La chute du dernier empire communiste

Le 18 août 2011

La photo montre un défilé à New York commémorant le mouvement “Tuidang” le 27 mars


La tendance historique ne peut être stoppée

Plus de 100 millions de Chinois ont quitté le Parti communiste chinois, la Ligue de la Jeunesse communiste et les Jeunes pionniers de Chine. Sans aucun doute, quitter le Parti communiste chinois et ses organisations affiliées est devenu un évènement historique de ce siècle, marquant une époque. Il représente l’introspection et la désillusion du peuple chinois face à l’idéologie et la pratique du communisme.

À travers ce qui est arrivé à leurs amis, leurs proches et leurs concitoyens, les Chinois ont longtemps été perplexes quant aux nombreux incidents défiant toute logique et s'opposant à la conscience. Ils ne pouvaient pas comprendre comment tout cela avait pu arriver. Avec la publication des Neuf commentaires sur le Parti communiste du journal Dajiyuan voici sept ans, les gens ont soudain compris la vérité, réalisant que le Parti communiste chinois n’est rien d’autre qu’un groupe pervers et sans aucun scrupule ne recherchant que ses propres bénéfices.

Le gros de la population chinoise considère le Parti communiste qu’ils voient sur scène ou à l’écran comme totalement différent de ce à quoi ils sont effectivement confrontés dans la vie quotidienne. Le Parti communiste, dans la vraie vie, met en lumière sa forfanterie et son illusion sur la scène et à l’écran. Les mots flatteurs à entendre et le désintéressement ne peuvent pas dissimuler les extorsions du parti. Comme toutes les bulles de propagande du parti, une fois qu’elles éclatent, elles s’évaporent.

L’initiative de quitter le Parti communiste chinois et ses organisations affiliées a évolué à partir de la tendance mondiale continue d’anti-autocratie, de pro-démocratie et de liberté. Après la chute du bloc de l’ancienne union soviétique, les Révolutions arabes ont suivi. Une telle tendance irréversible motivera encore plus le peuple chinois à rejeter leurs illusions sur le communisme et à refuser fermement d’être enterrés avec la chute du dernier empire communiste.

Un reportage de l’édition de juillet de “Open” une publication mensuelle de Hong Kong, vaut la peine d’être mentionné. On pouvait y lire " À la veille du quatrième anniversaire de Juin, les étudiants de l’Université normale du Sichuan ont distribué des imprimés sur le campus. Il y était écrit " Le parti communiste a tué les gens au nom de la révolution, pillé le public au nom de la réforme, et réduit au silence les dissidents au nom de l’harmonie." En bref, le Parti communiste chinois ne peut tolérer aucune dissidence. L’imprimé demandait clairement ‘Le régime communiste chinois devrait se retirer permettant un changement au sein du grand public.’ En bas de l’imprimé apparaissaient des signatures de gens nés après 1990;” L’imprimé reflète l’atmosphère sociale générale à l’intérieur de la Chine.

Dans cette scène sociale radicalement changeante du 21ème siècle, j’espère que les pratiquants de Falun Gong sont les dernières victimes persécutées par le régime communiste chinois. Les pratiquants de Falun Gong sont ceux qui ont le plus souffert, mais leurs actions ont fourni un remarquable service, et des bénéfices infinis pour les générations à venir.

Traduit par l’équipe de Clearharmony.fr à partir de : http://en.kanzhongguo.com/opinion/the_fall_of_the_last_communist_empire.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.