Gagner le respect par la tolérance

Peinture classique : paysage de rivière


Avec la générosité et la magnanimité, une personne tolérante et qui se contient gagnera le respect et l'affection des autres. Une personne insignifiante tiendra les autres à distance.


Il y avait une fois un homme nommé Huang Xian,(ou Shudu) qui vivait dans le Comté de Runan District de Shenyang lors de la Dynastie Est des Han. Sa famille n'avait pas de fortune et son père était vétérinaire. Bien qu’une personne pauvre et modeste, Huang Xian avait gagné le respect de hauts fonctionnaires, d’ intellectuels connus et bien d’autres grâce à sa connaissance, à son noble caractère et particulièrement à cause de son extraordinaire tolérance.


Huang Xian avait un grand ami, Yuan Liang qui était aussi très vertueux. Un jour, Guo Linzong, un célèbre érudit en littérature au collège impérial, vint visiter Runan. Il commença par rendre visite à Yuan Liang mais il quitta bientôt sa maison. Puis il se rendit chez Huang Xian et y resta plusieurs jours. Quand Gao Linzong lui en demanda la raison, il dit: La tolérance de Yuan Liang est comme un clair printemps, mais celle de Huang Xian est comme un lac géant, trop grande pour être troublée même quand elle est dérangée. C'est incommensurable. "


Xun Shu, un autre érudit en littérature, vint à Runan de Yingchuan afin de rencontrer Huang Xian. Xun Shu commenta que Huang Xian devrait être son professeur. Quand Xun Shu arriva chez son ami Yuan Liang, il lui demanda: "Savez-vous qu'il y a Yan Zi (un savant réputé pour son intégrité) dans votre région ?" Yuan Liang répliqua: Vous devez avoir rencontré Huan Xian, non ?" Nous pouvons voir de cette conversation que le caractère moral de Huang Xian avait une grande influence dans sa ville natale.

Chen Fan, qui vivait aussi à Runan, a un jour dit à son collègue Zhou Ju: "Je n'ai pas vu Huang Xian depuis un moment et mes pensées mesquines et cupides sont apparues de nouveau." Plus tard Chen Fan devint un fonctionnaire de haut niveau au sein du gouvernement royal. Quand il se rendait à la cour impériale, il observait: "Si Huang Xian était ici, comment cela pourrait-il être mon tour de porter le ruban de soie adjoint au sceau de fonctionnaire." Mais Huang Xian ne cherchait ni la renommée ni la richesse. Son ambition n'était pas d'être un fonctionnaire de haut rang. Bien qu'ayant été sollicité pour le devenir , il rejeta toutes les offres.


Version chinoise

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.