Comment j’ai commencé à pratiquer Falun Dafa

Mon nom est Joël. J’ai commencé à pratiquer Falun Dafa il y a tout juste un peu plus d’un an. Je suis ici pour partager quelques unes des raisons pour lesquelles Falun Dafa est devenu une part si importante de ma vie.

J’ai grandi dans une famille du sud de l’Italie au sang chaud, coléreuse. J’ai appris à me battre avec mes frères dès mon jeune age. J’ai travaillé avec mes frères presque chaque jour pendant les douze années passées dans notre entreprise familiale. Je ne savais pas que ma colère était un problème jusqu’à ce que rencontre Sharon.

Sharon était ma fiancée. Cela remonte à six ans. Sharon était une personne gentille. Jamais elle ne jurait ou ne levait la voix. Sharon avait l’habitude de chercher ce qu’il y avait de meilleur pour moi et se souciait réellement de moi. Je peux me rappeler combien Sharon aimait s’amuser, comment elle riait tout le temps.

Je me rappelle aussi lorsque je suis rentré à la maison après une dispute avec ma famille. Je voulais chercher toutes les raisons de me disputer avec Sharon. Mes mots abusifs, mauvais, blessants crachaient hors de ma bouche droit sur elle.

Jour après jour, je promettais à Sharon que je cesserai de me mettre en colère. Mais dés que Sharon faisait quelque chose avec laquelle je n’étais pas d’accord ou dés qu’elle n’était pas d’accord avec quelque chose que je faisais, ce puissant et incontrôlable sentiment de rage montait en moi de nouveau et j’explosais. Je ne pouvais stopper ma colère et ma tristesse, et finalement Sharon me quitta.

Ma vie malheureuse, coléreuse et insatisfaite a progressivement empiré. Je suis devenu victime de l’agitation de mon propre esprit. Je blâmais la société et ma famille pour tous mes malheurs. Des pensées de blâme, de dégoût et de négativité tempêtaient dans ma tête en un tourbillon de confusion. Je suis devenu esclave de mes dépendances. Cependant, peu importe combien de marijuana j’ai fumé, combien d’alcool j’ai bu, avec qui je dormais, combien d’argent j’avais gagné, combien de voyages j’avais fait, quels livres j’avais lu ou quel psychologue j’étais allé voir, je ne pouvais stopper mon insatisfaction de la vie ou ma colère.

Je voulais des réponses, mais je ne savais pas où me tourner. J’ai décidé d’appeler ma mère dont je savais qu’elle pratiquait Falun Dafa, pour lui demander de l’aide. J’avais été le témoin de changements fantastiques dans son attitude envers la vie depuis qu’elle avait commencé à pratiquer Falun Dafa. Je lui ai dit comment je me sentais, si confus et fatigué de tourner en rond dans les mêmes cercles vicieux de négativité encore et encore et que j’avais besoin d’aide. Maman sourit et me donna une copie du livre de Falun Dafa, Zhuan Falun. Avec tout son amour et sa compassion, elle me dit très simplement, ‘’ Commence à lire ce livre. Toutes tes réponses sont dans ce livre.’’

J’ai suivi le conseil de maman. J’ai commencé à lire le livre et fait les exercices de Falun Gong. J’ai promis de me consacrer à lire un peu le livre chaque jour, et même de faire la série complète des exercices deux fois par semaine durant les six prochains mois.

Zhuan Falun est le livre le plus difficile que j’ai jamais tenté de lire. Il me faisait réagir au quart de tour. Dés que je commençais à lire, des pensées de jugements et de doutes remplissaient mon esprit. Je jugeais et critiquais ce que je lisais. Je doutais de l’enseignement. Je trouvais toutes sortes de choses dans le livre avec lesquelles je n’étais pas d’accord. Je trouvais toutes sortes de choses qui allaient contre mes croyances. Je trouvais toutes sortes de choses que je ne comprenais pas. Plus je tentais de comprendre avec mon esprit intellectuel, plus je devenais perdu. Cela n’avait aucun sens pour moi. Cependant, j’étais déterminé à continuer jusqu’à mon but de six mois, ainsi quoique je rencontrais que je ne comprenais pas ou avec lesquelles je n’était pas d’accord, je mettais juste ces choses de côté et continuais à lire avec un esprit ouvert.

Aux trois quarts du livre, je sentais le pouvoir de Zhuan Falun. Je suis devenu conscient de traits de caractères en moi que je n’avais jamais perçu auparavant. J’ai vu que j’étais devenu une personne très angoissée, insatisfaite et égoïste. Je n’étais jamais été heureux avec ce que j’étais ou ce que j’avais. Je voulais toujours plus. Je jugeais et critiquais tous ceux que je rencontrais. Je considérais les personnes comme des objets pour mes propres besoins. Quels bénéfices pouvaient ils probablement me donner ? Est ce qu’ils étaient assez bon ? Pouvaient ils me faire gagner assez d’argent ?

Le but de ma vie était de m’efforcer et de me presser pour avoir plus d’argent, pour des choses plus grandes et meilleures, pour atteindre et lutter pour mon intérêt personnel et pour gagner le moindre intérêt. Je tentais constamment de gagner l’approbation des autres en vivant ma vie selon leurs attentes, alors que mes relations se finissaient en conflit parce que je jugeais et je critiquais durement ceux qui ne vivaient pas selon mon approbation et mes attentes.

Je me plaignais de ma vie et me battais avec les gens parce que j’avais appris à voir les autres comme des compétiteurs ou comme seulement un public pour mes propres mots et actions, et j’avais maîtrisé l’art de contrôler et de manipuler les gens pour mes propres besoins émotionnels et désirs égoïstes.

Falun Dafa a amené toutes mes saletés mentales et physiques profondément enracinées à la surface pour que les vois. Il m’a rendu conscient de qui j’étais et comment je vivais.

L’enseignement de base de Falun Dafa est simple : M’élever moi-même en vivant en accord avec les caractéristiques universelles de Zhen, Shan, Ren, Authenticité, Compassion et Tolérance que Falun Dafa enseigne sont les véritables caractéristiques de l’univers entier et de chaque être humain. Ne vous disputez pas avec les autres. Voyez les autres avec les yeux de la gentillesse et de la compassion. Diminuez vos attachements. Travaillez durement mais n’entrez pas en compétition et ne vous stressez pas pour un intérêt personnel. Acceptez et comprenez les autres pour ce qu’ils sont, regardez en vous pour vous cultiver vous même et vivez une vie pacifique. En tant que pratiquant, nous devons suivre les caractéristiques de l’univers plutôt que les standards des gens ordinaires. Si vous pouvez suivre ces caractéristiques, alors vous êtes une bonne personne.

Lorsque j’ai entendu pour la première fois ces mots, ils avaient une résonance si paisible. C’était la réponse que j’avais cherchée toute ma vie ! J’allais vivre selon ces lignes de conduite ! Avec cette nouvelle information, je me sentais comme une autre personne. Une personne bonne, une personne compatissante, une personne tolérante.

Le lendemain j’ai marché jusqu’à mon bureau avec ma nouvelle attitude. En moins de cinq minutes, mon frère a dit quelque chose qui m’a fait réagir. Je suis entré en rage et criais et hurlais aussi fort que je pus. Je suis parti en rage et claqué violemment la porte derrière moi. Je bouillonnais de négativité sur le chemin du retour. Je suis entré dans ma salle de séjour. La première chose que j’ai vu fut Zhuan Falun sur la table basse. Je me suis assis abasourdi. ‘’Je comprends les enseignements ! Je sais que ces enseignements sont la vérité vraie, la véritable réponse à ma paix et à ma joie ! Pourquoi ne puis je pas le faire ? Pourquoi est ce que je rechute dans mes vieux comportements négatifs et abusifs ?’’

Puis une histoire m’est venue à l’esprit. Une histoire dont j’ai été témoin il y a quelques années, d’un jeune garçon qui tout au long de sa courte vie avait été gravement maltraité par sa mère. Il avait des brûlures de cigarettes sur tout son corps ainsi que diverses fractures à divers stades de guérisons. Il avait aussi souffert de malnutrition.

Dans cette histoire, une infirmière de la police avait pris l’enfant de façon très gentille et précautionneuse alors que la mère était menottée et arrêtée pour maltraitance d’enfant. Alors que l’infirmière de la police commençait à prendre l’enfant hors de la chambre, celui ci commença à se pencher par dessus l’épaule de l’infirmière de la police, (commença à se pencher par dessus l’épaule de sa salvatrice) et tendit les bras vers sa mère. Il criait, ‘’ Maman, Maman !’’ Il criait vers son tortionnaire, voulant désespérément retourner en arrière.

Je me demandais pourquoi cet enfant voulait retourner dans un tel enfer. Puis j’ai réalisé que cette négativité était tout ce que ce petit garçon avait toujours connu. Ces abus étaient sa seule chose familière. Il n’avait aucun concept de ce qu’étaient la vérité, la gentillesse, ou la compassion.

Je comprends maintenant que, comme ce petit garçon, j’étais devenu si familier avec mes comportements de négativité que les traits purs et simples de gentillesse, de compassion et d’altruisme étaient en réalité étrangers pour moi. Toute ma vie j’avais choisi les mauvais chemins. Je continuais à choisir de réagir avec mes impulsions de colère, d’avidité, de désir et d’égoïsme. J’ai réalisé que mon esprit sale, agité, et incontrôlable est resté parmi mes vieux comportements familiers. Je savais que si je voulais construire ces nouveaux traits de gentillesse, de compassion et de tolérance dans ma vie, j’avais besoin de soutien et j’avais besoin d’un guide.

Je pensais, il est facile de regarder à l’extérieur dans ce monde et voulais cesser la violence, la haine et la douleur qui nous entouraient chaque jour de nos vies. Il est aisé de blâmer notre société. Il est aisé de blâmer les autres.

Cependant, combien de fois ais-je regardé en moi et pris la responsabilité de mes actes et de la façon dont je traitais les gens dans la vie quotidienne ?

Falun Dafa m’a enseigné que la seule façon dont je pouvais véritablement faire la différence dans ce monde, était de connaître mes propres faiblesses et de choisir d’apprendre à cultiver mon esprit et de vivre ma vie avec une moralité plus haute et une vertu plus élevée de sorte que je puisse faire les choix justes.

Alors que je continuais à lire Zhuan Falun encore et encore, j’ai découvert que les enseignements s’incorporaient d’eux même à ma vie quotidienne. Mes vieux comportements de négativité et de peur décroissaient lentement, alors que de nouveaux comportements de gentillesse, de compassion et de tolérance étaient plus devenus la norme.

Je suis reconnaissant pour toujours pour l’éveil , la sagesse et la paix que Falun Dafa m’a aidé à construire dans ma vie.

Falun Dafa m’a aidé à changer la perspective des relations avec ma famille, mes amis et avec ma société. Pour la première fois de ma vie, j’ai senti une paix et une joie authentique avec quiconque j’entrais en contact.

En tant que pratiquant, le but de ma nouvelle vie est de porter les caractéristiques de Zhen Shan Ren ( Authenticité, Compassion et Tolérance) dans chaque relation que j’ai. Avec Falun Dafa comme guide je ressens une puissance fantastique parce que je sais que ma vie a un grand but. Je sens aussi une paix fantastique parce que sais maintenant que mes futurs enfants apprendront à vivre avec ce nouveau royaume de paix et de joie, et pour cela, je suis reconnaissant pour toujours.

Traduit de l’anglais :
How I Started to Practise Falun Dafa

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.