Mon expérience de lâcher prise des attachements dans la période de cultivation de la rectification de la Loi - Partagé à la Conférence d'Atlanta

Bonjour Maître, bonjour à mes compagnons de pratique,

Aujourd’hui, je suis heureux de partager avec tous mes récentes expériences de cultivation en lâchant prise des attachements dans la période de cultivation de la rectification de la Loi.

Nous savons tous qu’une conférence de partage d’expériences est une bonne opportunité pour que les pratiquants partagent l’étude, partagent la cultivation, et fassent ensemble des progrès afin de suivre l’avancée de la rectification de la Loi. Le partage des pratiquants est très important pour le succès d’une conférence de partage d’expériences. Par conséquent, j’ai voulu écrire mon expérience de cultivation pour soutenir cette conférence. Mais j’étais à court de mots lorsque j’ai voulu commencer à écrire. En pensant à mes attachements, aux mauvaises choses que j’avais faites et aux obstacles que je n’avais pas surmontés, je me suis dit que ma cultivation était trop médiocre et que je ferais mieux de ne rien écrire de crainte d’influencer négativement les autres pratiquants.

Par la suite, j’ai échangé avec une pratiquante qui a dit que le processus d’écrire une expérience de cultivation était le processus de se purifier nous-mêmes et de nous débarrasser des attachements. Nous ne voyons pas certains de nos attachements, mais en écrivant, nous les reconnaîtrons et nous en débarrasserons. Elle a également partagé avec moi l’ expérience d’un autre pratiquant. Ce pratiquant a reconnu ses attachements alors qu’il écrivait et il a vu plus clairement ses insuffisances et ses failles, il a donc pu renoncer à ses attachements et avancé de façon plus déterminée et droite sur le chemin de la rectification de la Loi.

Echanger avec elle m’a beaucoup apporté. J’ai pensé que je devais écrire mon expérience de cultivation. Je devais exposer ces attachements, les distinguer et ainsi m’en débarrasser à travers l’étude de la Loi. J’espère aussi que d’autres pratiquants pourront tirer la leçon de mes erreurs et que nous nous élèverons ensemble.

J’avais toujours pensé que je n’étais pas attaché à l’argent. Avant de commencer à cultiver et pratiquer, je prenais déjà légèrement les questions d’argent, et encore plus légèrement après avoir obtenu la Loi. Lorsque les projets de rectification de la Loi nécessitaient de l’argent, je donnais mes économies dans hésitation tant que pouvais assurer mes besoins vitaux élémentaires. Je pensais que même si j’avais assez d’argent pour acheter un maison, je ne l’aurais pas acheté. J’aurais dépensé tout l’argent pour les choses de la rectification de la Loi.

Cependant, il existait encore dans mon esprit un attachement restant aux intérêts personnels, et bien que je vus capables d’avoir des pensées droites et d’agir avec droiture dans certaines situations, je ne pouvais pas bien faire dans d’autres. Je ne reconnaissais pas ces attachements, mais les anciennes forces les ont clairement vus. Elles ont pris avantage de mes omissions et arrangé de grandes tribulations avec m’excuse de m’aider à m’élever. Dans ces tribulations, j’ai perdu mon emploi et ai été confronté à une crise. Dans une telle situation, l’attachement aux intérêts personnels a été manifesté particulièrement vivement.

Par exemple, lorsque j’installais des antennes satellites avec d’autres pratiquants, je calculais combine je pourrais gagner après l’installation et espérais pouvoir tout avoir pour moi. Je ne considérais que mon intérêt personnel sans envisager les choses de la perspective d’autrui. Par la suite ça en est arrivé au point où je ne voulais plus les installer avec les pratiquants parce que je pouvais gagner de l’argent en le faisant tout seul. J’ai complètement oublié que j’étais un pratiquant. En conséquence, j’ai eu de grands conflits avec les autres pratiquants parce qu’ils ne voulaient pas travailler avec moi.

Cet attachement s’est aussi manifesté lorsque j’ai travaillé à la publicité du journal Epoch Times. Les pratiquants de Dafa utilisent la forme des médias pour valider la Loi, clarifier la vérité et sauver les êtres à grande échelle. Je connais l’importance du journal, et j’ai essayé de traiter les clients comme des vies à sauver, mais à cause de mes attachements à l’argent, j’ai commencé à penser combien d’argent je pouvais faire en vendant des annonces. Parfois, il était plus efficace de vendre des publicités si deux pratiquants travaillaient ensemble, mais je ne voulais pas partager le revenu avec d’autres pratiquants. Je suis donc allé vendre des annonces seul et j’ai échoué. Je me suis senti coupable d’avoir causé des pertes à un projet de Dafa et des pertes dans le salut des êtres ? J’ai eu honte et me suis senti indigne devant le salut compatissant du Maître.

J’ai découvert que dans un bon environnement, on ne pouvait pas découvrir certains attachements, mais lorsque l’environnement n’était plus si bon, ces attachements montraient leur nez. Il est arrivé que je ne sois pas capable de vendre une annonce, mais qu’un autre pratiquant la vende et je me suis alors senti déstabilisé et jaloux. Je me suis demandé à moi-même pourquoi d’autres pratiquants pouvaient y arriver mais pas moi. Il semblait que je n’en avais pas la capacité et que je doive abandonner ce travail et faire autre chose. En repensant à cette expérience, j’ai réalisé qu’il était peut-être vrai que je n’avais pas la capacité, mais que ça ne devait pas être une raison pour ne pas bien faire, ni la justification de me sentir jaloux. Nous étions en train de faire la chose la plus droite et le fashen du Maître et d’autres divinités droites nous protégeaient constamment. La clé était d’élever où non son xinxing. Maître nous aidera aussi longtemps que nous élevons notre xinxing.

Parce que je n’avais pas abandonné l’attachement aux intérêts personnels, les forces anciennes ont saisi mon omission et m’ont persécuté financièrement. J’étais attaché à l’argent, mais l’attachement ne m’a pas apporté d’argent. Au contraire, ma situation financière s’est détériorée au point que je ne pouvais plus payer les factures et ai du emprunter de l’argent à d’autres pratiquants. Durant cette tribulation, Maître m’a donné plusieurs fois des indications, mais à cause de mes attachements, je n’ai pas pu étudié la Loi avec un cœur calme sans parler de regarder en moi-même. Je ne pouvais pas franchir la tribulation ni trouver un emploi. Quelque fois je me demandais pourquoi les autres trouvaient un emploi mais pas moi. Je ne pouvais pas m’éveiller et arrivais à peine à cultiver. Mais j’ai le cœur de cultiver et pratiquer. Parce que j’avais cette pensée, le Maître miséricordieux m’a aidé de nouveau et arrangé que je trouve un travail dans une université de l’Alabama.

Cette leçon m’a permis de reconnaître que les forces anciennes avaient arrangé des tribulations destructives. Elles ont vu mes attachements à l’argent et m’ont fait rencontrer des problèmes financiers. Elles ont rendu ma situation de pire en pire, au point que je pouvais plus subvenir à mes besoins. Ces tribulations destructrices m’ont fait perdre l’environnement élémentaire pour bien faire les trois choses et suivre le processus de la rectification de la Loi. La conséquence de leur soi-disant tests, est qu’elles peuvent rendre les pratiquants persécutés incapables de surmonter les arrangements pervers, et par conséquent échouer à sauver les êtres. Leurs arrangements ont interféré avec la rectification de la Loi et sont en fait en train de détruire les gens. Comme c’est pervers ! Maître ne reconnaît pas les arrangements des forces anciennes et nous a dit de ne pas les reconnaître. Lorsque nos pensées droites ne sont pas assez forte pour nier ces arrangements et sortir des tribulations, Maître endure pour nous encore et encore simplement parce que nous avions une pensée d’essayer d’être diligent.

Après que je sois allé en Alabama, je n’ai plus eu à faire face aux tribulations financières, mais d’autres attachements et notions humaines sont apparus. Un pratiquant m’a fait de nombreuses suggestions par compassion. Il m’a indiqué mes insuffisances pour m’aider à m’améliorer. Au début, j’ai pu l’accepté et l’ai remercié de m’avoir indiqué mes problèmes. Mais de plus en plus je n’ai plus voulu le savoir. En particulier lorsqu’il a dit : " C’est la troisième fois que je te rappelle cela, mais tu ne t’es pas corrigé. " J’étais furieux. J’ai pensé : " pourquoi n’as tu aucune compassion pour moi et pourquoi ne me sauves tu pas la face. " Peut-être qu’il a vu ma mine s’allonger et n’a pas osé pointer mes insuffisances une fois de plus de crainte de blesser ma " dignité. "

En fait, c’est mon attachement à rechercher le " renom ". J’aimais entendre les bonnes choses et n’aimais pas entendre les mauvaises. Je suis facilement déstabilisé par les critiques. Par la suite j’ai réalisé que le pratiquant était en train de m’aider. Comment pouvons nous nous débarrasser de l’attachement lorsque nous le dissimulons et le recouvrons ? Je voulais alors dire à ce pratiquant : " S’il te plaît vas y pointe mes attachements et ne tiens pas compte de ma réaction. Parce que mon être véritable espère que tu fasses ainsi. Ce moi en colère n’était pas mon vrai moi. C’était un faux moi fait de karma et de mauvaises notions humaines. "

Parfois, lorsque je faisais des choses pour valider la Loi, j’étais complaisant. Je me sentais satisfait de moi-même et pensais que j’étais formidable. En fait je n’aurais pas pu l’accomplir sans le soutien du Maitre. Et probablement je n’aurais pas même pu résoudre la crise de subsistance sans le soutien compatissant et l’attention du Maître. De plus j’ai fait ça avec l’aide des autres pratiquants. De nombreux pratiquants ont travaillé ensemble pour le faire. Il n’y avait rien dont je puisse être satisfait.

Pourquoi avais-je autant d’attachements ? Et pourquoi ne pouvais pas m’en débarrasser ? La raison fondamentale était que je n’étudiais pas suffisamment la Loi. Même si j’étudiais la Loi, quelque fois je ne me concentrais pas sur ce que je lisais. Je ne me cultivais pas solidement. Je ne regardais pas en moi-même face aux conflits mais essayais au contraire de rejeter la faute sur les autres pratiquants. Par exemple, lorsque j’ai eu un conflit avec d’autres pratiquants à cause de mon attachement à l’argent, je disais : " Je sais que j’ai des attachements, mais toi aussi tu as des attachements", comme si les attachements des autres étaient la raison pour laquelle je ne laissais pas tomber mes attachements.

Maître a dit “je vais vous dire une vérité : tout le processus de la cultivation est un processus de constamment abandonner les attachements humains.” (Zhuan Falun). Et je pense que même si nous sommes dans la période de Cultivation de la rectification de la Loi et que nous sauvons les êtres, il est très important de lâcher prises des attachements. Sinon, ces attachements provoqueront pour nous des tests et des tribulations non nécessaires. Les forces anciennes contrôleront la perversité pour prendre avantage de notre omission. Ceci nous amènera non seulement des tribulations, mais aussi une perte dans notre salut des êtres.

Je savais très bien que j’étais sous la protection bienveillante et l’attention du Maître, mais j’étais loin d’être diligent. Maître a une bienveillance qui ne peut être décrite et n’abandonnera aucun disciple. Lorsque je ne m’éveillais pas, Maître me donnait constamment des indications. Lorsque les tribulations étaient au-delà de ce que je pouvais endurer, Maître l’a enduré pour moi. Comment pouvais-je ne pas être diligent ! j’assisterais Maître dans le monde humain et ferais ce que je dois faire.

Finalement, permettez moi de vous encourager tous avec un poème de Hong Yin II:


    Enlever les attachements

    Bien que les affaires de cultivation soient discutées

    Les attachements dans le cœur doivent être enlevés

    Ce qu’on abandonne n’est pas nous même

    Tout est folies dans l’illusion

    [traduction provisoire]

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.