AP : La police Cambodgienne admet avoir déporté des membres du Falun Gong, mais prétend qu'elle ignorait la protection des Nations Unies.

Jeudi 29 août, 3:53 AM ET) PHNOM PENH, Cambodge –

Le chef de la police nationale du Cambodge a admis pour la première fois que deux [pratiquants] du Falun Gong chinois avaient été arrêtés et déportés ce mois-ci, mais ont prétendu qu’ils ignoraient qu’ils étaient sous la protection des Nations Unies.

Les commentaires de Hok Lundy sont la première reconnaissance publique d’un haut fonctionnaire Cambodgien que le couple a été renvoyé de force en Chine. Hok avait dit la semaine dernière qu’il ne savait pas que le couple avait été arrêté.

D’après [les pratiquants de] Falun Gong à New York, le couple a été arrêté le 2 août et déporté le 9 août vers la Chine. Ils étaient arrivés de Chine au Cambodge en 1998.L’incident a attiré l’attention internationale parce que tous deux étaient jugés “personnes à protéger » par les Nations Unies, et le Cambodge était obligé par la loi internationale d’empêcher qu’ils soient envoyés en Chine.[…]

Hok Lundy a dit qu’ils avaient tous deux été déportés [...] à la "requête de l’Ambassade Chinoise." [...] Des fonctionnaires du UNHCR n’ont pas immédiatement répondu au téléphone mardi pour un commentaire. Mais ils avaient déjà dit qu’ils avaient contacté les officiels cambodgiens après l’arrestation du 2 août. […]

Le petit groupe [de pratiquants chinois] de Falun Gong à Phnom Penh jouissait d’une grande liberté au Cambodge jusqu’à ces six dernières semaines, a dit Jiang Linzhong, Un d’au moins deux pratiquants de Falun Gong actuellement sous protection des Nations Unies ici au Cambodge..


Source:
http://story.news.yahoo.com/news?tmpl=story&u=/ap/20020829/ap_wo_en_po/cambodia_falun_gong_1

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.