Clarifier les faits rectifie les coeurs humains

J’ai 78 ans et ne suis pas allée à l’école quand j’étais enfant parce que nous n’en avions pas les moyens. Quand j’ai été plus âgée je suis allée à l’école du soir pendant plusieurs mois. J’ai eu la chance de commencer à pratiquer le Falun Dafa en 1998 et en ai bénéficié à la fois physiquement et mentalement. J’aimerai partager quelques-unes de mes expériences lors de ma cultivation dans Dafa.

1. Des pensées droites immobilisent un policier

Un jour, une compagne de pratique et moi-même sommes allées au marché pour distribuer des imprimés d'information à propos du Falun Gong. J’ai soudainement remarqué qu’il y avait une voiture de police qui suivait de prés un compagnon de pratique. Deux policiers dans la voiture ont essayé de l’arrêter. Juste à ce moment là j’ai utilisé une capacité qui nous a été donnée par le Maître et j’ai immobilisé les deux policiers dans la rue de façon à ce qu’ils ne puissent pas nous approcher. Après avoir marché une vingtaine de mètres nous nous sommes retournées et avons vu les policiers toujours immobiles dans la rue. Les passants étaient tous stupéfaits par la scène.

2. La caméra n’a pas pu prendre ma photo

En septembre 2009, je suis allée dans une université et ai échangé des expériences avec des compagnons de pratique. Après le déjeuner je me suis rendue dans un lieu propice pour distribuer des dépliants du Falun Gong et des DVD et une femme d’âge mûr m’a dénoncée à la sécurité locale. Les policiers avaient les Neuf commentaires sur le Parti communiste et le DVD de Shen Yun dans leurs mains et ont demandé si c'était moi qui les distribuait dans la rue. Lorsque j’ai répondu ‘’oui’’ ils m’ont demandé pourquoi. Je leur ai dit ‘’pour sauver les gens’’ alors ils m’ont emmenée directement à leur département de sécurité.

Je n’avais pas peur. Je pensais seulement que c’était une bonne opportunité de leur apprendre les faits à propos du Falun Gong. J’ai exposé les crimes que le PCC a commis en persécutant les pratiquants de Falun Gong. Ils m’ont pris en photo sans mon consentement et je les ai immédiatement empêchés de continuer. Ils m’ont montré l’appareil photo et ont été très surpris de constater qu’il n’y avait aucune photo de moi. Donc ils ont voulu recommencer et lorsque j’ai refusé ils ont demandé si j’avais des capacités supranormales. J’ai répondu : ‘’Je ne sais pas’’

Les deux policiers m’ont emmenée au bureau de police pour m’interroger. Il y avait 4 policiers et ils ne semblaient pas pressés de m’interroger. Ils étaient polis et m’ont donné une chaise pour m’asseoir et de l’eau à boire. Plus tard ils m’ont demandé d’où je venais, mon nom et où je travaillais. Je leur ai dit calmement tout ce qu’ils voulaient savoir et une femme de la police m’a encore une fois demandé d’où je venais comme si elle ne reconnaissait pas mon dialecte.

Comme ils n’étaient pas pressés, j’ai commencé à leur dire les faits concernant le Falun Gong et comment la soi-disant ‘Auto-immolation sur la place de Tiananmen était une mise en scène frauduleuse dirigée par le régime de Jiang. Je leur ai dit comment le PCC essayait de contrôler les média et en calomniant le Falun Gong dupait beaucoup de citoyens chinois. Je leur ai parlé des nombreuses failles dans cette vidéo télévisée.

Avec la protection du Maître, j’ai parlé pendant très longtemps de ces questions fondamentales et les policiers écoutaient intensément sans essayer de m’interrompre. Je leur ai aussi parlé ‘de la pierre avec les mots gravés’ du village de Zhangbu, région de Pingtang, province de Guizhou et comment un spécialiste avait révélé que cette pierre datait de 200 millions d’années. En tombant elle s’était cassée en deux morceaux. Les villageois l’ont découverte en 2002 et sur un côté ils ont vu six grands caractères disant ‘’Eliminer le Parti communiste chinois’’. L’endroit où ils ont trouvé la pierre est déjà devenu un site touristique. J’ai dit que l’apparition de la pierre n’était pas un hasard, jusqu'à aujourd’hui le Parti communiste chinois a commis des crimes sans fin contre les chinois — et nous savons que faire des choses mauvaises engendrera de mauvaises rétributions.

J’ai fini en leur disant que Falun Dafa enseigne à être de bonnes personnes et que cela bénéficie mentalement et physiquement à ceux qui le pratiquent, tout en apportant le salut à tous. Il s’est déjà répandu dans plus de 100 pays et nulle part il n’est persécuté sauf en Chine. Qui est bon et qui est pervers, cela n'est il pas clair ?

Il était 4h de l’après-midi et j’ai émis des pensées droites pour partir immédiatement. En moins d’une minute, un policier est venu et m’a dit qu’ils allaient me ramener chez moi. Je les ai remerciés et leur ai dit que je n’avais pas besoin de leur aide. Ils ont dit : ‘’Vous êtes âgée et seule donc nous vous conduirons à l’arrêt de bus.’’ Ils ont même demandé si j’avais un ticket de bus. A l’arrêt de bus, ils m’ont dit de rester à l’intérieur car il faisait chaud dehors. Lorsque le bus est arrivé, ils m’ont gentiment aidée à monter dans le bus et m’ont fait un signe de la main pour me dire aurevoir.


Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2011/10/30/照相机对我失效-讲真相归正人心-248032.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.