M. Cai Zhigang est décédé loin de chez lui en résultat de la persécution (Photo)

Le 20 juillet 1999; Jiang et son régime ont initié une brutale persécution du Falun Gong. Cent millions de pratiquants ont enduré abus, arrestations illégales, emprisonnement, travail forcé et été soumis à la torture. M. Cai Zhigang de la ville de Jinzhou dans la Province de Liaoning est l'un d'entre eux.

M. Cai a d'abord été arrêté le 21 octobre 2000. La Police du Commissariat de Wangjia et le " Bureau 610 " de la ville de Jinzhou l'ont arrêté alors qu'il faisait l'acquisition de matériel pour son employeur. Il a été placé de force en garde à vue puis détenu pendant plus de deux mois dans le centre de détention. La police a extorqué 20.000 yuans à sa famille avant de le relâcher, et son employeur a mis fin à son contrat sans motif.

Cai Zhigang a été arrêté une seconde fois le 4 avril 2001. La police du Commissariat de Jincheng l'a détenu pendant six mois dans le Centre de Détention dans la ville de Linghai, où il a subi toutes sortes de tortures. La forme la plus cruelle étant la méthode dite "Porter une épée dans le dos " (1) pendant plus de trois heures consécutives. Il a été condamné à deux ans de travail forcé et il a purgé sa peine dans le Camp de Travail de Jinzhou. Il a trouvé un emploi de chauffeur après avoir été libéré, puisqu'il n'avait plus de contrat avec son ancien employeur.

M. Cai a été arrêté pour la troisième fois le 2 avril 2004. Il conduisait de nuit dans le port de la ville de Jinzhou. A 22h30, la police du Commissariat de Wangjia l'a arrêté et a pillé son domicile ainsi que celui de son père jusqu'à 3h du matin. M. Cai s'est échappé du Commissariat de police mais a du fuir afin d'éviter d'être à nouveau arrêté.

Pendant les trois longues années et demi qu'il a passé loin de chez lui, M. Cai Zhigang a enduré toutes sortes d'épreuves, particulièrement le tourment mental du fait que sa famille ait perdu leur source de revenu. Son enfant est au collège et a besoin d' un soutien financier. M. Cai est tombé malade à cause de l'énorme pression mentale et il est décédé le 17 novembre 2007, loin de chez lui. Sa mort est le résultat direct de la brutale persécution.


1. "Porter une épée dans le dos" – Les mains du pratiquant sont attachées derrière son dos une main passée par dessus l'épaule et l'autre dans le bas du dos. La police ensuite utilise la force pour rapprocher les mains et les menotte ensemble. Voir illustration : http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2001/11/24/16156.html> (Figure 8)


Version chinoise disponible à
http://minghui.ca/mh/articles/2007/12/1/167543.html
Traduit de l'anglais de http://clearwisdom.net/emh/articles/2007/12/3/91824.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.