La persécution du Falun Gong objet de préoccupation à l’audition des droits de l’homme du Parlement européen

Le 11 juillet 2011, une audition sur la situation actuelle des droits de l’homme en Chine a été tenue par la sous commission des droits de l’homme du Parlement européen, l’anniversaire du “20 juillet” marquant le début de la persécution du Falun Gong par le gouvernement chinois étant proche, les participants ont montré un intérêt particulier pour cette persécution qui se poursuit depuis 12 ans.

L’audition sur les droits de l’homme au Parlement européen aborde la situation actuelle des droits de l’homme en Chine

.
Andrzej Grzyb, député européen et président par interim de la Sous-commission des droits de l'Homme, a présidé la discussion. Il a invité M. Xia Yiyang, un expert de la Human Rights Law Foundation et M. Pan Jiawei, secrétaire exécutif du China Human Rights Lawyers Concern Group à Hong Kong, à parler de la situation actuelle des droits humains en Chine. Les responsables Européens du European External Action Service, le vice-président du Parlement européen et certains membres éminents du Parlement ont assisté à l'audition.

D'un point de vue juridique, M. Xia a commenté l'illégitimité de la persécution du Falun Gong par le PCC. Il a illustré comment la persécution du Falun Gong qui dure depuis 12 ans a également détruit le système judiciaire chinois. M. Xia a déclaré "D'abord, le Falun Gong n'a jamais été légalement interdit en Chine, deuxièmement, le PCC a développé des tactiques pour mener à bien la persécution sans fondement juridique;. Troisièmement, ces tactiques sont maintenant appliquées contre un ensemble plus large de cibles"

M. Pan a cité de nombreux cas de persécution contre des avocats des droits de l’homme en Chine.

D'éminents députés européens se sont fait l'écho des remarques faites par les deux intervenants invités. Le député Graham Watson a déclaré: “Je tiens à saluer les militants des droits de l’homme en Chine ainsi que leurs défenseurs. Pour nous, s’attaquer à des avocats, à des gens qui après tout ne font que leur travail, est particulièrement odieux et extrêmement préjudiciable à la santé de la société, du fait de son impact en sapant l'Etat de droit. "

Un fonctionnaire du European External Action Service est brièvement revenu sur le dialogue UE-Chine sur les droits de l'homme qui s’est tenu le 16 juin 2011, à Pékin. Il a dit que les responsables chinois n'ont pas admis qu'il y a des militants des droits humains qui ont disparu. Il a dit que dans l'avenir, ils continueront à discuter de la situation des droits de l’homme en Chine sous différents angles et essayeront également de rencontrer des militants chinois des droits de l'homme concernant les conditions de leur protection.

Après l'audition, M. Andrzej Grzyb a accepté des documents d'information présentés par un pratiquant de Falun Gong qui était présent. M. Grzyb a déclaré que la persécution du Falun Gong n'est pas seulement une question importante en matière de droits de l’homme en Chine, mais est également cruciale pour les relations entre l'Europe et la Chine.

Lire le discours de M. Xia Yiyang à : L’illégalité de la répression du Falun Gong en Chine- et ses répercussions sur l’état de droit aujourd’hui”

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.