Dénoncer les crimes commis par les fonctionnaires du Camp de Travaux Forcés de Changlinzi dans la province du Heilongjiang

Le 15 mars 2004, plus de dix pratiquants de Falun Gong, dont M. Liu Quanguo, M. Pan Mingzhen, M. Zhang Delong et M. Piao Wansheng, ont été torturés dans le Camp de Travaux Forcés de Changlinzi. Le chef du bureau de rééducation du camp, Wang You et le chef adjoint de la Troisième Division, Ji (dont le nom de famille est inconnu) ont essayé de forcer les pratiquants à écrire les href=http://fr.clearharmony.net/articles/200411/16974.html>
trois déclarations
, renonçant au Falun Gong. Après que les pratiquants aient refusé, les gardiens ont ordonné aux détenus de les torturer. Les détenus ont immergé les pratiquants dans l'eau glacée pendant longtemps; ils les ont forcés à s'agenouiller sur et entre deux tabourets, et les ont battus et rossés lorsque les tabourets bougeaient.

Le 20 avril 2004, M. Pan Mingzhen, alors transféré à la Première Division, est resté déterminé face aux mauvais traitements. Lorsqu'il a refusé de travailler des heures supplémentaires, le chef adjoint Yang Yu l'a battu, le poussant parterre et le choquant avec un bâton électrique durant près de 20 minutes. M. Pan a crié: "Falun Dafa est bon" pour protester contre cette persécution.

Le 23 mars 2005, M. Pan Mingzhen, alors transféré à la Cinquième Division, a été vu par le chef d'équipe, Zhao Shuang, en train de href=http://fr.clearharmony.net/articles/200411/16974.html>
clarifier la vérité
, aux détenus. Zhao a ordonné à plusieurs détenus de le traîner dans son bureau et l'a battu. M. Pan n'a pas abandonné. Il a continué de clarifier la vérité même lorsque deux de ses dents ont été cassées à cause des coups. Maintenant, certains gardiens et détenus savent que "Falun Dafa est bon" suite à sa clarification de la vérité.

Le 3 janvier 2007, M. Pan Mingzhen a été relâché après son emprisonnement illégal. Il a crié "Falun Dafa est bon" dans l'embrasure de la porte à sa sortie. Le chef adjoint de la division, Qiang Shengguo l'a frappé deux fois au visage et lui a donné deux coups de poing sur la poitrine, le menaçant de le garder au camp. Il a été cogné avec tant de force que M. Pan souffre encore de douleurs à la poitrine. Avec dignité, M. Pan a quitté le Camp de Travaux Forcés de Changlinzi.

Le 21 janvier 2007
Catégorie : témoins oculaires
Version chinoise disponible à:
http://www.minghui.org/mh/articles/2007/1/22/147392.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.