Le camp de travaux forces de Wujiabaozi intensifie la persécution des pratiquants de Falun Dafa

Depuis mars, quand le dictateur de la Chine a publié son ordre secret de tuer les pratiquants et de prétendre qu'ils se suicident, le camp de travaux forcés Wujiabaozi de la ville de Fushun a intensifié la persécution des pratiquants de Gong Falun. Voici quelques exemples :
Le 28 avril 2002, les pratiquants détenus Zhang Chuanwen, Duan Yuying et Yang Yuying ont trouvé une lame d'acier sur la fenêtre de leur cellule. Ils ont passé six jours à couper les barreaux de fer de la fenêtre. Le 6 mai, ils ont essayé de s'échapper du camp de travaux forcés, mais seulement Duan Yuying a réussi. Afin de protéger les autres, une pratiquante de Gong Falun nommée Li Li a été découverte avant qu’il ne saute par la fenêtre. Plus de dix policiers ont employé les moyens les plus brutaux pour battre et donner des coup de pied aux pratiquants restants. Ils ont employé plus de trois matraques électriques pour leur donner des chocs jusqu'à ce qu'ils soient couverts d’hématomes. Ensuite, la police leur a même bandé les yeux et a commencé la deuxième série de tortures. Après la torture, la police les a envoyés dans une petite cellule et les y a détenus pendant un mois. Les gens responsables de la torture étaient : Directeur Li, Directeur Liu et Xu Huli.
Lorsque le superviseur Lan du bureau de la direction et le directeur du bureau d’éducation ont interrogé les pratiquants, ils ont été torturés physiquement une fois de plus. On ne leur a pas donné de couverture ni d’eau. A la place, on ne leur a fourni qu’un seau pour uriner. Lorsqu’ils ont interrogé Li Li, ils ont versé de l’urine sur elle jusqu’à ce qu’elle soit trempée. Toutes ces tortures n’ont pas ébranlé la croyance ferme de Li Li défendant son droit de pratique du Falun Dafa. Voyant cela, la police l’a finalement transféré du camp de travail à la prison.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.