Les expériences miraculeuses d'un homme de 78 ans

Les maladies souffertes par un homme de soixante-dix-huit d'ans dans un canton éloigné de la province du Sichuan ont entièrement disparu après qu'il ait commencé à pratiquer Falun Dafa en 1996. Il a eu également plus d'énergie. Sa maladie des yeux a également disparu et sa vue est revenue à la normale. Ses voisins ont tous été témoins des miracles de Dafa manifestés chez lui.

Enfiler facilement une aiguille

En 2005, la « Conférence de tourisme d'hiver » de la province du Sichuan devait être tenue dans leur canton. Ayant peur que les pratiquants de Dafa ne sortent pour clarifier la vérité et distribuer des dépliants, les fonctionnaires locaux sont allés aux domiciles des pratiquants de Dafa pour les harceler et leur ordonner de ne pas sortir.

Un jour en octobre, l'agent de sécurité de l'agglomération a conduit le secrétaire du parti de la Commission politique et judiciaire, le président du Tribunal, le directeur du bureau de la sécurité publique, et le directeur du bureau des affaires civiles du canton à la maison du vieil homme pour le menacer. Quand ils sont entrés, l'agent de sécurité a fait signe au vieil homme de s'approcher pour lui parler. L'homme a pensé: « D'habitude je ne peux pas vous trouver quand je vous cherche. Maintenant vous venez tous chez moi. C'est le bon moment pour vous tous d'apprendre la vérité et de cesser de persécuter les pratiquants de Falun Dafa. »

Le vieil homme s'est assis avec les fonctionnaires. Avant que l'agent de sécurité ait fini de parler, il a commencé à clarifier la vérité au groupe. Il a commencé par décrire les énormes changements physique et spirituel éprouvés depuis qu'il pratiquait Falun Dafa. Il leur a dit qu'il prenait avec légèreté la renommée et les intérêts personnels, était prévenant envers les autres à tout moment, et qu'en conséquence toutes ses maladies avaient disparu. Il avait autrefois des problèmes avec sa vue et ne pouvait pas voir clairement, mais après qu'il ait pratiqué le Falun Gong, sa vision s'était remise, et il pouvait même coudre des vêtements. L'agent de sécurité du canton a également confirmé que l'homme avait précédemment un grave problème de vue.

Le président de la cour a voulu le défier, et a déclaré:« si vous pouvez enfiler une aiguille devant nous, nous croirons ce que vous avez dit et nous partirons tout de suite. » Le vieil homme a répondu, «Pas de problème. » Il est allé dans sa chambre prendre une aiguille et du fil. Il a demandé l'aide du Maître ( Shifu) . Alors devant le groupe, il a facilement mis le fil dans le chat de l'aiguille. Le président de la cour a pris l'aiguille et vu qu'elle avait bel et bien été enfilée. Le président a aussi essayé d'enfiler l'aiguille. Il lui a fallu quatre essais pour y réussir. Le vieil homme a dit:" je peux le faire en une seule fois. Le président est si jeune mais il lui en a fallu quatre. Respecterez-vous Dafa maintenant ? »

Mais ils essayaient toujours de lui créer des difficultés. Le secrétaire du parti de la commission politique et judiciaire a dit : « je n'ai pas vu ce que vous avez fait. Faites-le encore. Autrement vous devrez venir avec nous. » Le vieil homme a dit:«Regardez attentivement. » Il a tenu l'aiguille dans sa main et vu que la taille de l'aiguille était magnifiée plusieurs fois. Cette fois il a enfilé l'aiguille encore plus rapidement, et a facilement mis le fil dans l'ouverture minuscule. Il savait que le Maître l'aidait. Ces fonctionnaires n'ont rien trouvé à dire. Il a continué à leur clarifier la vérité à propos de Dafa. Comme ils se levaient pour partir, il a dit:«Je n'ai pas encore fini de parler. Veuillez vous asseoir et me laisser vous en dire davantage au sujet du Falun Gong. » Ils se sont précipités dehors vers leurs voitures et sont partis.


La police n'a pas pu le déplacer

En juillet 2008, avant les Jeux Olympiques de Pékin, quatre policiers de l'équipe de sécurité nationale du bureau de sécurité publique du canton sont allés à la maison du vieil homme. Ils ont essayé de le leurrer et de le menacer, voulant l'amener dans un centre de lavage de cerveau. Il a résolument refusé d'y aller, mais ils étaient quatre. « Que se produirait-il, s' ils employaient la force ? » Le vieil homme s'est rappelé ce que le Maître avait dit: « En aucune circonstance on ne doit s’accorder aux exigences, ni aux ordres, ni aux instigations de la perversité . » (« La pensée droite des disciples de Dafa est puissante, » de points essentiels pour un avancement diligent II). Ainsi il s'est assis en position de lotus pour émettre des pensées droites.

La police a vu qu'il n'était pas dupe de leurs efforts, ainsi ils ont essayé de le saisir par la force, mais ils n'ont pas pu le bouger. Quand deux policiers ont essayé de le soulever et de le porter dans leur voiture, le vieil homme a pensé en lui-même: « la police ne peut pas me tirer, ni me porter, » et en effet, les deux policiers n'ont pas pu le déplacer. Les deux autres policiers s'y sont alors mis aussi pour essayer de déplacer l'homme. Quatre jeunes policiers ont essayé de toute leur force, mais n'ont pas réussi à déplacer un vieil homme. Il était assis comme une montagne continuant à émettre des pensées droites. Les fonctionnaires n'ont rien pu faire de plus et s'en sont allés abattus.

Article original : 21 janvier 2010


Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2010/1/24/216704.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.