A propos du mariage – 1ère Partie

Suivre la Relation Prédestinée et renforcer la bienséance

Les anciens croyaient que le mariage était prédestiné. Il y a un dicton chinois, « Il faut cent réincarnations pour amener deux personnes à naviguer sur le même bateau ; il faut mille ans pour amener deux personnes à partager le même oreiller. » Cela démontre à quel point la relation prédestinée entre mari et femme est importante. Dans un vaste monde humain, deux personnes qui ne se connaissent pas à l’origine sont capables de se rejoindre grâce à leur affinité prédestinée.

M. Li Hongzhi a dit dans Falun Buddha Fa (Enseignements aux Etats-Unis)

    « Dans la vie précédente une personne a fait une faveur à une autre personne et cette personne n’a pas pu la rembourser – peut-être qu’il était un petit fonctionnaire où était très pauvre dans cette vie. Il a grandement bénéficié de cette faveur, aussi a-t-il voulu la rembourser. Alors cela pourrait résulter en une relation prédestinée entre mari et femme. Cela pourrait aussi être que dans la vie précédente quelqu’un a aimé quelqu’un d’autre ou ils se sont aimés mutuellement, mais ils n’avaient pas cette relation prédestinée et n’ont pas pu former une famille, alors cela pourrait résulter en une relation prédestinée de mari et femme pour la vie suivante. »
    (Traduction non officielle de l’anglais)

L’interprétation la plus simple de l’amour est « l’amour entre l’homme et la femme. » En fait, le mot « amour » comme il est populairement compris est une notion moderne. De nos jours, la société humaine insiste sur la « personnalité » et le fait de se placer « soi-même » comme la plus haute priorité en toute occasion : aimer autrui et attendre qu’autrui nous aime, nos conceptions de l’amour émergent..

Dans des temps anciens toutes les règles de l’étiquette et la plus haute moralité et l’éthique limitaient les sentiments entre homme et femme. Le soi disant « amour » était basé sur le mariage. De cette façon, l’amour était équilibré stable et rationnel, et pouvait également être reconnu et hautement loué par la société et le gouvernement. Tout « amour » et « affection » en dehors du mariage était interdit et considéré comme incorrect.

Le mariage est un grand engagement dans la vie et pas un jeu d’enfant. Depuis que les « Six Rites » (c’est-à-dire la demande avec un cadeau d’accompagnement ; les enquêtes au sujet du nom de la jeune mariée ; l’indice de l’approbation divine ; la demande pour fixer le jour du mariage ; le protocole du jeune marié allant rencontrer la jeune mariée chez elle et l’escorter jusqu’à la maison du jeune marié) ont été établis dans la Dynastie des Zhou, ils sont devenus une tradition perpétuée par les gens lors des rites de mariage pendant des milliers d’années. Les personnes d’autrefois vénéraient les êtres divins, respectaient les gens qui suivaient la volonté du ciel et chérissaient le devoir filial. Par conséquent, lors de la cérémonie de mariage, la jeune mariée et le jeune marié montraient leur respect au ciel et à la terre pour avoir reconnu leur mariage, et montraient aussi leur respect à leurs parents pour gagner aussi leur reconnaissance.

Version anglaise disponible sur :
http://clearharmony.net/articles/200509/28796.html

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.