Un homme âgé de la province de Guizhou conseille à plus de cinq cent personnes de démissionner du Parti communiste chinois et de ses organisations affiliées

La tempête de neige sans précédent dans le sud de la Chine a été dévastatrice pour tous dans la région. Le désastre a amené les gens à reconnaitre davantage la cause de leurs souffrances. Durant la tempête de neige, un homme de 82 ans a voyagé dans 28 municipalités et villages et conseillé à 527 personnes de démissionner du Parti communiste chinois (PCC) et de ses organisations affiliées. Après beaucoup de problèmes, la liste des noms de ceux qui ont démissionné a été envoyée au Centre de service mondial pour quitter le Parti communiste chinois.

Une femme a dit aux journalistes qu’elle avait une liste de noms de 527 personnes d’accord pour démissionner du PCC et/ou de ses organisations affiliées et que la liste lui avait été donnée par un homme âgé de 82 ans. L’homme lui a demandé de transmettre la liste au Centre de service mondial pour quitter le Parti communiste chinois à l’étranger. Après avoir copié la longue liste de noms, la journaliste a eu finalement la chance de pouvoir interroger l’homme en personne.

Il a dit au journaliste: ‘’ Je vis dans une haute chaîne de montagne où il y a une concentration de minorités ethniques. La tempête de neige a entrainé des coupures en électricité et en eau. Les villageois font aussi maintenant face à des pénuries de nourriture. De nombreuses personnes âgées sont mortes de froid. De nombreux animaux de ferme comme les porcs, les agneaux, les poulets et les canards sont morts suite au temps horriblement froid.’’

Lorsque j’ai demandé si des fonctionnaires locaux étaient venus pour aider, le vieil homme a dit avec colère : ‘’ Il n’y a pas de secours en cas de désastre. Je n’ai rien vu. Tous les fonctionnaires corrompus veulent seulement nous prendre notre terre. Ils n'ont rien à faire des gens. Quels secours en cas de désastres ? S’il y a des secours, ces fonctionnaires corrompus les prendront. Les petites gens n’auront rien.’’

Le vieil homme a dit aussi : ‘’ Je sais que prés de 500 à 600 personnes âgées sont décédées suite au froid. Personne ne se préoccupe de la vie ou de la mort des gens. Ces fonctionnaires sont pourris, et les gens les haïssent. Juste aujourd’hui, plus de 20 fonctionnaires sont venus dans notre village et ont voulu prendre nos terres. Ils se sont disputés avec les villageois et ont presque commencé à se battre.’’

" Il a dit: ‘’ J’étais, depuis longtemps au courant pour les démissions du PCC. J’ai passé un mois à marcher dans les prés de 28 municipalités et villages environnants. J’ai parlé aux villageois des démissions du PCC et/ou de ses organisations affiliées. La plupart des villageois sont des minorités ethniques. Ils comprennent et haïssent tous le PCC. Ils ont été d’un grand soutien et voulaient signer leurs noms lorsqu’ils ont entendu que je les aiderai à quitter le PCC. J’ai obtenu 527 signatures.’’

Il a dit: ‘’ Quelques villageois m’ont dit que c’était très dangereux et que ce que je faisais était très dangereux. J’ai répondu : ‘’ Je n’ai pas peur. J’ai 82 ans et je ne pourrais pas vivre longtemps. Je n’ai peur de rien.’ Le PCC a rendu nos vies si difficiles, je continuerai à le faire autant que je peux. Tant que j’ai la force, j’aiderai plus de gens à démissionner du PCC.’’

Date de l’article original : 8/3/32008

Version chinoise disponible à http://minghui.cc/mh/articles/2008/2/26/173149.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.