Thailande : Les pratiquants de Falun Gong tiennent des activités appelant à la fin de douze ans de persécution

Le 17 juillet 2011, les pratiquants de Bangkok, en Thailande ont tenu des activités pour attirer l'attention sur les douze ans de persécution du Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC) Ils ont appelé les gens à les soutenir et à mettre fin ensemble aux atrocités commises par le PCC.

Les pratiquants de Bangkok, Thailande tiennent des activités appelant à la fin de la persécution

Une pratiquante informe et répond aux questions des passants à propos du Falun Gong

Les passants regardent attentivement les panneaux et photos de clarification des faits

Une veillée commémore les pratiquants qui sont morts en résultat de la persécution en Chine

Les activités ont commencé à 17h, les pratiquants tenaient des banderoles où on pouvait lire "Ce n'est qu'en désintégrant le PCC que la persécution prendra fin" et autres messages. ils ont mis en place des panneaux de clarification de la vérité pour amener une prise de conscience quant à la brutalité du PCC et demandé la fin de la persécution. Ils ont aussi fait des démonstrations des exercices témoignant du caractère paisible et de la bonté de la pratique.

De nombreux passants se sont arrêtés pour regarder les panneaux de clarification de la vérité et lire les messages sur les grandes banderoles. Certains ont pris des imprimés et se sont montrés curieux d'apprendre ce qu'est vraiment le Falun Gong et s'informer sur la persécution. Certains ont pris des photos des pratiquants en train de faire les exercices, et exprimé leurs soutiens aux efforts des pratiquants pour mettre fin à la persécution. Certains ont appris les exercices sur le champ.

Au crépuscule, les pratiquants ont tenu une veillée aux chandelles. Portant des couronnes avec des photos de pratiquants tués dans la persécution, ils ont commémoré ceux qui ont perdu leurs vies pour leurs croyances.

Historique :

Falun Gong, aussi appelé Falun Dafa, est une discipline spirituelle traditionnelle chinoise pour le corps et l'esprit. La pratique implique des mouvements lents et doux et une méditation. Elle est facile à apprendre, agréable à pratiquer et gratuite. Ses principes sont basés sur l'authenticité, la compassion et la tolérance. Prenant son origine en Chine en 1992, elle s'est rapidement propagée de bouche à oreille à travers toute la Chine puis au-delà. Ses effets bénéfiques pour améliorer la santé physique, le bien-être spirituel et le caractère moral, sans parler de son influence positive au sein de la communauté et de la société entière, sont indéniables. En fait, Falun Gong est pratiqué par plus de 100 millions de personnes dans plus de 100 pays. Les enseignements du Falun Gong ont été traduits en plus d'une trentaine de langues.

Le 20 juillet 1999, le Parti communiste chinois (PCC) a lancé une persécution brutale du Falun Gong.

Selon des chiffres du site Internet Minghui/Clearwisdom, à ce jour au moins 3413 pratiquants de Falun Gong ont été confirmés avoir été persécutés à mort . Les experts estiment que le nombre en serait en réalité beaucoup plus élevé. Des centaines de milliers de pratiquants de Falun Gong ont été torturés dans les prisons, les camps de travaux forcés, et les hôpitaux psychiatriques. De plus, l'armée, la sécurité publique, l'appareil judiciaire et le système de santé ont mutuellement collaboré pour prélever les organes de pratiquants de Falun Gong de leur vivant perpétrant un des plus horribles crimes de l'histoire humaine.

Depuis le début de la persécution, les pratiquants à travers le monde n'ont cessé d'expliquer les faits à propos du Falun Gong et de dénoncer les crimes commis par le PCC dans un effort inlassable pour mettre fin à la persécution.


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.