Xiao Yan, Empereur Wu de la Dynastie Liang—Le premier "Empereur moine" de la Chine

Emperor Wu of Liang. (Wikimedia Commons)

Xiao Yan, dont le nom de courtoisie (zi) était Shuda, vécut durant la période des Dynasties du Sud (420-589). Il naquit en 464 Av-notre ère à Zhongdouli, dans le Comté de Nanlanling (l'actuel Comté de Wujin de la Province de Jiangsu). Xiao Yan fut l'Empereur Wu de la Dynastie Liang (l'une des Dynasties du Sud).

Xiao Yan était une personne talentueuse.

Xiao Yan était un descendant de Xia He Premier Ministre de la Dynastie Han. Xiao Yan vécût 86 ans et dirigea le pays pendant 48 ans. Parmi les empereurs Chinois après Qin Shi Huang (259 Av J-C - 210 Av. J-C, premier empereur de la Chine unifiée), Xiao Yan bénéficia de la seconde plus longue durée de vie. Xiao Yan fût un empereur rare dans l'histoire chinoise parce qu'il était talentueux tant dans l'art littéraire que dans l'art militaire. Selon Zizhi Tongjian [littéralement: "Miroir détaillé pour l'Aide au Gouvernement", un célèbre livre d'histoire chinois écrit par le grand historien Sima Guang (1019-1086) qui couvre 16 dynasties et s'étend sur 1363 an], Xiao Yan/Empereur Wu de la Dynastie Liang était "érudit et excellait dans l'écriture et la littérature, le Yin Yang, la divination, l'équitation, le tir à l'arc, le rythme dans écriture, la calligraphie de Cao (un style d'écriture entièrement cursive) et le Li (Ecriture Cléricale), et dans le Go " Ses talents naturels en littérature et dans les arts militaires lui valaient une réputation exceptionnelle, même à l'âge de sept ou huit ans.

Xiao Yan était intelligent et appréciait la lecture, même quand il était un enfant; il était très cultivé et doté de multiples talents. Il avait un don spécial pour la littérature. A cette période, ses sept amis et lui-même étaient collectivement surnommés "Les Huit Amis". Dans ce groupe il y avait des personnalités célèbres dans l'histoire telles que Shen Yue, Xie Tiao et Fan Yun. Shen Yue a plus tard écrit le Song Shu (l'Histoire de la Dynastie Song), le Qi Ji (l'Histoire de la Dynastie Qi) ainsi que d'autres livres. Xie Tiao était alors un célèbre poète. Cependant, parmi les huit, le courage et la perspicacité de Xiao Yan étaient de loin supérieurs .


Empereur pendant quarante-huit années durant la Période des Dynasties du Sud

Xiao Yan fût empereur pendant 48 ans. Il a eu le règne le plus long de tous les empereurs des Dynasties du Sud.

Les accomplissements de Xiao Yan en matière de gouvernance étaient exceptionnels, même au tout début de son règne. Il tira des leçons de la chute de la Dynastie Qi; il travailla diligemment dans la gestion des affaires de l'état. Il se levait toujours tôt pour lire et revoir les divers rapports qui avaient été soumis peut importait de quand ils dataient. Pour encourager les opinions des autres et trouver des personnes talentueuses, il fit placer deux boîtes à l'entrée de la porte du Palais. Une qui était appelée la Boîte à Critiques, et l'autre la Boîte à Suggestions. S'il y avait des fonctionnaires méritants ou des individus de talents qui n'avaient pas été récompensés ou promus pour leurs exploits, ou s'il y avait des personnes talentueuses qui n'avaient pas été utilisées par le gouvernement, les gens pouvaient faire leurs recommandations dans la Boîte à Suggestions. Si les citoyens communs voulaient critiquer ou faire des suggestions au gouvernement, ils pouvaient mettre leurs billets dans la Boîte à Critiques.

Xiao Yan prêtait beaucoup d'attention à choisir et nommer ses fonctionnaires. Il attendait d'eux d'être honnêtes, incorruptibles et droits. Il émit un décret pour la nation: Si un magistrat d'un petit comté faisait des contributions exceptionnelles ou accomplissais des exploits, il devait être promu et devenait magistrat d'un plus grand comté. Si le magistrat d'un plus grand comté accomplissait des exploits exceptionnels, il pouvait être promu à une Préfecture. Après que cet ordre de reconnaissance eut été exécuté, les performances des fonctionnaires ainsi que le système de nomination au sein du gouvernement de la Dynastie Liang se sont beaucoup améliorés.


Croire de tout son cœur au Bouddhisme et être prêt à abandonner le trône

La période des Dynasties du Sud a été un moment très important dans le développement de la culture bouddhiste en Chine. L'Empereur Wu de la Dynastie Liang fit de son mieux pour promouvoir le Bouddhisme, ce qui amena le Bouddhisme à se diffuser plus largement dans tout le Sud de la Chine. Alors qu'il était Empereur, il se rendit quatre fois dans un temple pour y devenir moine; devenant ainsi le premier "Moine Empereur" en Chine.

Quand il était jeune Xiao Yan croyait au Taoïsme. Trois ans après être devenu Empereur, à la tête de 20 000 personnes, dont des moines et des citoyens ordinaires, il tint une assemblée Bouddhiste où il déclara qu'il "abandonnait le Taoïsme pour le Bouddhisme." Il espérait "faire usage des principes Bouddhistes pour diriger la nation," et ainsi permettre aux gens de renoncer à leurs attachements à la célébrité, aux intérêts personnels et à rechercher la vie éternelle.

Après que l'Empereur Wu se soit déclaré lui-même un croyant du Bouddhisme, il alla vivre quatre fois dans le Temple Tongtai. En 547, il se rendit au temple et y vécut dans une simple pièce avec un simple lit; il utilisait des théières, des tasses et des bols en terre cuite. Il récitait les écritures; Il faisait sonner la cloche au petit matin et battait le tambour dans la soirée. Il nettoyait également le temple avec les autres moines. Parce qu'une nation ne peut fonctionner sans l'Empereur, ses fonctionnaires le suppliaient de revenir. Ce ne fut qu'après plusieurs requêtes de ses fonctionnaires, qu'il revint au Palais. En septembre 529, il tint un service religieux avec la participation de moines, de nonnes et d'hommes et de femmes Bouddhistes laïcs. Après avoir terminé le rituel avec ses fonctionnaires, il décida de ne pas retourner au Palais. Ce soir là, il resta dans le Temple Tongtai. Le lendemain, il donna une conférence sur les écritures Bouddhistes aux quatre types d'êtres (moines, nonnes, Bouddhistes laïcs hommes ou femmes ). Là encore, il ne voulut plus revenir au Palais, même après que ses fonctionnaires aient à de nombreuses reprises tenté de l'en persuader. Ce ne fût qu'après que les fonctionnaires (allant des ministres à ceux des rangs inférieurs) eussent fait don d'une somme de cent millions (en argent) pour acheter son retour qu'il revint au Palais au mois d'octobre. En 546, quand l'Empereur Wu Liang fut âgé de 83 ans, il retourna à nouveau au temple. A la fin, les fonctionnaires firent don de deux cent millions pour le faire revenir. Un an plus tard, il se rendit au Temple Tongtai pour la quatrième fois; il y vécut 37 jours au total. Il était disposé à devenir moine alors même qu'il était un Empereur hautement respecté. Au travers de son dévouement à promouvoir le Bouddhisme, l'influence du Bouddhisme s'est grandement étendue en Chine. De plus le Bouddhisme atteignit le pic de son développement durant le règne de l'Empereur Wu de Liang. En ce temps là, tout le monde, allant de l'empereur à la famille royale, des nobles aux citoyens communs, croyait au Bouddhisme. Le Bouddhisme a jouissait à cette période d'une popularité sans précédent, et devint la religion de la nation toute entière.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :
chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.