Enlever l’attachement à la complaisance après qu'une situation se soit améliorée

En entendant l’un après l’autre les reportages sur les décisions des tribunaux d’Espagne et d’Argentine jugeant que la persécution de Falun Gong par de hauts fonctionnaires du Parti communiste chinois (PCC) était un crime, les pratiquants se sont sentis encouragés et enthousiasmés, pensant qu’il s’agissait de bonnes nouvelles aidant à clarifier les faits et à sauver les gens. J’ai aussi pensé que le temps pour sauver les gens arrivait à sa fin. Le soir, alors que je pratiquais les exercices de Falun Gong, deux vers me sont venus à l’esprit qui ont grandi jusqu’à devenir un poème de dix lignes. Le lendemain, j’ai apporté quelques modifications et l’ai envoyé au site Internet dirigé par les pratiquants de Dafa.

Le lendemain, ne voyant pas le poème sur le site, j’ai immédiatement regardé en moi-même, et découvert l’attachement à me montrer et à la validation de soi. J’éprouvais des sentiments de joie et de satisfaction en envoyant le poème, imaginant combien les autres pratiquants allaient en faire l’éloge—quel esprit impur !

Je n’avais jamais écrit de poème auparavant, mais il n’a pas été difficile de l’écrire la première fois et j’en étais plutôt heureuse—c’était la sagesse que Dafa m’avait donné pour valider la Loi, non pour me valider moi-même. Il n’était pas important que mon poème soit bon ou pas ; l'important était que mes notions humaines que j’y ai ajouté ont négativement affecté les éditeurs qui l’ont lu. J’ai vraiment apprécié les éditeurs de m’aider à découvrir mon esprit impur de façon à ce que je puisse m’en débarrasser à temps.

Alors que je creusais davantage, j’ai découvert que le poème lui-même n’était pas écrit en se basant sur la Loi, c’était comme célébrer une victoire après une bataille. Alors que Maître l’a dit de nombreuses fois, le processus de clarifier les faits est plus important que le résultat, puisque ce dernier est inévitable. Maître nous a aussi dit que la chute du PCC pervers n’est pas notre but, mais dénoncer la persécution afin de permettre aux gens de ce monde de comprendre la nature perverse du PCC et ainsi les sauver. Maître a affirmé qu’un Arhat est supposé être libre d’attachements, tandis que ces informations m’ont rendue heureuse et mon esprit subconscient cache encore mon but de punir les principaux suspects de la persécution de Falun Gong—ce ne devrait pas être la mentalité d’un pratiquant de Dafa. C’est totalement incompatible avec la Loi. Ce genre de poème n’est pas convenable pour le site Internet pur et sacré servant Dafa.

Il y a quelque temps, une de mes collègues est venu me voir. Auparavant, ma famille et moi lui avions clarifié les faits, elle avait démissionné du PCC et était d’accord avec ce que je lui disais. Lorsque je lui ai parlé du mandat d’arrêt international contre Jiang Zemin et Luo Gan, elle l’a fortement rejeté comme si c’était nous qui avions émis le mandat. Comme son comportement inattendu nous a tous surpris, j’ai regardé en moi-même et découvert que mon attachement à la complaisance n’avait pas été complètement éliminé, que je ne prenais pas en compte l’état d’esprit et la capacité d’acceptation des gens et j’ai fini par ne pas obtenir le résultat que j’aurais dû, et ai au contraire écarté ma collègue un peu plus.

Deux jours plus tard, une autre collègue est venue me rendre visite. Je lui avais clarifié les faits au sujet de Dafa auparavant, et son acceptation était bonne puisqu’elle me suivait en faisant quelques exercices du Falun Gong, mais elle semblait émotionnellement plus encline envers le PCC et refusait de le quitter. Elle était plutôt stupéfaite lorsque je lui ai parlé des mandats internationaux pour l’arrestation de Jiang et de Luo. Même si elle n’était pas encore prête à quitter le PCC, elle semblait profondément touchée par les informations. Avant de partir, elle a demandé un VCD de Shen Yun qu’elle n’avait pas eu la dernière fois, et m’a remercié pour l’information.

Les réactions de mes deux collègues n’étaient pas normales: Une qui semblait mieux accepter la vérité, avait fini par s’opposer fortement au jugement, alors que l’autre, que je croyais avoir la position contraire s’est avérée l’accepter et a été reconnaissante pour l’information ? Les incidents méritaient une profonde réflexion. Pourquoi une différence si importante entre les deux ? Ce devait être notre problème de xinxingque nous n’avions pas réalisé
Deux jours plus tard, après avoir lu l’article d’un pratiquant dans Hebdomadaire Minghui , j’en suis venue à réaliser que nous dépendions trop de ce qui se passe dans la société humaine.

Sauver les gens dépend de Dafa. Cela dépend de la compassion et des pensées droites des disciples de Dafa cultivant Dafa. Tout changement dans la société humaine bénéfique pour valider la Loi peut être utilisé comme complément. Si nous pensons que le fait d’entendre parler des mandats d’arrêts contre Jiang et Luo amènera automatiquement les gens à quitter le PCC, c’est comme dépendre des changements dans la société humaine. Avec ce type de notion humaine et l’attachement à la complaisance, comment pourrons-nous sauver les gens ? Pas étonnant que la personne qui avait déjà accepté la vérité se soit mise en colère !

Après avoir éliminé nos propres attachements humains après les avoir découverts, et corrigé nos mots et nos actes en se basant sur la Loi, les personnes ayant des difficultés à accepter la vérité comprendront la vérité sans aucune difficulté.

Les incidents mentionnés ci-dessus m’ont permis de mieux comprendre que ce qui se déroule autour de nous est rendu possible grâce à nos propres esprits. Ceci a plus fortifié ma croyance en ce que dit le Maître :

    ‘’Ici, avec une Loi si immense, la Loi sera à vos cotés lorsque vos pensées seront droites, et ceci est la plus grande assurance.’’ (Traduction non officielle de ‘’Enseignement de la Loi à Manhattan,’’ 26 mars 2006)

Gardons nos pensées droites dans la Loi en tout temps pour sauver plus de personnes par des moyens plus efficaces afin de réaliser nos serments préhistoriques.

Je voudrais aussi saisir cette opportunité pour rappeler à certains compagnons de pratique privilégiés d’écrire leurs expériences de ‘cultivation’. Le processus d’écrire est aussi un processus de ‘cultivation’. Que votre article soit publié ou non, n’est pas le plus important—le point principal est d’élever notre niveau de xinxing. Ecrire des articles bénéficiera à votre ‘cultivation’, alors que sa publication bénéficiera aux autres. Nos failles peuvent être exposées tout en faisant les trois choses de façon à ce que nous nous élevions plus rapidement. Maître a attendu que nous mûrissions plus rapidement—nous ne devrions pas décevoir le salut et l’attente compatissante du Maître.


Version chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2010/1/11/216079.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.