Les agents du Bureau 610 de la ville de Laizhou (Province du Shandong) ont simulé un procès pour piéger et arrêter 23 pratiquants

Les pratiquantes due Falun Gong Mmes Liu Hongying, Xu Yongqing et Lu Chengjun de la ville de Laizhou de la Province du Shandong ont été illégalement détenues dans le Centre de Détention de cette ville. Les membres du Parti ont prétendu qu’ils jugeraient ces pratiquantes le 24 janvier 2007 au tribunal de la ville de Laizhou, situé du côté Est du vieux supermarché. C’était en fait un piège mis en place pour arrêter d’autres pratiquants. Ce jour là, 23 pratiquants ont été arrêtés. Ils ont été incarcérés à Dianzi le Centre de Lavage de Cerveau de la ville de Laizhou.

Le 24 janvier, les fonctionnaires du Bureau 610 ont placé un grand nombre de policiers en civil dans les environs proche du tribunal. Ces agents connaissaient les pratiquants des agglomérations et villages voisins. Ces policiers avaient ordre d’arrêter toutes personnes marchant dans la rue. Ils ont même arrêté les propriétaires de magasin du supermarché, lesquels avaient été considérés comme suspects, les faisant monter dans les véhicules de police. La police savait qu’elle enfreignait la loi. Ils ont prétendu vouloir arrêter des cambrioleurs.

Aux alentours de 9h30, le 26 janviers 2007, la police a jugé les pratiquantes Mmes. Liu Hongying, Xu Yongqing et Lu Chengjun dans une pièce sombre à l’extérieur du centre de détention, en l’absence des membres de leurs familles. De plus, la police n’a même pas cité le nom du juge de ce procès. Le policier Sun Junwei (qui vit dans la zone résidentielle et dont la femme travaille à l’Hôpital du Peuple) a battu Mme Liu Hongying au sol et l’a ensuite menottée. Les pratiquantes ont été traînées hors du tribunal.

Le tribunal a été très loin, en fabriquant des faits, en inventant des noms et prétendant que ces noms étaient ceux des personnes qui avaient témoigné. Le tribunal a énuméré toutes les choses qui ont été trouvées et emportées du domicile de Xu Yongqing excepté la somme en liquide de 48 700 yuans . Le père de Mme Xu, âgé de plus de 80 ans, est mort en novembre 2006. Il a été choqué quand la police est entrée en force chez lui.

De plus, trois officiers de police en civil, un homme et deux femmes, dans la soirée du 23 janvier 2007 ont dénoncé Qi Haijun, un pratiquant handicapé de la ville de Laizhou. Il a ensuite été envoyé dans le Centre de Détention de la ville de Laizhou, bien qu’ils n’aient rien trouvé sur lui qui aurait pu être utilisé comme preuve contre lui. Le 27 janvier, vers 14 h, M. Qi s’est soudainement senti pris de vertiges, son coeur s’est mis à battre rapidement et il a finalement perdu connaissance. Par la ensuite, il a été pris de convulsions et est tombé dans le coma. Quand les membres de sa famille ont été mis au courant de son état, ils ont fait une pétition pour que le centre de détention leur permette de le ramener chez lui. Ils l’ont effectivement ramené chez lui après avoir payé la somme de 4 000 yuans en liquide en guise de "caution de garantie."

Liu Jingbing, Chef de la Division de la Sécurité Nationale de la ville de Laizhou: 86-535-2289252 (domicile), 86-13589811377 (portable)
Song Junhua, chef du Commissariat de police de la ville de Laizhou: 86-13589887766 (portable), 86-535-2289111 (bureau)
Yang Xuandi, chef du Bureau 610 de la ville de Laizhou: 86-535-2238791 (domicile)
Yu Zhibin, chef du Bureau 610 de la ville de Laizhou: 86-535-2289249(domicile)
Bureau de la Division de la Sécurité Nationale de la ville de Laizhou: 86-535-2289249
Chef de Bureau du Tribunal: 86-535-2212674
Bureau du Tribunal: 86-535-2212752
Tribunal Criminel Court: 86-535-2212872
Zheng Yueqiang, adjoint au chef du tribunal, en charge de ce cas : 86-13356902336 (portable)


Le 4 février 2007


Date de l'article original : 18/2/2007

Traduit le 2/11/2007

Version Chinoise disponible à :
http://www.minghui.org/mh/articles/2007/2/5/148331.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.