mal. D’un autre côté, j’ai réalisé que j’avais été affecté par les notions humaines ; d’un autre côté, je croyais fermement que ce n’était pas correct même selon le point de vue d’une personne ordinaire de forcer quelqu’un à mentir et à renoncer en sa croyance contre sa volonté. Donc j’ai raisonné avec les gens, dont mes parents, en ayant des pensées droites et un raisonnement rationnel sur Dafa et la persécution. Le processus d’obtenir le travail est devenu celui de clarifier les faits à différentes personnes, passant par les agents du gouvernement aux membres de ma famille. Bien que je n’ai pas obtenu le travail, mon xinxing a été cultivé à travers les épreuves. Le Maître a dit :

    “ D’ordinaire vous n’en avez pas l’occasion - si vous attrapez quelqu’un pour lui clarifier la vérité, vous pourriez vous sentir un peu gêné, n’est-ce pas ? Maintenant vous avez de quoi faire, alors allez leur expliquer?” (“Enseigner et Expliquer le Fa à la Conférence de Fa de New York Metropolitain ”)

Mes attachements ont aussi révélé beaucoup d’idéologie communiste. Par exemple, j’avais élevé mon enfant de manière autoritaire et ne l’avais pas considéré comme un être vivant à sauver. J’ai appliqué le concept communiste d’autorité en gérant les relations inter-génération, pensant être supérieur à mon enfant, le critiquant lors des réunions de famille comme pour le "discipliner". Cela venait apparemment de la philosophie de lutte du Parti communiste chinoise. De plus, j’ai réalisé que j’avais égoïstement essayé de former mon enfant à être ce que je voulais qu’il soit. Mon enfant est en fait un jeune compagnon de pratique et j’aurai dû l’aider dans la cultivation, au lieu de le forcer à être ce que je voulais qu’il soit d’après ma compréhension du Fa . Tout en écrivant cela, je réalise que mon éveil sur la façon de m’occuper de mon enfant est aussi applicable pour apprendre à comment mieux travailler avec les compagnons de pratique et comment promouvoir la prise de conscience de Dafa parmi les gens ordinaires. C’est pourquoi, d’après ma compréhension nous devons expliquer les choses aux personnes ordinaires selon leurs notions et leurs attachements.


Regarder à l'intérieur afin d’éliminer les failles entre pratiquants

Ma femme m’avait rappelé de prendre à la légère le titre de coordinateur du travail de Dafa. Cependant, je ne l’ai pas pris sérieusement jusqu'à une étude du Fa en groupe, alors que les compagnons de pratique et moi-même discutions de l’arrestation de plusieurs pratiquants dans une ville voisine qui avaient été emmenés dans un centre de lavage de cerveau. J’ai suggéré que nous devrions tous regarder à l’intérieur pour voir si nous avions fait quelque chose qui n’était pas en accord avec le Fa. Le pratiquant A n’était pas d’accord avec moi et a dit que nous devrions nous efforcer de nier les forces anciennes. En continuant à argumenter avec les pratiquants, je voyais cela simplement comme des opinions différentes et non comme des barrières, car nous pratiquants devons être un seul corps. Cette nuit-là j’ai fait un rêve, dans lequel mon frère me dénonçait aux autorités et j’avais été emmené dans un centre de détention. A mon réveil, j’ai essayé de chercher à l’intérieur mais je ne pouvais pas trouver ce que j’avais fait de mal pour avoir fait ce mauvais rêve. Lorsque j’ai lu l’enseignement de Fa du Maître, j’ai soudainement compris le problème :

    "Certaines personnes disent souvent des choses au nom du Maître, disant : ‘ Le Maître m'a demandé de faire ceci ou cela", "Le Maître a dit ceci ou cela " ou bien " Le Maître vous demande de faire ceci ou cela " Je n'ai jamais demandé à personne de faire telle ou telle chose. Quiconque parle ainsi veut arriver à ses propres fins au nom du Maître. (‘Enseignement de la Loi à la Conférence de Loi à New York 2007)

Avais-je utilisé les paroles du Maître pour critiquer les autres pratiquants? Ça a été ma grande erreur. Lorsque j’ai demandé aux compagnons de pratique de chercher en soi les causes de l’arrestation de certains pratiquants, ai-je aussi insinué que reprocher leurs attachements aux autres avait déclenché le problème ? De plus, j’avais aussi reconnu la persécution des forces anciennes.

L’interférence de ces barrières a aussi émergé dans l’étude du Fa en groupe en termes de sécurité. Le pratiquant B avait développé certaines compréhensions biaisées du Fa après avoir été relâché d’un camp de travaux forcés et certains pratiquants étaient inquiets à son sujet. Après avoir entendu une rumeur qu’une personne avec des intentions malsaines avait dénoncé d’autres pratiquants dans une région voisine, les pratiquants de nos groupes se sont sérieusement inquiétés et ont suggéré d’arrêter notre étude régulière du Fa en groupe. Juste à ce moment-là, B se préparait à rejoindre notre groupe pour étudier le Fa ensemble. Donc, qu’allions-nous faire? Arrêter le groupe dans un intérêt de sécurité ou continuer afin d’encourager le retour d’un compagnon de pratique perdu? Nous nous sommes tournés vers la nouvelle conférence du Maître ‘Les disciples de Dafa doivent impérativement étudier le Fa" pour nous guider.

C'était une situation délicate: lorsque nous étions sur le point d’accueillir le retour d’un pratiquant perdu, la rumeur d’un ‘traitre’ s’était manifestée. Apparemment les forces anciennes essayaient d’interférer avec nous et ont causé le désordre parmi nos pratiquants locaux en tant que corps uni. Si nous avions bien fait et évité toutes failles dans notre cultivation, jamais ces rumeurs de "traitre" n'auraient pu circuler. Un article de partage d’expérience dans Minghui hebdo nous a rappelé que les compagnons de pratique sont un reflet de chacun d’entre nous. Lorsque nous voyons les problèmes des autres, nous devrions chercher au-dedans et alors nous trouverons des problèmes similaires en nous-mêmes. Le pratiquant B pensait que sa propre compréhension du Fa était plus élevée que celle des autres. Etais-je également ainsi ? Mon cœur d’arrogance était plus caché. Le pratiquant B aimait seulement communiquer avec les pratiquants de Dafa et pas avec les personnes ordinaires, encore moins leur clarifier les faits. J’ai souvent pensé aux problèmes de sécurité des différents projets de Dafa et parlé à différentes personnes et parfois j'ai évité de parler à ceux que je considérais dangereux. Du fait de mon cœur humain impur et de mes notions humaines, j’ai rencontré ces difficultés et circonstances délicates. Les autres pratiquants en sont venus aussi à des compréhensions diverses selon leurs propres perspectives à travers cet incident et notre groupe a fait des progrès en tant que seul corps. Finalement un problème difficile a eu pour résultat notre progrès dans la cultivation.

Ce qui précède est mon éveil de l’année passée. Je comprends que je n’ai pas très bien fait mais je veux me rectifier dans Dafa, rattraper mon retard avec les compagnons de pratique et devenir un disciple de Dafa qualifié dans la période de la rectification du Fa.


Merci Maître pour votre salut miséricordieux!
Merci compagnons de pratique pour votre aide altruiste!


Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2011/12/15/放下自我-配合整体-249502.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.