Dans l’antiquité les médecins avaient des capacités supranormales

Zhang Zhongjing et Hua Tuo, deux grands médecins de la Dynasty Han


Mythes dans le domaine de la médecine et médecins de l’antiquité

On a parlé dans l’actualité d’une fille russe appelée Natalya Nikolayevna Demkina. Ses yeux peuvent voir à travers les corps humains et pénétrer à l’intérieur des organes. Elle donne aussi des traitements. Après son diagnostic, il a été découvert que ces personnes souffraient effectivement des maladies qu’elle avait vues en eux. Un journaliste travaillant pour le quotidien The Sun, a obtenu le consentement des parents de la jeune fille pour faire une recherche sur elle en Angleterre. Cela y a causé l’émoi dans le monde médical .


Natasha … vision à rayon X

La “capacité” de la jeune fille est aussi connue comme “La Vision divine.” Quelqu’un ayant cette capacité peut voir à travers les murs et à l’intérieur du corps humain. De nos jours, il existe très peu de gens doté de Vision divine, mais quantité de médecins de l’antiquité avaient cette capacité supranormale. On trouve aussi mention de la Vision divine dans les livres anciens.


Il y a un article dans le Shih Chi (Les annales du Grand Historien), écrit par Sima Qian, à propos d’un médecin du nom de Bian Que. Bian Que était aussi appelé Qin Yueren. Il rencontra Zhang Sangjun, un homme qui avait une capacité supranormale. Ce dernier donna à Bian Que une recette secrète, et l’encouragea vivement à prendre la potion avec de l’eau " n’ayant pas touché la terre", comme la rosée. Trente jours après avoir suivi le conseil de Zhang Sangjun, Bian Que voyait à travers les murs et à l’intérieur des corps humains. Un jour, il traversa l’État de Guo et vit des funérailles. Un fonctionnaire lui dit que le prince royal était mort soudainement et qu’ils allaient le mettre dans un cercueil. Bian Que, debout à la porte du palais, déclara que le prince n’était pas vraiment mort, et ne tarderait pas à revenir à la vie. Les fonctionnaires ne voulurent pas le croire. Bian Que insista en disant : "Eh bien vérifiez. Demandez à un médecin de faire un diagnostic. Lorsque le prince entendra des voix il remuera son nez et sa bouche. Vous pourrez constater que cette zone est encore tiède.’" La capacité de Bian Que était vraiment stupéfiante, et demeure encore un mystère aujourd’hui.


Hua Tuo est aussi connu pour être le fondateur de la chirurgie médicale traditionnelle chinoise. Il inventa l’anesthésie. Une information sur l’anesthésie a été donnée pour la première fois dans le Hou Han Shu. " Si l’acupuncture et les médicaments ne peuvent pas guérir la maladie, nous pouvons demander au patient de prendre l’anesthésiant avec du vin. Lorsqu’il devient inerte et perd conscience, nous pouvons lui ouvrir le ventre et retirer la tumeur. Si la maladie est dans les intestins et l’estomac, nous le coupons et le rinçons, et retirons la tumeur. Après avoir mis l’onguent sur la blessure, il récupérera en quatre à cinq jours, et pourra totalement retrouvé la santé en un mois. " Huao Tuo opérait, mais comment pouvaient il savoir où ouvrir le corps sans rayon X ? On conjectura par conséquent que Huao To avait aussi la Vision divine. Sans quoi, il n’aurait pas pu être chirurgien.


Zhang Zhongjing qui est considéré comme un sage de la médecine chinoise avait aussi cette capacité. Il a été consigné dans l'histoire que Zhang Zhongjing rencontra un fonctionnaire du nom de Wang Zhongxuan. Zhang Zhongjing, qui avait alors vingt ans, en connaissait long sur la science médicale. Il dît à Wang Zhongxuan : “Vous souffrez d'une maladie. Lorsque vous aurez quarante ans, vous perdrez vos sourcils. Lorsqu'ils seront complètement tombés, vous mourrez en l'espace de six mois. Il vous faut prendre la "poudre des cinq pierres" pour empêcher cela. Wang Zhongxuan trouva les paroles de Zhang Zhongjing offensives. Il accepta la prescription mais ne prît pas. Trois ans plus tard, Zhang Zhongjing rencontra Wang Zhongxuan et demanda “Avez vous prit la prescription ?” “Oui,” répondit Wang Zhongxuan. Zhang Zhongjing répliqua “On dirait que vous ne l'avez pas prise. Pourquoi ne vous souciez vous pas de votre vie ?” Wang Zhongxuan ne dît pas un mot. Vingt ans plus tard, ses sourcis tombèrent. Puis il mourut 187 jours plus tard comme prédit.


Les exemples qui précèdent ont tous été consignés dans l'histoire. Ces médecins cultivaient leur caractère moral. Donc, ils avaient des capacités surpranormales. Il va sans dire que leurs traitements étaient supranormaux. Les médecins de l'antiquité devaient entreprendre la cultivation . Ils utilisaient leur capacité supranormale pour soigner les gens, ou prédire un sort favorable ou adverse.


Plus tard, il y a eu de moins en moins de médecins chinois qui cultivaient aussi. Les médecins des anciens temps ne se souciaient ni de renom ni de profit, et leurs esprits étaient en conséquence tranquilles et s'accordaient à la sagesse. La tranquillité amène une profonde concentration et être en concentration profonde fait surgir la sagesse. Ils pouvaient par conséquent avoir des compétences de haut niveau.


Dans la société moderne, les gens vivent de bonnes vies matérielles, et leurs désirs augmentent. Ils s'affairent un peu partout. Les médecins chinois traditionnels d'aujourd'hui utilisent des stéthoscopes, des sphygmomanomètres, des rayons X, des microscopes , des ultrasons, etc. Les diagnostiques sont considérés comme très rapides, pourtant les anciens médecins chinois traditionnels connaissaient l'état de santé d'une personne simplement en la voyant. La médecine traditionnelle chinoise actuelle est devenue similaire à la médecine allopathique, avec de fréquents examens en laboratoire et des fluoroscopies. Il ne reste de l'ancienne médecine chinoise que l'héritage des expériences et le tâtonnement des prescriptions. L"essence de la médecine chinoise traditionnelle s'est perdue.

Traduit de l'anglais de :
http://en.kanzhongguo.com/health_science/doctors_in_old_times_have_supernatural_power.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

* * *

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.