" Être partagé mènera à la calamité’’

Cultiver dans la Loi de Bouddha demande à ce qu’on le fasse sans réserve et inconditionnellement. Agir de la sorte avec des pensées droites signifie aussi ne pas avoir de raison de le faire et ne pas compter les gains et pertes.


Depuis le début de la cultivation, les pratiquants de Falun Gong, comme un seul corps ont rencontré de nombreuses épreuves, qui ont pour but d’ébranler notre foi et de nous faire avoir des pensées déviées et être partagés. Même si nous ne reconnaissons pas les arrangements des forces anciennes, de nombreuses mauvaises choses ne se seraient pas produites si nous étions restés fermes à tout moment.


En particulier après le 20 juillet 1999, lorsque le régime malfaisant du PCC a calomnié et diffamé notre Maître, nous sommes nous sentis confus, peu surs, ou même avons-nous eu des pensées déviées au sujet de notre foi? Ou avons-nous cru fermement que Maître est innocent et sommes restés impassibles ? Lorsqu’ils ont calomnié et porté de fausses accusations contre Dafa, combien de personnes ont été touchées et ont eu des pensées déviées ou ont été partagées ?


Lorsque nous nous permettons de nous écarter de notre foi droite en Maître, cela entraînera le fait de rester attachés à nos notions, déviées de ce que Maître veut que nous fassions, et même regarder ces fausses écritures que le PCC a fabriquées. Ceci nous poussera vers un faux chemin, en nous basant sur nos attachements. Lorsque nous nous permettons de douter de nos compagnons pratiquants, nous commençons à devenir suspicieux et nous blâmer les uns les autres. Nous oublions de regarder en nous et manquons de coordination, menant le corps entier des pratiquants à avoir des failles et mettre en danger la sécurité de chacun.


Cultiver avec une détermination remarquable, d’un autre coté, amène de fortes pensées droites. Tout comme l’a dit un compagnon pratiquant : ‘’ Nous devons continuellement et de façon répétée appliquer les principes de la Loi auxquels nous nous sommes éveillés durant notre processus de ‘cultivation’. Peu importe combien c’est difficile, ou combien de fois nous sommes tombés, nous devons toujours nous efforcer d’utiliser nos pensées divines. Nous devrions nous tempérer et mesurer constamment où nous en sommes avec les principes de la Loi. Nous ne pouvons utiliser ces choses que nous rencontrons, les tests que nous devons passer, ou les attachements que nous devons abandonner, pour tenter de tester si les principes de Loi sont corrects.’’


Être partagé est une grande honte pour un pratiquant. Réfléchissant à mon ancien chemin de ‘cultivation’, j’ai découvert à ma surprise que mes propres pensées négatives étaient partiellement dues à ma foi peu stable et au fait d’avoir des pensées déviées. Ceci m’a entraîné à faire des choix impropres entre pensées droites et notions humaines, et à cause de ceci j’ai subi des interférences. C’est à cause de ça que de façon répétée je n’ai pas été à la hauteur du standard d’un pratiquant et manqué des opportunités pour aider à sauver des gens.


Aujourd’hui, les etres sensibles sont constamment empoisonnés par cette persécution, et ceci empêche les pratiquants de les sauver et de faire cesser cette persécution qui n’aurait jamais du se produire. N’est-ce pas ce que tous les pratiquants de Dafa devraient faire de tout leur cœur ?

Date de l'article original : 17/9/2007
Version chinoise disponible à : http://www.minghui.org/mh/articles/2007/9/3/162036.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.