Taiwan : Un forum international discute la possibilité de porter la Flamme du Relais des droits de l’homme en Chine avant les Jeux Olympiques (photos)

La Coalition d'Investigation sur la Persécution du Falun Gong (CIPFG) a tenu le Forum international : Les droits de l’homme en Chine avant les Jeux Olympiques de 2008 le 21 et le 22 février 2008 à Taipei. Au cours de deux tables rondes le deuxième jour, des experts internationaux des droits de l’homme et des personnalités éminentes du monde entier qui se préoccupent de la question des droits de l’homme étaient désireuses d’exposer la situation répréhensible de la Chine communiste. Afin d’atteindre l’objectif " le même monde, les mêmes droits de l’homme" des personnalités politiques, des juristes, des universitaires, des activistes des droits de l’homme se sont mis d’accord au forum pour lancer un plan qui a pour objectif d’envoyer la flamme du Relais des droits de l’homme en Chine en réponse à la demande du peuple chinois : " Droits de l’homme, oui – les Olympiques, non ! " et ont appelé à l’arrêt immédiat des abus des droits de l’homme par le Parti communiste chinois (PCC).

Une table ronde discute sur la façon de promouvoir les droits de l’homme en Chine par l’intermédiaire des Jeux Olympiques de 2008

Tous les participants au forum suspendent des rubans jaunes sur le rideau de fer de la Chine, montrant par là que La flamme du relais des droits de l’homme entrera en Chine

Chen Kai (au centre) l’ambassadeur de la flamme du relais des droits de l’homme venu des USA et ancien joueur de basket-ball de l’équipe de Chine, Miss Canada (à gauche) et Ching-Te Lai, président organisateur de la conférence et Président de la CIPFG Asie, ont tenu la Famme du relais des droits de l’homme à la conférence de presse du Forum international : les droits de l’homme en Chine et les Olympiques 2008 le 22 février 2008

L’avocat des droits de l’homme canadien M. Clive Ansley

Le célèbre cinéaste américain Steven Spielberg a annoncé son retrait en tant que conseiller artistique pour les Jeux olympiques de Beijing le 12 février pour protester contre le refus du PCC d’arrêter le génocide du Darfour, au Soudan. L'avocat canadien des droits de l'homme Clive Ansley a exprimé sa reconnaissance à Steven Spielberg et à Mia Farrow pour leur préoccupation au sujet du génocide au Darfour et a condamné le le soutien indirect du PCC à ce crime. Malheureusement, a-t-il ajouté, il ne les a pas entendus prononcer un mot de condamnation contre la persécution du Falun Gong par le PCC. À son avis, un véritable boycott des Jeux olympiques de Beijing serait plus efficace s’il attirait l'attention de la communauté internationale sur les droits de l’homme en Chine. En outre, sous la pression de l'ambassade de Chine, on a demandé à la télévision canadienne de ne pas diffuser le film « Au delà du mur rouge » un film sur le Falun Gong. M. Ansley a dit que c’était un film que tout le monde devrait regarder.

Ce n'est que par la dissolution du PCC que les droits de l'homme en Chine vont s’améliorer

Man-Yan Ng, directeur exécutif de la Société internationale pour les droits de l'homme, a dit qu'il espérait que les Jeux Olympiques ne deviendront pas une honte olympique. Il a ajouté que ce serait une catastrophe pour la communauté internationale que la Chine communiste devienne une superpuissance dans le monde.
t.
Man-Yan Ng a lancé un appel aux médias internationaux et aux gens du monde entier pour qu’ils ne gardent pas le silence sur les violations des droits de l'homme par intérêt économique. Il a cité l'exemple de la chancelière allemande Angela Merkel. Même si elle a critiqué la Chine pour ses droits de l'homme à de nombreuses reprises, elle aurait dû ouvertement condamner la persécution du Falun Gong par Beijing a dit Man-Yan Ng. Puisque la Chine communiste doit commander des marchandises de l'Allemagne, les pays de l'ouest n’auraient pas été de toute façon en danger économique a dit Ng. Il a ajouté que les relations commerciales ne feraient que s'améliorer si le PCC cessait d'exister.

Dr. Seweryn Ozdowski OAM, ancien membre du Comité national de l'Australie sur les droits de l'homme et président de la CIPFG Océanie, a cité l'exemple des Jeux Olympiques de 1936 à Berlin et a comparé les abus des droits de l’homme par le PCC à la persécution des Juifs par les Nazis. Seweryn a dit qu'il est important de mettre fin à la persécution du Falun Gong par le PCC avant l'ouverture des Jeux olympiques de Beijing. Il a exprimé l'espoir que les gouvernements du monde entier prêtent suffisamment d'attention à cette question des droits humains et que la flamme des relais des droits de l'homme conduise au boycott des Jeux olympiques de Beijing.

Pan Qing a dit : "Les droits de l'homme, oui – les Jeux Olympiques, non ! Le peuple chinois en est venu à comprendre que son destin est inséparable des droits l'homme. Les dictateurs communistes en Chine vont étendre leur persécution du Falun Gong à d'autres pétitionnaires, qui d’aujourd’hui se lèvent pour parler en faveur du Falun Gong. " M. Pan a apporté avec lui une liste de 620 signatures recueillies en provenance de Chine et a dit que c’était le plus éloquent témoignage de la volonté du peuple : les droits de l'homme, oui - Jeux Olympiques, non !


Le temps du changement est arrivé, et la contribution de chacun compte

Mme Nazanin Afshin-Jam, Miss Canada 2003, et compositrice, suit depuis longtemps les questions internationales relatives aux droits humains. Lors de la réunion, elle a utilisé sa propre expérience pour illustrer l'importance de ne pas ignorer la contribution de chaque individu. Elle pense que la pétition pourrait être efficace. Elle a dit: "Le célèbre cinéaste Steven Spielberg a apporté une certaine pression sur le PCC en quittant les Jeux Olympiques, et nous pouvons envisager de prendre des initiatives similaires pour demander l'amélioration des droits de l'homme en Chine. Les gens en Chine sont torturés à mort. Les gens des autres pays devraient en parler. Mais ce qui se passe en réalité est que de nombreux pays mettent leurs intérêts économiques avant les droits de l'homme. " Elle a dit qu'il était possible que la contribution d'une seule personne mette un terme à un massacre, et les gens devraient se réunir et travailler ensemble pour stopper le PCC de persécuter les groupes religieux en Chine, y compris le Falun Gong.

"J'ai connu tous les mouvements politiques menée par le PCC et chaque fois, les victimes on été invariablement muselés. Mais le mouvement politique contre le Falun Gong s’est retourné contre le PCC", a déclaré Michel Wu, professionnel des média et ancien directeur chinois de Radio France internationale. M. Wu a dit qu'il n'avait jamais vu une telle réaction énergique contre une campagne politique du PCC. Il a dit qu'il avait vu aujourd'hui les Chinois prenant en main leur propre salut et des voix de solidarité se font aussi entendre outre-mer.

M. Wu a proposé de lancer un mouvement mondial publicitaire contre le PCC et ses absurdités sur la question des droits de l’homme. Il a dit qu’il fallait parler de la vérité de façon répétée jusqu’à ce que tout le monde la connaisse et se lève pour la défendre. Il a dit : " Rassemblons le courage qu’un jour les gens ont eu pour enterrer les nazis et enterrons le PCC de la même façon. "

"Le PCC est un parti fasciste, et je ne pense pas qu'il soit éligible pour accueillir les Jeux Olympiques", a déclaré M. Gatot Goey, avocat des droits de l'homme indonésien. Il a poursuivi en disant: "Les Jeux olympiques sont plus qu'un jeu de sports. Il s'agit aussi de la tradition et de l'esprit humain. Nous ne devons pas laisser se répéter les Jeux Olympiques de Berlin et nous devrions mettre fin à la propagande infernale de poursuivre la persécution des innocents. Les pratiquants du Falun Gong sont devenus les victimes des prélèvements d'organes de leur vivant par le PCC, nous devons donc nous mobiliser et boycotter les Jeux de Pékin ".

Tous les participants ont été d’accord pour dire qu’il fallait faire tous les efforts possibles pour coordonner des événements de droits de l'homme dans le monde avant les Jeux Olympiques de Beijing et qu'une action en justice pourrait être envisagée pour faire pression sur le PCC. Ils ont décidé d'intenter une action en justice concernant les crimes contre l'humanité par les fonctionnaires du PCC et de se préparer à mener ces fonctionnaires devant un tribunal international et de les punir en conséquence.

Le Forum international de deux jours: Les droits de l’hommes en Chine avant les Olympiques de 2008 s’est terminé le 22 février 2008; Ching-Te Lai, organisateur de conférence a exhorté le Comté Olympique International à demander au Comité Olympique chinoise de respecter des principes fondamentaux de la Charte olympique, de retirer son règlement interdisant aux pratiquants du Falun Gong de s’impliquer dans les Jeux Olympiques et de garantir l’égalité des droits à tous les participants aux Jeux 2008.

Pour que le peuple chinois connaisse un monde avec les mêmes droits de l'homme, le Forum a annoncé le lancement d'un plan pour promouvoir la flamme du relais des droits de l'homme en Chine d'ici fin mars 2008 en réponse à l'appel du peuple chinois pour les droits de l'homme et contre les Jeux Olympiques. L'initiative vise également à soutenir le peuple chinois dans sa recherche de la liberté et des droits humains fondamentaux, et à faire pression sur le gouvernement chinois pour qu’il mette fin à ses violations des droits humains.

Les représentants des différents groupes ont condamné Beijing dans une déclaration pour exporter les abus des droits de l'homme, corrompre la moralité humaine et menacer la sécurité du monde. Finalement, ils ont appelé les gouvernements et les organisations des droits de l'homme à prendre des mesures concrètes et efficaces pour empêcher le PCC de violer les droits de l'homme.

Le Forum a pris fin avec les participants qui ont accroché des rubans jaunes symbolisant la liberté sur la carte de la Chine suspendue en face du hall d’entrée de la salle de conférence. Quand des voix d’outremer s'élèvent, quand la flamme des droits de l’homme brûle à l’intérieur de la Chine, comme le disent les paroles d’une chanson : " Un jour, les gens entendront le son de l’espoir ! "

Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2008/2/27/173246.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.