Complément d’information concernant la mort de Wen Yingxin

A environ 3h l’après midi du 7 août 2006, Wen Yingxin, une pratiquante de Dafa de Shenyang City, dans la province du Liaoning, a été dénoncée aux autorités alors qu’elle affichait des informations sur le Falun Gong dans la communauté de Xiaobei, district de Dadong, Shenyang City. A la suite de quoi, elle a été emmenée par les officiers de police du Commissariat de police de Xiaobei. Le 8 août, elle a été envoyée au Centre de détention de Shenyang City.

Depuis ce jour, Wen Yingxin a fait une grève de la faim pour protester. Du 8 au 16 août, elle a été gavée de force dans le Centre de détention de l’agglomération de Shenyang. Le 16 août, elle a été torturée jusqu’à ce qu’elle soit dans un état critique et envoyée à l’Hôpital N°739 de l’agglomération de Shenyang. Pour se soustraire à leurs responsabilités, le centre de détention s’en est débarrassée en la renvoyant au Commissariat de Police de Xiaobei sous prétexte que ses antécédents n’étaient pas transférés au centre de détention. Vers les cinq heures du soir, le jour où elle a été envoyée à l’hôpital, sa famille a été prévenue par le Commissariat de Police. Lorsque les membres de sa famille se sont précipités à l’hôpital, il ont trouvé Wen Yingxin étendue sur un lit de malade avec un tube à oxygène. L’électrocardiogramme exhibait une ligne plate. Elle a perdu conscience et est décédée à 22h.

Le Centre de detention de l’agglomération de Shenyang, le Commissariat de Police de Xiaobei, et l’Hôpital N°739 ont refusé de donner un certificat médical à la famille. L’hôpital n’a fait que leur demander de signer la déclaration écrite de mort. La notice déclarait un désordre ion et une défaillance rénale résultant en la mort.

La nuit où elle est morte, sa dépouille a été envoyée au Parloir funéraire de Wenguantun ,un arrangement de la police. Elle est restée là plus de 20 jours. La police a payé les frais soit plus de 1000 yuan.

Pendant les 20 jours, ses proches sont allés demander justice au Centre de détention de Shenyang. Un garde les a reçus. Il a éludé la discussion concernant le gavage forcé de Wen Yingxin dans le centre de détention, et n’a fait que montrer une cassette vidéo enregistrée par le monitor à l’intérieur de la cellule. Le film avait été morcelé après coup, et ils n’ont pu trouver là aucun indice. Les autorités du centre de détention ont prétendu que Wen Yingxin était morte à l’hôpital, et qu’ils n’en portaient donc aucune responsabilité et ne pouvaient pas être accusés.

Sous les menaces des officiers de police et des gardes, la dépouille de Wen Yingwin a été incinérée au début du mois de septembre.


Version chinoise disponible à:
http://www.minghui.ca/mh/articles/2006/9/28/138765.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.