Une promesse

Il y a deux ans, j'ai proposé de donner de l'argent pour le site local de production de matériaux de clarification de la vérité. Bien que les pratiquants m'ont dit qu'il y avait suffisamment d'argent disponible, je voulais quand mêle faire un don. L'une des raisons était que je me sentais coupable de n'être pas assez diligent dans ma cultivation, et de ne pas bien faire les trois choses, par conséquent je voulais apporter ma contribution.

Alors que je m'apprêtais à tirer de l'argent à la banque, on m'a dit que le mot de passe était incorrect. J'ai essayé plusieurs fois et ça ne marchait toujours pas. Je devais changer mon mot de passe en utilisant ma carte d'identité, mais à mon travail ils avaient collecté nos cartes d'identités pour des raisons administratives. J'ai donc dit à la pratiquante que je lui donnerai l'argent plus tard.

Après avoir récupéré ma carte d'identité, quelque chose s'est produit dans ma famille et j'ai eu besoin d'argent. J'ai fini par utiliser l'argent que je prévoyais de donner à l'origine au site de production et j'ai progressivement oublié ma promesse.

J'ai commencé à rêver que des agents de police pervers venaient chez moi. Ils fouillaient mes effets personnels, y compris mon ordinateur. Ils étaient furieux, prétendant que je devais de l'argent à Dafa, toutefois, ils sont repartis sans prendre quoi que ce soit.

En me réveillant, j'ai réalisé que je devais avoir de plus fortes pensées droites pour empêcher la perversité de me perturber. Ce rêve s'est répété plusieurs fois, mais d'une manière ou d'une autre, j'oubliais toujours de stopper la perversité.

D'un autre côté, je savais que la perversité osait venir parce que je n'avais pas respecté mes paroles, et qu'elle pouvait prendre avantage de mon insuffisance. Néanmoins, je n'ai pas continué à chercher en moi, pensant que c'était un don volontaire et que de toute façon le site de production de matériaux ne nécessitait plus d'argent. De plus, je pourrais accomplir ma promesse à l'avenir.

Après un certain temps, les mauvais rêves sont réapparus. Cette fois-ci, la perversité m'a arrêté et m'interrogé, me demandant, "Savez-vous pourquoi je vous ai arrêté et placé là ?" Curieusement, dans le rêve je répondais avec assurance, "Oui, je sais. C'est parce que je dois de l'argent à Dafa."

Après avoir fait ce rêve, j'ai eu l'esprit complètement clair réalisé le sérieux du problème. Les forces anciennes ont pu prendre avantage de quelques-unes de mes paroles, et m'accusaient de devoir de l'argent à Dafa et,elles m'ont harcelé pendant longtemps. Et si nous ne pouvons pas remplir nos serments sacrés faits au le Maître, quelles en seraient les conséquences?

Il y a un proverbe chinois qui dit, "Un roi ne fait pas de remarques à la légère." Cela signifie qu'il ne parle que des choses qu'il a vraiment l'intention de faire, et que ça n'est pas une plaisanterie. C'est de cette façon que l'on devrait se comporter dans la société ordinaire.

Chaque pratiquant de Dafa aura de grandes responsabilités dans le futur, et sera responsable pour les êtres dans sa dimension. Si nous disons des choses sans y penser mais que nous n'agissons pas en accord avec nos paroles, nous allons tromper les dieux et les forces anciennes pourront facilement prendre avantage de cela en persécutant les pratiquants.

À partir de cela, j'ai réalisé le sérieux de la cultivation et ce que le mot "promesse" voulait réellement dire. Par conséquent, dans le futur, je dois bien cultiver la parole. Cela ne vaut pas seulement pour les choses liées à Dafa, mais c'est aussi valable dans nos interactions avec les gens.

Finalement, j'ai respecté mon engagement voici quelques jours et j'ai donné de l'argent pour le site de production de matériaux. J'ai découvert mon attachement à la désinvolture s'agissant de choses si sérieuses et ai pu l'abandonner. Nous devons nous discipliner strictement nous-mêmes selon les principes de Dafa et agir honnêtement. C'est seulement alors que la perversité n'aura aucune excuse pour interférer.


Version chinoise disponible à http://www.zhengjian.org/zj/articles/2011/1/2/70694.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.