Après avoir rencontré le député du parlement européen, Niu Jinping a été surveillé, son épouse Zhang Lianying se trouve dans une situation délicate (Photos)

Le 21 mai 2006, les pratiquants de Falun Dafa de Pékin, Niu Jinping et Cao Dong ont surmonté de nombreux obstacles dans le but de rencontrer M. Edward. McMillian-Scott, le vice-président du parlement européen, qui visitait Pékin pour faire le point sur la situation des droits de l’homme en Chine. Les pratiquants lui ont parlé de la persécution des pratiquants de Falun Gong par le PCC, en particulier du prélèvement d’organes sur des pratiquants de Falun Gong en vie, pour le profit. Trois jours plus tard, le 24 mai, la police locale, le chef du Bureau 610 et le personnel du comité résidentiel ont harcelé Niu Jinping à son domicile.

. Zhang Lianying avec sa fille avant son arrestation. Elle est maintenant défigurée suite à la persécution Niu Jinping et sa fille

En entrant dans la pièce, les agents de police l’ont questionné: ‘’ Où etes-vous allé durant les deux derniers jours? Qui avez vous vu ? Avez vous rencontré des étrangers ?’’ Niu Jinping a répondu : ‘’Je dis à toutes les personnes que je rencontre que Falun Dafa est bon, qu’ils soient chinois ou non, et je leur parle de l’injustice de la persécution.’’ Ils ont continué à questionner : ‘’ Comment l’avez vous rencontré (M. McMillian-Scott) ? ‘’Où vous etes vous rencontré ?’’ Niu Jinping a résisté à l’interrogatoire avec un esprit droit. Une semaine plus tard, la police locale est revenue et a demandé à Niu Jinping de signer leurs notes d’interrogatoire. Niu Jinping leur a dit : ‘’ Vous êtes ceux qui tuez les gens, et vous me demandez de signer quelque chose ?’’ Il a refusé de signer. Bien qu’il soit encore chez lui, la police le maintient sous étroite surveillance.

Le 20 avril 2006, la police a secrètement transféré l’épouse de M. Niu, Zhang Lianying, dans le camp de travaux forcés pour femmes de Pékin, sans le lui notifier. Les autorités du camp de travail ne lui ont autorisé aucun contact avec les autres pratiquants de Falun Gong, et l’ont immédiatement placée en confinement solitaire pour une persécution grave. Un an plus tôt, Zhang Lainying, occupée à élever sa fille la plus jeune, avait été déjà arrêté. Elle a mené une grève de la faim pendant plus d’un an et se trouve dans une condition critique. Elle ne se trouve plus dans le camp de travaux forcés pour femmes de Pékin, et sa situation actuelle est inconnue.

Niu Jinping a perdu son emploi et n’a pas d’autres revenus, ainsi, il a du vendre ses biens pour payer ses dépenses vitales. Cependant, les fonctionnaires du camp de travail ont dépensé tout l’argent qu’il avait déposé pour les besoins de son épouse, alors qu’elle était dans le camp de travail, et il restait seulement 17 yuans. La police appelle Niu Jinping tous les mois et exige de l’argent, extorquant de grosses sommes à chaque fois pour les ‘’dépenses’’. Leur excuse est que depuis que Zhang Lianying est en grève de la faim, ils doivent acheter des injections nutritionnelles pour maintenir sa santé, mais ils n’ont jamais fourni de reçu ni n'ont laissé, lui ou leur plus jeune fille, la voir.

Niu Jinping, son épouse Zhang Lianying et leur fille plus âgée Niu Dan sont tous pratiquants de Falun Dafa. Depuis le 20 juillet 1999, simplement parce qu’ils croient en ‘’Authenticité, Compassion, et Tolérance’’ et disent aux gens les faits sur Falun Dafa, leur famille entière a enduré la persécution inhumaine du PCC, pendant plus de sept ans.

Niu Jinping est âgé de 52 ans. Il vit à Liugangnanli, Xiangheyuan dans le district Chaoyang de Pékin. Il travaillait dans une entreprise d’acier basée à Pékin. En octobre 1999, la police de Pékin l’a envoyé dans un hôpital psychiatrique, où on lui a injecté de force, une drogue inconnue. Avec l’aide d’un médecin qui ne croyait pas qu’il était malade mentalement, il a été finalement relâché. Depuis ce temps, il a été arrêté, détenu et son domicile a été pillé à plusieurs reprises.

En juin 2000, Niu Jinping a été arrêté par la police locale et condamné à deux ans de travaux forcés pour s’être associé avec des pratiquants de Falun Dafa, à Jiamusi, province de Heilongjiang. Alors qu’il était emprisonné dans le camp de travaux forcés Jiamusi, Niu Jinping a refusé d’abandonner ses croyances et a mené une grève de faim à long terme jusqu’à ce qu’il devienne très émacié. Son corps porte encore des cicatrices des brûlures contractées alors qu’il était torturé avec des matraques électriques dans le camp de travail.

Lorsque la condamnation de deux ans aux travaux forcés de Niu Jinping a été accomplie, plutôt que de le relâcher, les agents du poste de police Xiangheyuan l’ont emmené secrètement dans un centre de lavage de cerveau, sans le dire à sa famille. Dans le centre de lavage de cerveau, Niu Jinping a été de nouveau, soumis à la torture, y compris à la privation de sommeil. Durant la longue détention de Niu Jinping, sa mère âgée de plus de 70 ans, attendait chaque jour anxieusement son retour et dans sa détresse, le confondait souvent avec des étrangers dans la rue.

La fille la plus âgée de Niu Jinping, Niu Dan a aussi été arrêtée à plusieurs reprises. Elle a été détenue en 2000, encore adolescente, dans le camp de travaux forcés pour femmes de Pékin pendant un an, puis a été envoyée dans un centre de lavage de cerveau, pour une persécution plus poussée.

L’épouse de Niu Jinping, âgée de 46 ans, Zhang Lianying était fonctionnaire de division dans le Groupe Changda de Chine et comptable confirmée. Depuis 1999, elle a été arrêtée sept ou huit fois, et elle a pu, à chaque fois, s’échapper avec un esprit droit. En 2001, Zhang Lianying a été condamnée à deux ans de travaux forcés et fut brutalement torturée dans le camp de travaux forcés pour femmes de Jiamusi, province de Heilongjiang. Elle a mené une grève de la faim sur une longue période. Alors qu’elle était près de la mort après 80 jours de grève de la faim, la police l’a renvoyée à Pékin, l’a laissée au poste de police et ils sont partis. En 2002, elle a été arrêtée par les agents du bureau de la sécurité nationale et envoyée dans le centre de lavage de cerveau de Tongzhou à Pékin, puis dans le centre de formation légale de Daxing à Pékin, et finalement à l’Hôpital de la police de Pékin, où elle a été soumise à des abus physiques et mentaux. Après sa libération, les agents du ‘’Bureau 610’’, la police et le comité résidentiel l’ont suivie et ont continué à harceler sa famille entière.

A 8:30 heures, le 14 juin 2005 Wang Jing, le directeur du poste de police Xiangheyuan, a emmené plus de dix agents de police au domicile de Zhang Lianying, qui a été violement mis à sac. Bien que n’ayant aucune preuve et ignorant les cris du bébé qui était encore allaité, ils ont poussé de force Zhang Lianying dans un véhicule et l'int illégalement condamnée à trente mois de travaux forcés et envoyée dans la division de répartition de Tuanhe à Pékin. Zhang Lianying a fermement refusé d’abandonner Falun Gong ou de coopérer avec les ordres et commandes des persécuteurs ;elle a commencé une grève de la faim dans le centre de détention qu’elle a continué dans la division de répartition.

Zhang Lianying a souffert dix mois d’abus terrible dans la division de répartition du camp de travaux forcés de Pékin. L’agent Zhang Dongmei a ordonné à huit prisonniers de fouetter continuellement Zhang Lianying avec des tapes-mouches pendant plus de dix heures par jour. Durant cette période, ils n’ont lui ont jamais permis de se laver ou d’utiliser les toilettes, ainsi, elle n’eut pas d’autre choix de se soulager dans ses pantalons, même durant ses menstruations. Ses persécuteurs l’ont soumise à la privation de sommeil, l’ont suspendue par le cou durant de grandes périodes, ses doigts de pieds touchant simplement le sol, tordirent son corps et l’attachèrent à un banc de bois pendant de nombreuses heures. Elle endura la souffrance toute la journée. Son corps entier était couvert de cicatrices et de blessures ; sa tête et son visage portaient beaucoup de cicatrices de prés de 3 centimètres de long ; ses yeux saignaient, elle devenait sourde et son visage était défiguré au point qu’elle était à peine reconnaissable. N’importe quel mouvement lui causait de la douleur, elle devenait distraite, et sa vie était en danger.

Niu Jinping, une fois, rendit visite à Zhang Lianying dans la division de répartition, portant leur plus jeune fille emmaillotée dans des vêtements. Lorsqu’il vit que sa femme était défigurée et était gravement malade, il se rendit partout faire appel, demandant le sauvetage de sa femme. Cependant, aucun département n’osait accepter ses appels. Un fois que les membres du personnel apprenaient que le cas concernait Falun Gong, ils refusaient d’aller plus loin. Cependant, partout où il se rendait, il clarifiait la vérité et gagna la compréhension et le soutien de beaucoup de personnes. Quelques-uns d’entre eux étaient du gouvernement local du PCC, du département judiciaire, d’autres organisations qui persécutaient directement Falun Gong, les avocats des droits de l’homme, des journalistes et autres. Quelques personnes ont fait un pas en avant pour l’aider dans ses efforts pour assurer la libération de son épouse.

Alors que Zhang Lianying était détenue dans la division de répartition. Niu Jinping a reçu occasionnellement des appels téléphoniques et des lettres de sa part, et il a été autorisé à lui rendre visite à deux reprises. Durant une période de quatre mois, il a seulement passé dix minutes avec son épouse. Quelquefois, on ne lui disait qu’il pouvait voir sa femme qu’après que la date de la rencontre était déjà passée

A ce jour, Zhang Lianying a mené une grève de la faim depuis plus d’un an. Elle n’avait volontairement pas mangé depuis quelques jours avant d’être transférée de la division de répartition jusqu’au camp de travail. Elle a continué sa grève de la faim depuis son entrée dans le centre de détention, et il n’y a pas de nouvelles récentes sur sa situation actuelle.

L’expérience amère de la famille de Niu Jinping est typique de la persécution des pratiquants de Falun Dafa et de leurs familles par le PCC. Parmi les pratiquants que Niu Jinping connaît, plus de 30 ont été tués dans la persécution. Certains ont été battus à mort par la police et sont morts de façon très tragique.

Nous appelons d'urgence la communauté internationale, les fonctionnaires du gouvernement et toutes les personnes dans le monde, à prêter attention à la situation critique de la famille de Niu Jinping, particulièrement en ce qui concerne la grave maladie de Zhang Lianying, et d’utiliser tous les moyens nécessaires pour assurer sa libération. Nous demandons à une coalition internationale d’envoyer des enquêteurs dans le camp de travaux forcés pour femmes de Pékin dés que possible, afin de découvrir la situation actuelle de Zhang Lianying. Le PCC est responsable de la situation critique de Zhang Lianying et doit assurer sa sécurité. Nous demandons sa libération immédiate.

Wang Jing, Directeur du poste de police Xiangheyuan: 86-10-64660050
District Chaoyang de Pékin 610: 86-10-6589-2288 ext. 320, 322
Agent Bai, Bureau 610: 86-13601255959 (portable)
Division de répartition Tuanhe de Pékin: 86-10-61291199
Zhang Dongmei, chef de la 9eme brigade : 86-13661000078 (portable)
Li Jirong, Dirigeant, et Zhu Xiaoli, Dirigeant adjoint, camp de travaux forcés pour femme de Pékin: 86-10-60278899

Camp de travaux forcés pour femmes du district Daxing, comté Daxing, Ville de Pékin
Code postal : 102609


Version anglaise disponible à : http://en.clearharmony.net/articles/200608/35098.html
Version chinoise disponible à :
http://minghui.ca/mh/articles/2006/8/11/135343.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.