Un cas d’action urgente soumis aux Nations Unies: M. Li Feng se trouve dans un état critique

M. Li Feng, un pratiquant de Falun Dafa de l’agglomération d’Anguo, dans la province du Hebei, a été détenu à la Prison N°4 de Hebei (Prison Beijiao Shijiazhuang) pendant une longue période de temps et se trouve à présent dans un état critique. Le Groupe des Droits de l’homme du Falun Gong a envoyé le cas aux Nations Unies via les procédures d’action urgente.

Le Parti communiste chinois (PCC) a injustement condamné M. Li Feng à 15 ans sous l’inculpation d’interception des signaux de télévision câblée en 2002. Certains pratiquants ont accompli cette action de bravoure afin d’informer le public au sujet de la persécution brutale. Il a été détenu à la Prison N°4 de la province du Hebei. Sa santé a été gravement endommagée en résultat de la persécution. Les médecins à l’Hôpital du peuple de Shijiazhuang et à l’Hôpital provincial N°2 lui ont diagnostiqué une attaque cardiaque, ainsi que de l’hypertension et une maladie coronarienne. En janvier 2006, M. Li est resté 12 heures inconscient. Il a été hospitalisé pendant deux jours et n’a pas pu manger pendant deux semaines. Le 2 juin 2009, la pression sanguine de M. Li était de 180 et atteignait par moment 230, et ses jambes étaient enflées. Récemment, il a souffert d’hypertension au troisième degré avec des vertiges et une expression hagarde et est devenu extrêmement faible. Son pronostic vitale est engagé.

Les procédures d’action urgente sont conçues pour secourir la victime de violation des droits de l’homme d’un sérieux danger. Sur la base de la « Déclaration universelle des Droits de l’homme , » les NU ont établi des commissaires ou comités appropriés, qui sont appelés « Les mécanismes des droits de l’homme des Nations Unies », pour surveiller comment chaque pays membre suit le standard. Si un commissaire est envoyé pour investiguer un cas de persécution, le pays membre doit répondre et assurer un suivi de l’investigation.

Le cas de M. Li Feng a été enregistré pour investigation auprès des NU. Nous appelons à une aide urgente. Nous appelons aussi la Prison N°4 de Hebei et les membres concernés au sein du système de justice de Hebei à libérer immédiatement M. Feng, qui a été injustement emprisonné et maltraité.

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2009/9/30/209317.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Contacter les éditeurs :chrisfym@fldf.be

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.