Quelques réflexions suite au désastre de la mine du comté de Baofeng dans la province du Sanxi du "16.4"

Le soir du 18 avril : "Point focal" un programme produit par la Télévision centrale de Chine, a diffusé un reportage vidéo d'une explosion au gaz qui s'est produite dans une mine de charbon du comté de Baofeng, dans la province du Shanxi le 16 avril. L'explosion a causé de nombreuses brûlures graves. Dans le programme il y avait plusieurs clips vidéos qui m'ont fait reflêchir. Un point en particulier était qu'afin de mener une enquête approfondie sur la raison du désastre, les reporters ont interviewé à répétition les personnes blessées. Il était manifeste que ces derniers étaient conscients du danger d'infection pour les victimes gravement brûlées aussi tous portaient des combinaisons médicales recouvrant leurs vêtements pouvant porter des germes. Les blessés étaient tous nus étendus sur des lits sous la tente d'urgence de l'hôpital, car les blessures empireraient si elles n'étaient pas complètement exposées à l'air libre.

En voyant cette scène, je me suis rappelé la mise en scène de l'"auto immolation de Tiananmen." Je me souvenais que tous les corps des personnes blessées étaient étroitement enveloppés de gaze blanche et étaient couchés tout raides sur des lits, tandis que les reporters les interviewaient dans leurs vêtements de ville.

Considérant ceci, on ne peut pas ne pas se demander pourquoi le traitement était si différent pour le même type de blessures par brûlure et la même situation de journalistes interviewant les blessés. Pourquoi l'Hôpital de Jishuitan et les reporters ne craignaient ils pas que les personnes soient infectées et ont traité la situation avec un tel mépris pour la vie humaine ?


Le 4 mai 2007
Date de l'article original : 24/5/2007
Version chinoise à : http://www.minghui.org/mh/articles/2007/5/5/154152.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.