Le bien engendre le bien

 


Les enseignements de l'école de Bouddha.

Un petit moine voit sa vie prolongée

Il y avait une fois un moine qui avait cultivé jusqu'à un niveau assez élevé. Il vivait avec un petit novice. Un jour, durant sa méditation, le moine apprit que le petit novice n'avait plus que sept jours à vivre. Plein de considération, il dit au moinillon d'aller visiter ses parents et de s'occuper d'eux.


Huit jours plus tard, le jeune novice était de retour. S'étonnant qu'il ne fût pas mort, le moine entra en méditation et observa attentivement ce qui s'était passé.


Il s'avéra que sur son chemin, le petit moine avait vu une fourmilière qui allait être inondée par l'eau. Il enleva aussitôt sa robe et y mit de l'argile pour empêcher l'eau d'entrer dans la fourmilière, la vie du moinillon fût prolongée de douze ans pour avoir protégé les fourmis.


Tout content, le moine dit au moinillon que le Ciel l'avait récompensé en prolongeant sa vie. Le petit moine devint plus diligent dans sa cultivation après avoir appris cela. Finalement il atteignit la plénitude en tant qu'Arhat.


Su Dongpo et les oiseaux

Su Shi de la Dynastie Song construisit une petite bâtisse sur la pente est à côté de sa maison, où il pourrait méditer et écrire. Il s'appelait lui-même le “Bouddhiste laïc de la pente est”. “Dongpo” signifie pente est.


Devant sa bâtisse, il y avait de nombreux plans de bambous, des cyprès et des fleurs. Avec le temps, sa cour fût pleine de fleurs, de plantes et d'arbres. De nombreux oiseaux faisaient leurs nids dans les arbres devant la maison. Dongpo interdisait à ses enfants et à ses serviteurs d'attraper les oiseaux.


Après quelques années, les nids d'oiseaux furent construits sur des branches de plus en plus basses. Les gens pouvaient même voir les oeufs pondus en passant devant les arbres. Les gens et les oiseaux vivaient heureux en bonne entente.


Un maître de l'École de Bouddha a dit : "dans ce monde les gens rencontrent des tribulations principalement parce qu'ils ont tué d'autres vies. Parce que vous avez pris leurs vies, ils viendront vous tuer pour compenser leurs vies perdues. Si vous prenez leur argent et refusez de le leur rendre, ils viendront brûler votre maison ou vous sépareront de votre épouse.


C'est parce que dans le passé, vous avez détruit les nids des oiseaux ou des abeilles. Cela s'appelle la cause et l'effet. Et une rétribution correspondante est appropriée, afin que les gens dans ce monde prêtent attention aux enseignements de l'École de Bouddha


Source : zhengjian.org

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.