Question d’un Membre du Parlement Européen à la Commission Européenne à propos de l’injuste procès à Honk Kong.

Bruxelles, 20 août

Le14 mars 2002, 2002, 16 pratiquants de Falun Gong (4 Suisses, 1 citoyen Néo-zélandais et 11 citoyens de Honk Kong) ont fait une grève de la faim pacifique devant le Bureau de Liaison Chinois pour appeler à la fin du massacre de personnes innocents en Chine. Bien que des photos et des séquences vidéos montrent clairement qu’ils faisaient appel paisiblement, ne posaient aucune menace, et laissait largement la place à la circulation des piétons, la police de Hong Kong les a déplacé de force de l’endroit. Le 15 août, les manifestants ont été traduits en justice sous les chefs d’accusation d’obstruction de la circulation et d’agression de la police, et finalement ont été déclaré coupables d’ « obstruction à l’ordre public » et de six autres inculpations et condamnés à payer une amende de 29,300 HK$.


Question d’ Olivier Dupuis, membre du Parlement Européen et du Parti Radical Transnational, à la Commission Européenne

“Quelle information la Commission a-t-elle sur cette question ? Quelles initiatives a-t-elle prises afin d’obtenir l’annulation des condamnations des 16 pratiquants de Falun Gong ? Plus généralement, quelles initiatives la Commission a-t-elle prises ou a-t-elle l’intention de prendre pour presser le gouvernement de Hong Kong de respecter les droits de l’homme élémentaires, en particulier, la liberté de parole, la liberté de religion ou de croyance, la liberté d’assemblée et de manifester pacifiquement. ?

www.radicalparty.org

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.