Royaume-Uni : Anecdotes sur les permanences de 24 heures sur 24 face à l’ambassade de Chine à Londres

Cela fait maintenant plus de 100 jours que nous avons commencé les permanences 24 heures sur 24 pour faire appel pacifiquement face à l’ambassade de Chine à Londres. Le temps était devenu froid. Cependant, nos cœurs étaient chauds, touchés par les anecdotes qui ont eu lieu.
Un samedi soir, de nombreuses étoiles étaient dispersées dans le ciel et le puissant clair de lune se reflétait sur le sol. Le vent d’automne, cependant, refroidissait la nuit plus qu’à l’habitude. Nous avions juste fini de faire la méditation Fa Zheng Nian lorsque nous avons découvert qu’il y avait un homme assis sur les marches juste derrière nous. C’était un occidental qui avait la quarantaine. Un pratiquant est allé vers lui et l’a remercié de s’être assis avec nous. Nous lui avons demandé s’il voulait signer notre pétition. Il a répondu qu’il l’avait déjà fait ; il vivait dans le quartier et nous voyait fréquemment. Il a dit : « Vous avez fait cette permanence de 24 h sur 24 h pendant plus de 100 jours, c’est remarquable. Vous êtes très bien organisés ». Le pratiquant lui a dit que chacun était ici volontairement, et que nous venions aux horaires qui nous convenaient. Cependant, notre but à tous est le même, et il s’agit de faire appel pour que cesse la persécution des pratiquants de Falun Gong en Chine. Nous n’avons aucune organisation, mais nous nous aidons les uns les autres pour combler les trous. L’homme a répondu : « C’est alors encore plus remarquable ». Il a voulu s’asseoir avec nous pendant un peu plus de temps. Il s’est alors assis, exposé au vent froid, pendant plus d’une heure avant de s’en aller.
C’était une autre nuit froide. Un pratiquant était en train de méditer lorsqu’elle a entendu une voix masculine douce lui dire « Bonjour ». Elle n’était pas sûre si c’était bien pour elle, elle a donc continué sa méditation. Elle a ensuite entendu une autre voix lui dire « Bonjour ». Cette fois, c’était une voix d’enfant. Elle a ouvert les yeux et a vu en face d’elle une voiture s’arrêtant au feu. Il y avait 3 ou 4 enfants dans la voiture, le visage collé contre la vitre, faisant des signes de la main et souriant. Les sourires doux et innocents des enfants lui ont réchauffé le cœur. La nuit n’a plus paru si froide.

Un après-midi, quelques pratiquants de Falun Dafa étaient en train de faire la méditation Fa Zheng Nian lorsque une femme d’âge moyen a traversé la rue dans leur direction et est restée là quelques temps. Avant de partir, un pratiquant est allé parler à cette femme. Elle a dit que chaque fois qu’elle passait par ici, elle avait toujours envie de rester près d’eux pendant quelques temps.

Un soir, il y avait une soirée organisée par l’ambassade de Chine. L’endroit était très animé, des voitures allant et venant, et il y avait plus de policiers que d’habitude. Les pratiquants, à leur habitude, étudiaient la Loi [enseignements de Falun Dafa] et faisaient la méditation Fa Zheng Nian. Bientôt, un sergent de la police est venu vers nous depuis l’ambassade. Il est allé directement voir les panneaux d’information et a demandé s’il pouvait les consulter. Il a expliqué qu’il voulait simplement jeter un œil et ne voulait surtout pas nous causer d’inquiétude. Il est resté face aux panneaux d’information pendant plus d’une demi heure avant de nous demander de signer la pétition. Le sergent a ensuite discuté avec les pratiquants qui lui ont dit que la persécution du Falun Gong par le gang politique de Jiang est la plus perverse parce que, non seulement ils persécutent les bonnes personnes qui pratiquent Vérité, Compassion, Tolérance mais qu’ils persécutent aussi les vertus les plus magnifiques de l’humanité. Le sergent a acquiescé d’un signe de la tête. Par la suite, il a parlé à un jeune pratiquant, qui lui a fait part de ses expériences de cultivation. Le sergent a dit : « J’aimerais essayer le Falun Gong moi-aussi ».


Traduit de
http://yuanming.net/articles/200210/13001.html
http://www.clearharmony.net/articles/200210/7747.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.