Contenir son auto-satisfaction dans un poste public, s'abstenir d'une vie de confort et d'arrogance

 


Pendant la dynastie Sui, dans ce qui est aujourd'hui la province du Hebei, vivaient M. Zheng, son épouse Mme Cui et leur fils, Shanguo. À un très jeune age, Shanguo perdit son père, qui combattit et mourut dans une bataille pour son pays. Sa mère se retrouva seule pour l'élever. L'histoire a enregistré que sa mère était la plus vertueuse et la plus capable des dames, qui maintint une haute intégrité morale après la mort de son mari, elle lisait beaucoup l'histoire et la literature, et était familière avec les stratégies de gouvernement.


À l'age de 14 ans, Zheng Shanguo, avec le noble rang hérité de son père devint le gouverneur provincial féodal de l'état de Yi et le préfet de Lu Eparchy. Lorsque Shenguo se rendait au tribunal pour s'asseoir et juger des affaires publiques, sa mère s'asseyait sur un tabouret derrière un rideau au fond de la salle et elle écoutait attentivement comment son fils analysait chaque situation et rendait sa décision. Chaque fois que Shanguo ne parvenait pas à un jugement équitable où se mettait en colère durant les procédures, sa mère sitôt rentrée chez elle se cachait sous une couette pour pleurer sans rien manger de la journée entière.


"Je ne suis pas en colère contre toi," disait -elle à son fils. " j'ai plutôt honte de moi-même! " Ton père était honnête et droit et il n'utilisait jamais son poste public pour un gain privé. Il se sacrifiait pour le pays. J'espère que tu tiendras fermement aux principes de ton père. " elle lui disait aussi: " En tant que mère, trop d'amour et trop peu de sévérité de ma part ont eu pour conséquence que tu négliges la vertu aux dépens des enseignements confucianistes et négliges les principes de ton père. Si les choses continuent ainsi, comment pourras tu porter la toge de la justice et être loyal envers ton pays? Tu pourrais même miner la tradition de notre famille et violer la directive d'un serviteur public. Si tel est le cas, comment pourrai-je encore faire face à ton père à ma mort ? "


Bien que son fils eut un poste élevé et un gros salaire, Mme Cui ne devint jamais arrogante, ni n'appréciait même la richesse. Au lieu de cela, elle s'est positionnée comme un exemple pour les autres en continuant sa vie de dur labeur et de frugalité.


Cependant Shanguo avait du mal à comprendre pourquoi, jour après jour sa mère filait et tissait tard dans la nuit. Elle lui disait " Ton père a fait le souhait de distribuer ses surplus de richesse aux parents et aux amis. Comment pourrai-je apprécier la richesse seule? Le filage et le tissage sont le devoir d'une dame. Chacun, qu'il soit noble ou humble, a des devoirs. Sans remplir ses obligations, on se tourne vers une vie d'auto- satisfaction. Bien que ma compréhension des enseignements confucianistes soit superficielle, comment puis-je ruiner ma propre réputation?


Avec l'exemple de sa mère ainsi que ses instructions verbales, Zheng Shanguo devint diligent dans ses devoirs, il maintenait un bon contrôle de lui-même, et se gardait d'un comportement complaisant.


Finalement, il grandit et devint un fonctionnaire droit, incorruptible, et honnête. Le moment venu, l'empereur Yang envoya une délégation l'honorer pour son service altruiste du public en lui accordant le rang de" Seigneurie"

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.