Stupéfiantes civilisations préhistoriques

A Yonaguni, les restes d’une ancienne civilisation demeurent encore en silence au fond des mers ignorants du tumulte de la terre….

Voici un demi siècle, des plongeurs ont découvert des vestiges de constructions de mains d'’homme, au sud de Yonuguni, prés de l’île d’Okinawa – une énorme plateforme avec des arrêtes et des coins, ainsi que des rues, des escaliers et des constructions en forme d’arche. Un professeur de géologie de l’université de Tokyo, a expliqué que les terres émergées dans cette région de l’océan étaient âgées d’au moins un million d’années, datant probablement de la dernière ère glaciaire. La science moderne assume qu’un million d’années plus tôt, les êtres humains étaient probablement encore des hommes des cavernes chassant les bêtes à l’âge de pierre.


En 1879, un archéologue britannique, Alan Wace, a découvert de nombreuses formes d’aéronefs actuels et une série d’objets volants similaires dans les peintures murales des ruines du temple d’Abydos, dans le désert aride. Un des dessins ressemble à un hélicoptère moderne, les autres modèles, à des sous-marins ou des vaisseaux spatiaux ; on peut même voir un « OVNI » dans ces illustrations, datant de trois mille ans dans l’Egypte ancienne – au moins trois ou quatre objets volants, ayant des formes très similaires aux aéronefs actuels. L’aviation moderne a été développée au dix-neuvième siècle, mais a été vue dans les anciennes peintures murales de l'Egypte, datant de trois mille ans.

En 1972, une usine française a importé le minerai d’uranium d’Oklo de la république du Gabon, Afrique. A la surprise générale, ce minerai d’uranium avait déjà été exploité. Du fait du faible contenu en uranium, il y avait environ la même quantité de déchets que ceux venant de nos réacteurs nucléaires actuels, cela a attiré des scientifiques du monde entier qui sont allés étudier le minerai d’uranium d’Oklo.

Les résultats de l'étude ont montré que cet ancien réacteur nucléaire a produit environ cinq cent tonnes de minerai d’uranium avec un pouvoir de rendement estimé à cent kilowatts. Le réacteur bien préservé a une structure rationnelle et semble avoir fonctionné pendant cinq cent mille ans. Les déchets nucléaires générés ne se sont pas dispersés mais ont été maintenus aux alentours de la mine. Si, de nos jours, nous suivions la conception de ce réacteur, il semble que son ancienne disposition soit de loin beaucoup plus avancée que nos installations nucléaires modernes.

Les archéologues du Chili, Amérique du Sud, ont mis à jour, le squelette d’un géant

.
Le manque d’espace nous contraint à mentionner seulement brièvement, la civilisation Maya, He Tu, Luo Shu le livre des Changements, des histoires au sujet de l’Atlantide, les pyramides et les autres civilisations préhistoriques.

Les cycles de civilisations préhistoriques nous disent : l’histoire se répète, aussi régulière que les mouvements des planètes. Des personnes, comme les archéologues, ont commencé à comprendre la nature cyclique du développement de la civilisation, ont reconnu la valeur véritable des anciennes légendes, en particulier l’histoire de leurs propres ancêtres : dans le suivi, les analyses archéologiques ont confirmé la validité de ces anciennes histoires.

Les descendants des anciennes civilisations croyaient en Dieu et dans le phénomène de cause à effet; ils avaient des contraintes morales. Ils connaissaient la loi de la réincarnation des civilisations d’après des légendes plus anciennes que la Bible. Un tel exemple est l’histoire de la Grande Inondation et autres désastres qui ont détruit de nombreuses civilisations. Les raisons de la destruction des civilisations sont identiques – la corruption de la moralité humaine.

Les anciennes légendes nous enseignent aussi combien les êtres humains étaient corrompus et la façon dont ils ont marché vers la destruction. Les quelques survivants ont averti les générations futures. Mais les êtres humains d’aujourd’hui considèrent ces avertissements comme des contes de fées.

De nombreuses brillantes civilisations ont disparu; tout ce que nous pouvons en voir ne sont que des lambeaux épars. Platon a affirmé : « La civilisation de l’Atlantide a été ensevelie au fond des mers. » Faire courageusement face à la véritable histoire de l’humanité, nous fait peut-être réaliser pourquoi les personnes sages de cette période ont construit ces "monuments" indestructibles.

Les statues géantes en pierre de l’île de Pâques regardent calmement vers l’Est, leurs visages en larmes. Peut-être sont-elles les avertissements les plus précieux venant de nos ancêtres

.

Version anglaise disponible à: http://en.secretchina.com/culture_history/4049.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs : chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.