Mme Tian Ruiying, pratiquante dans la ville d'Anqiu, Weifang, province de Shandong, est décédée en raison de la persécution

Mme Tian Ruiying, la cinquantaine, était pratiquante de Falun Gong dans le village de Dajingezhuang, village d'Anqiu, Anqiu city, Weifang, province de Shandong. Son mari, Yu Shengquan, qui a environ 53 ans, a été illégalement condamné au travail forcé pendant trois années en raison de sa foi immuable en « Vérité, Compassion, Tolérance. » Il a été libéré au début de cette année. Son fils est marié et sa fille souffre d'une maladie mentale. Avant de pratiquer le Falun Gong, Mme Tian Ruiyang était sous beaucoup de pression en raison de sa propre maladie et du fait qu’elle devait prendre soin de sa fille malade. Après qu'elle ai commencé à pratiquer le Falun Gong avec son mari, elle a regagné sa santé. Voyant cela son fils soutenait beaucoup sa pratique. L'état mental de sa fille s'est aussi considérablement amélioré. La famille entière a beaucoup bénéficié. Leurs parents et voisins ont tous su que Falun Dafa avait apporté ces avantages à leur famille. De plus en plus de gens ont commencé à pratiquer le Falun Gong. Avant le 20 juillet 1999, il y avait presque mille personnes qui pratiquaient le Falun Gong dans le village où Mme Tian vivait et dans des régions adjacentes.

Après que le régime du PCC et Jiang Zemin aient commencé à persécuter le Falun Gong le 20 juillet 1999, Mme Tian est allée à Pékin deux fois pour demander justice, en 1999 et en 2000. Elle a été emprisonnée et persécutée dans un centre de lavage de cerveau dans la ville d'Anqiu et au centre de détention d'Anqiu city. Après, parce qu'elle persistait dans sa foi en clarifiant la vérité aux gens, elle a été harcelée, surveillée, menacée pendant une période prolongée, et sa maison a été fouillée et ses biens confisqués.

Le mari de Mme Tian's a été condamné au travail forcé pendant trois années au début 2003 et il a été emprisonné et persécuté dans le camp de travail de Cangle. Pendant cette période, Li Shouchen, le chef du commissariat d'Anqiu, l’officier de police Jia Baochen, et quelques autres personnes ont persécuté Mme Tian plus sévèrement, ce qui a effrayé sa fille et a causé la détérioration de la maladie de sa fille. Son fils a vécu dans la crainte, et leurs vies étaient très difficiles.

Au début de 2006, son mari a été libéré, mais ils étaient encore souvent harcelés et menacés. En avril 2006, les membres du PCC de la ville d'Anqiu sont venus chez la famille de Mme Tian et ont essayé de les persécuter et de leur prendre leurs livres de Dafa. La famille a refusé de coopérer. Cette fois, la persécution que Mme Tian a soufferte a rendu le bas de son dos tellement douloureux qu'elle ne pouvait pas se déplacer. Sa capacité d'étudier la Loi et de pratiquer les exercices du Falun Gong a été sévèrement interférée. Le 20 août 2006, elle est morte en raison de la persécution par le PCC pendant une longue période.


Version chinoise disponible à:
http://minghui.ca/mh/articles/2006/8/25/136370.html


Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.