Quelques réflexions à propos de l’étude de Fa (Ndt. Loi ou principes) en groupe

Lorsque je me suis joint à l’étude de "Fa" en groupe dans notre région, j’étais un tout nouveau pratiquant de Falun Gong. Ils lisaient très vite et j’avais de la peine à les suivre. Néanmoins, j’avais du plaisir à me joindre à l’étude de Fa collective car les échanges d’expérience de cultivation et de compréhension m’inspiraient beaucoup.

Plus tard, j’ai eu du mal à me concentrer pendant l’étude de Fa pendant assez longtemps car je sentais que les pratiquants étudiaient soit trop vite soit trop lentement. Par la suite, nous avons eu une conversation sur la vitesse de notre lecture et nous avons décidé que nous devions penser aux autres pratiquants tout le temps, même pendant l’étude importante de Fa. Nous avons décidé également que chacun d’entre nous devait baisser d’un ton donc de cette façon nous ne causerions aucune interférence aux autres pratiquants lorsque nous ferions des erreurs en lisant. Il est aussi important de lire doucement, comme ça, nous ne dérangerons pas les voisins de notre hôte. Alors depuis, nous avons commencé à lire doucement et la qualité de notre étude de Fa s’est en fait améliorée.

Un jour, à peu près six pratiquants participaient à l’étude collective. Nous étudiions le Fa ensemble en ne lisant pas trop fort. Ce fut la première fois que je fis l’expérience d’une sensation formidable de tranquillité. Je fus vraiment capable d’étudier le Fa tranquillement et je ne pensais à rien d’autre. Mon cœur était rempli d’un sentiment merveilleux indescriptible. Nous tous, avions le même sentiment merveilleux. En d’autres termes, tous étions entrés dans un état de tranquillité lors de l’étude de Fa. Ce n’est qu’alors que j’ai réalisé que c’était un sentiment extrêmement merveilleux d’entrer dans un état de tranquillité. Ce n’était pas un sentiment vide et ennuyeux comme les gens de tous les jours pourraient s’imaginer. Ce n’était pas du tout comme cela. Lorsque votre esprit est tranquille, vous ferez l’expérience de savoir ce que c’est que d’être dans un règne plus élevé.

Lors d’une autre étude en groupe, mon état de cultivation était tellement bon que je sentais que chaque mot de Zhuan Falun communiquait avec moi. Tout en lisant chaque caractère chinois dans le livre, j’avais l’impression d’interagir et de parler avec le caractère. C’était comme si chaque caractère chinois dans le livre était un être vivant. J’ai véritablement ressenti que chaque caractère chinois tressautait et s’exclamait de joie, comme si c’était une célébration.

Au fur et à mesure, la vitesse à laquelle les pratiquants lisaient ne me dérangeait plus ou ne m’indisposait plus. Lorsqu’ils lisaient vite, je les suivais toujours. Lorsqu’ils lisaient lentement, je ralentissais. Parfois j’espérais qu’ils se mettraient à ma cadence pour lire. Finalement, j’en suis venue à comprendre que bien que nous soyons supposés penser aux autres tout le temps, même pendant l’étude de Fa, la vitesse de la lecture en groupe n’affecte en fait pas notre propre concentration. Le facteur clef est, si notre esprit est sur le Fa. C’est le facteur critique et non pas la vitesse de la lecture en groupe.

Je me souviens qu’une fois un jeune homme, un oncle âgé et moi même étudiions le Fa ensemble. (Il est respectueux et affectueux pour les chinois de parler d’un vieil homme en dehors de la famille comme d’un « oncle.») L’oncle lisait habituellement doucement et il avait souvent du mal pour garder la cadence de la lecture en groupe. Mais ce jour là, nous trois lisions très vite, bien qu’aucun d’entre nous ne le faisait de façon intentionnelle. C’était parce que nous étions entourés d’un champ très paisible ce jour là et chaque mot que nous lisions coulait dans nos esprits. Nous étions immergés dans le Fa et nous étions amenés à lire très vite tout en prononçant chaque mot très clairement. Même nos voix semblaient très tranquilles et très belles. L’oncle lisait d’un rythme unifié avec nous. D’habitude il devait souvent s’arrêter pendant l’étude de Fa en groupe afin de rattraper encore une fois. Mais ce jour là, nous avons lu à un rythme et une vitesse unifiés. Il a fini d’étudier une leçon de Zhuan Falun avec nous sans prendre une pause une seule fois. Je conclus de ces expériences que, tant que nos esprits sont sur le Fa, la cadence de notre lecture collective n’affecte pas notre concentration et notre étude de la Loi(Fa) collective. Le point majeur est, si nous sommes capable de nous fondre dans le Fa.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.

Vous pouvez imprimer et faire circuler tous les articles publiés sur Clearharmony et leur contenu, mais veuillez ne pas omettre d'en citer la source.